Mon Top 1949 des meilleurs films

Avatar Ygor Parizel Liste de

10 films

par Ygor Parizel

Voici la liste des meilleurs films de l'année.

Longs-métrages juste en dehors de ce top:
Au Royaume des Cieux (Julien Duvivier)
Ca commence à Vera Cruz (Don Siegel)
Pour toi, j'ai tué (Robert Siodmak)
Au-delà des grilles (René Clément)
La Prison (Ingmar Bergman)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Noblesse oblige (1949)

    Kind Hearts and Coronets

    1 h 46 min. Sortie : . Comédie et policier.

    Film de Robert Hamer avec Dennis Price, Valerie Hobson, Joan Greenwood

  • Bande-annonce

    La Rivière rouge (1948)

    Red River

    2 h 13 min. Sortie : . Action, aventure, romance et western.

    Film de Howard Hawks avec John Wayne, Montgomery Clift, Joanne Dru

    Un classique du western et un des plus réputé. C'est d'abord un film d'aventures avant d'être une histoire de cow-boy, la traversée est remplit de péripéties et rebondissements. Les codes du genre sont respectés, il y a par contre une romance pas très fine et intéressante. J. Wayne dans un personnage typique et M. Clift en jeune débutant.
  • Bande-annonce

    Les Chaussons rouges (1948)

    The Red Shoes

    2 h 15 min. Sortie : . Drame, musique et romance.

    Film de Michael Powell et Emeric Pressburger avec Moira Shearer, Marius Goring, Anton Walbrook

  • L'enfer est à lui (1949)

    White Heat

    1 h 54 min. Sortie : . Gangster et film noir.

    Film de Raoul Walsh avec James Cagney, Virginia Mayo, Edmond O'Brien

  • Bande-annonce

    Le Troisième Homme (1949)

    The Third Man

    1 h 44 min. Sortie : . Film noir.

    Film de Carol Reed avec Joseph Cotten, Alida Valli, Orson Welles

  • Bande-annonce

    Le Voleur de bicyclette (1948)

    Ladri di biciclette

    1 h 29 min. Sortie : . Drame.

    Film de Vittorio De Sica avec Lamberto Maggiorani, Enzo Staiola, Lianella Carell

  • Bande-annonce

    La Fille du désert (1949)

    Colorado Territory

    1 h 34 min. Sortie : . Western.

    Film de Raoul Walsh avec Joel McCrea, Virginia Mayo, Dorothy Malone

    Bon western que ce film de Raoul Walsh, la raison de cette réussite réside dans le fait qu'il s'agit un remake d'un film noir, La Grande évasion du même réalisateur. Du coup, ce long-métrage se démarque des canons du genre en vigueur à l'époque, le personnage principal n'est pas un héros mais un bandit, l'introduction de caractères féminins qui ne sont pas que des figurantes et un fatalisme ambiant. C'est rythmé, il y a beaucoup de mouvements dans le champ et le décorum est changeant de scène en scène.
  • Bande-annonce

    Nous avons gagné ce soir (1949)

    The Set-Up

    1 h 13 min. Sortie : . Film noir, sport et drame.

    Film de Robert Wise avec Robert Ryan, Audrey Totter, George Tobias

    Ce film est très souvent classé parmi les meilleurs films noirs de tous les temps, mais en réalité il s'agit d'une ambiance noire, ça fonctionne dans un premier temps comme un drame puis ensuite comme un suspense. Il ne rentre en effet pas dans les marges strictes du genre, on le case dans cette catégorie uniquement pour sa description du petit monde de la boxe, avec les bas-fonds d'une ville de province, les combines à deux sous, les vieux boxeurs rompus et les jeunes enthousiastes puis les spectateurs assoiffés de sang et de gains. Puis il y a quelque chose de wellesien dans la façon de filmer de Robert Wise avec ses travellings et mouvements aériens dans les rues ainsi que les plongées/contre-plongées durant le match de boxe.
  • Chaînes conjugales (1949)

    A Letter to Three Wives

    1 h 43 min. Sortie : . Drame, romance et comédie romantique.

    Film de Joseph L. Mankiewicz avec Jeanne Crain, Linda Darnell, Ann Sothern

    Une merveille parmi les classiques du cinéma hollywoodien que ce Chaînes conjugales. Avec un pitch qui aurait pu faire une très bonne screwball (d'ailleurs, il y a quelque chose de la screwball dans le rythme des dialogues) ou comédie sentimentale, le film est bien plus exigeant que ça. Mankiewicz met toute la sophistication de son écriture (le texte est formidable de goût et d'humour) et de sa mise en scène dans ce long-métrage, la narration est jouissive avec des longs flash-backs parfaitement amenés, une narratrice allégorie de la femme idéale qu'on ne verra jamais à l'écran, un portrait des "Desperates Housewifes" des années d'Après-guerre dans leurs pavillons de banlieue riche enfin l'ajout d'un suspense qui est la femme trompée ? Pas de grands noms à l'affiche (ou pas encore) les interprètes sont pourtant excellents tous autant qu'ils sont, Mankiewicz est un génie de la direction d'acteur.
  • La Maison des étrangers (1949)

    House of Strangers

    1 h 41 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Joseph L. Mankiewicz avec Edward G. Robinson, Susan Hayward, Richard Conte