Pays violent... Cinéma violent ?

Avatar takeshi29 Liste de

41 films

par takeshi29
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Amours chiennes (2000)

    Amores perros

    2 h 33 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Alejandro González Inárritu avec Emilio Echevarria, Gael García Bernal, Vanessa Bauche

  • El Pescador (2011)

    11 min. Drame.

    Court-métrage de Samantha Pineda Sierra avec Ruben Pablos, Cassassandra Cianguerotti et Edgar Valadez

  • Bande-annonce

    Les Jours d'été sont plus longs (2010)

    Los días en verano son más largos

    10 min. Drame.

    Court-métrage de Aina Calleja avec Evangelina Sosa, Lenny Zundel, Joel Figueroa

  • Bande-annonce

    Coeur de clebs (2009)

    Corazon de Perro

    10 min. Drame.

    Court-métrage de Ismael Nava Alejos avec Elizabeth Cervantes, Miguel René Moreno et Antonio Craviotto

  • Amnistie (2012)

    15 min.

    Court-métrage avec Jesus Hernandez, José Manuel Herrera, Francisco Rodriguez

  • La Blessure de Lucrecia (2012)

    La Herida de Lucrecia

    9 min.

    Court-métrage de Sabrina Maldonado Rebollar

  • Perdita Durango (1997)

    2 h 06 min. Sortie : . Aventure.

    Film de Àlex de la Iglesia avec Aimee Graham, James Gandolfini, Screamin'Jay Hawkins

  • L'usine (2011)

    A Fabrica

    15 min. Sortie : 2011. Drame.

    Court-métrage de Alysson Muritiba avec Andrew Knoll, Arnaldo Silveira, Eloina Duvoisin Ferreira

  • La Mina de Oro (2010)

    La Mina de oro

    11 min. Comédie dramatique.

    Court-métrage de Jacques Bonnavent avec Alfonso Dosal, Cristina Michaus, Paloma Woolrich

  • Bande-annonce

    L'Échine du diable (2001)

    El Espinazo del diablo

    1 h 47 min. Sortie : . Drame et Épouvante-horreur.

    Film de Guillermo del Toro avec Íñigo Garcés, Irene Visedo, Junio Valverde

    Revoir ça une seconde fois sur grand écran, plus de 15 ans après, et se prendre une sacrée claque. Allez hop, un +1 bien mérité pour Guillermo.
  • Bande-annonce

    La Cité de Dieu (2002)

    Cidade de Deus

    2 h 10 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Fernando Meirelles et Katia Lund avec Alexandre Rodrigues, Leandro Firmino, Phellipe Haagensen

  • Bande-annonce

    Le Labyrinthe de Pan (2006)

    El Laberinto del Fauno

    1 h 58 min. Sortie : . Drame, fantastique et Épouvante-horreur.

    Film de Guillermo del Toro avec Ivana Baquero, Sergi Lopez, Maribel Verdu

  • Central do Brasil (1998)

    1 h 45 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Walter Salles avec Soia Lira, Othon Bastos, Otavio Augusto

  • Tropa de Elite (Troupe d'élite) (2007)

    Tropa de Elite

    1 h 55 min. Sortie : . Action et drame.

    Film de José Padilha avec Wagner Moura, André Ramiro, Caio Junqueira

    Un sous-sous-sous "La Cité de Dieu"
  • Bande-annonce

    Maria, pleine de grâce (2004)

    Maria Full of Grace

    1 h 41 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Joshua Marston avec Catalina Sandino Moreno, Virgina Ariza, Yenny Paola Vega

  • Bande-annonce

    Année Bissextile (2010)

    Año bisiesto

    1 h 34 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Michael Rowe avec Monica Del Carmen, Gustavo Sanchez Parra, Armando Hernández

  • Bande-annonce

    L’Étreinte du serpent (2015)

    El abrazo de la serpiente

    2 h 05 min. Sortie : . Aventure.

    Film de Ciro Guerra avec Nilbio Torres, Jan Bijvoet, Antonio Bolivar

  • Bande-annonce

    Les Filles d'Avril (2017)

    Las Hijas de Abril

    1 h 43 min. Sortie : . Drame.

    Film de Michel Franco avec Emma Suarez, Ana Valeria Becerril, Enrique Arrizon

    Petit conseil à Thierry Frémaux : n'hésitez pas à réserver 2-3 Palmes d'or pour Michel Franco (Syndrome Dardenne). Sec, cruel et sensuel. Et Emma Suarez est biiiiiiiiiiiiiiip biiiiiiiiiiiiiip biiiiiiiiiiiiip.
  • Bande-annonce

    Une seconde mère (2015)

    Que Horas Ela Volta?

    1 h 54 min. Sortie : . Drame.

    Film de Anna Muylaert avec Regina Casé, Michel Joelsas, Camila Márdila

  • Bande-annonce

    Aquarius (2016)

    2 h 22 min. Sortie : . Drame.

    Film de Kleber Mendonça Filho avec Sonia Braga, Humberto Carrão, Irandhir Santos

    Je continue dans la série des films que j'aurai mis très longtemps à noter. Celui-ci, instinctivement c'était un 10, mais j'ai voulu voir si cette note d'exception résistait au temps. Et clairement oui, il ne se passe pas une semaine sans que j'y repense, sans que cette petite boule dans la gorge devant tant de beauté et d'intelligence ne revienne.

    C'est tout à la fois un portrait de femme bouleversant (porté par la prodigieuse Sonia Braga), l'opération à cœur ouvert d'une société brésilienne (déjà) très malade.

    Kleber Mendonça Filho fait partie de ces réalisateurs capables de me faire monter les larmes uniquement par la grâce de sa mise en scène...
  • Bande-annonce

    Les Bonnes Manières (2018)

    As Boas Maneiras

    2 h 15 min. Sortie : . Drame, Épouvante-horreur et fantastique.

    Film de Juliana Rojas et Marco Dutra avec Isabél Zuaa, Marjorie Estiano, Cida Moreira

    La Nouvelle vague brésilienne est décidément passionnante à suivre tant elle semble capable de tout, comme d'accoucher d'un OFNI, fruit de l'accouplement improbable entre Kleber Mendonça Filho, James Whale, Pedro Almodovar et John Landis.

    D'une grande beauté formelle, ces "Bonnes Manières" mélangent le film social, d'anticipation, la romance, l'horreur à l'ancienne...

    Ça déborde certes de partout mais que c'est jouissif...
  • Bande-annonce

    Los adioses (2018)

    1 h 25 min. Sortie : . Drame et biopic.

    Film de Natalia Beristáin avec Pedro De Tavira, Karina Gidi, Daniel Gimenez Cacho

    Je pense que ce biopic de la romancière-poétesse mexicaine Rosario Castellanos, féministe de la première heure dans son pays, va fortement diviser et je parierais même qu'il pourrait fortement déplaire.

    Et je ne jetterai pas la pierre à ceux qui en diront beaucoup de mal car j'ai eu envie de hurler pendant la première moitié du film, puis soudainement je me suis retrouvé dans un drôle d'état devant cet objet léthargique, flottant, qui ne raconte quasiment rien : je fus envoûté par ce truc indéfinissable, comme parfois face à une installation vidéo d'art contemporain. L'effet de boucle, ces plans semblant en permanence ressembler au précédent ont eu raison de moi, et j'ai fini par regarder, comme Natalia Beristáin, fasciné, une femme.

    NB : Il vous faudra attendre le 9 mai pour me donner raison ou tort
  • Bande-annonce

    Ewa (2017)

    1 h 25 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Haim Tabakman avec Avi Kushnir, Efrat Ben-Zur, Gil Frank

    Alors ça c'est un truc venu d'Israël et sorti dans l'anonymat général l'an dernier. Et il y restera, croyez-moi, en attestent le nombre de notes ici-même et la moyenne que je vais aider à trouver du pétrole.

    C'est creux, on capte que dalle, le directeur photo doit être en exil à l'heure qu'il est tellement c'est laid, les dialogues sont lunaires. Et je vais vous faire un aveu : tant de nullité finirait presque par fasciner.

    NB : Même le Festival de Cannes n'en a pas voulu, c'est tout dire...
  • Bande-annonce

    Corpo Elétrico (2018)

    1 h 34 min. Sortie : . Drame.

    Film de Marcelo Caetano avec Kelner Macêdo, Lucas Andrade, Welket Bungué

    J'ai un peu le même sentiment avec 99% des films sud-américains qui arrivent sur nos écrans depuis un certain temps : ils ne sont pas désagréables à voir mais restent à la surface des choses, comme si les réalisateurs avaient beaucoup de choses à dire mais qu'ils ne parvenaient pas à le formuler à l'écran.

    Deux exemples troublants car aux thèmes assez communs, bien qu'illustrés différemment : "Nobody's Watching" (film argentin toujours à l'affiche) et ce "Corpo Elétrico" brésilien (qui sortira le 16 mai). Ils abordent tous deux l'homosexualité et le déracinement géographique, mais ne parviennent pas à aborder frontalement les choses, ils les esquissent gentiment.

    Autres points communs : des acteurs souvent très en-dedans et un chef opérateur visiblement en grève.

    NB : Ce constat m'est apparu encore plus évident après en avoir discuté avec le metteur en scène, Marcelo Caetano, qui m'a raconté un film passionnant, celui qu'il pensait avoir accouché, très différent de celui que je venais de voir.
  • Bande-annonce

    O Grande Circo Místico (2018)

    1 h 45 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Carlos Diegues avec Jesuita Barbosa, Bruna Linzmeyer, Mariana Ximenes

    Ce truc a tellement les yeux plus gros que le ventre (balayer une centaine d'années en 90 minutes), est tellement bordélique, convoque tellement de personnages en les évacuant aussi vite qu'il les a introduit, est tellement décousu qu'on se croirait dans le nouveau Lelouch.

    Et pourtant Carlos Diegues, le vétéran brésilien, parvient parfois à insuffler une poésie, un charme qui atténuent l'envie de fuir ce truc quand même bien indigeste.
  • Bande-annonce

    Les Héritières (2018)

    Las Herederas

    1 h 38 min. Sortie : . Drame.

    Film de Marcelo Martinessi avec Ana Brun, Margarita Irun, Ana Ivanova

    Joli film à la mélancolie gracieuse, le Paraguayen "Les Héritières" , a en plus le mérite de montrer des femmes que bien trop souvent le cinéma ignore. Imparfait et un brin répétitif mais courageux et charmant...
  • Bande-annonce

    La Vie comme elle vient (2018)

    Benzinho

    1 h 38 min. Sortie : . Drame.

    Film de Gustavo Pizzi avec Karine Teles, Adriana Esteves, César Troncoso

    Karine Teles illumine cette charmante chronique familiale brésilienne signée Gustavo Pizzi. D'une grande simplicité mais jamais fade, "La Vie comme elle vient" transpire l'amour, le partage, la générosité, sur fond de crise économique...
  • Bande-annonce

    Roma (2018)

    2 h 15 min. Sortie : . Drame.

    Film de Alfonso Cuarón avec Yalitza Aparicio, Marina de Tavira, Diego Cortina Autrey

    J'ai eu le bonheur d'assister à une projection privée de "Roma" il y a quelques heures et je maudis encore plus Netflix après cette expérience.

    Ce film n'a rien à faire sur un écran d'ordinateur, sa place est en salles : d'entrée de jeu on le comprend, cinémascope, somptueux noir et blanc, travail sur le son remarquable, cette œuvre est ample et ambitieuse, et priver les amoureux de cinéma de le voir dans les conditions qu'il mérite est tout simplement lamentable.

    NB : La folie et l'hypocrisie de notre société dominée par le Dieu Pognon sont parfaitement symbolisées par cette guerre Netflix vs Exploitants, car il faut quand même savoir que c'est le premier qui est demandeur pour que le film soit projeté dans les salles. Ubuesque, belle histoire de corne-cul, choisissez votre expression, mais en tout cas on est en plein dedans.
  • Bande-annonce

    Tito et les Oiseaux (2019)

    Tito e os Pássaros

    1 h 13 min. Sortie : . Animation.

    Long-métrage d'animation de André Catato Dias, Gabriel Matioli Yazbel Bitar et Gustavo Steinberg avec Denise Fraga

    Séances de cinéma (6 salles)
    Le Brésil va mal et ça se voit même dans son cinéma d’animation. Ainsi "Tito et les oiseaux" qui sortira le 3 avril n’hésite pas à filer la métaphore, le pays étant victime d’une épidémie. C’est sombre, donc pas pour les tout petits, mais doté d’un graphisme splendide, loin des standards actuels.
  • Bande-annonce

    Les Oiseaux de passage (2019)

    Pájaros de verano

    2 h 01 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Ciro Guerra et Cristina Gallego avec José Acosta, Natalia Reyes, Carmiña Martínez

    Séances de cinéma (3 salles)
    Pur jeu de massacre inexorable et jouissif présenté lors de la dernière Quinzaine des réalisateurs cannoise, sorte de "Parrain" à la sauce colombienne, violent et puissant.
  • 1
  • 2