Répertoriage & annotations - films vu et revus en 2018

Avatar TarkovskiNautique Liste de

316 films

par TarkovskiNautique

objectifs prioritaires:
-creuser/terminer la filmo de Herzog, Godard (post-1967), Jia Zhang-Ke, Cassavetes, Kiyoshi Kurosawa, John Woo, Lars Von Trier, Hong Sang-Soo
-me mettre sérieusement à Bela Tarr, Ophuls, Angelopoulos, Fassbinder, Hou Hsao-Hsien

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • La Grande Extase du sculpteur sur bois Steiner (1974)

    Die große Ekstase des Bildschnitzers Steiner

    45 min. Sortie : 1974.

    Documentaire de Werner Herzog avec Walter Steiner et Werner Herzog

    04/01

    Comme toujours, absolument fascinant. Autant la première partie est un peu plate, autant la deuxième est fantastique dans son traitement archi-mystique du saut à ski et sa manière d'ériger la figure de Steiner en un martyr christique. Steiner est un personnage herzogien en diable, à mi-chemin entre l'attrait de la démesure et de l'infini et une espèce de de maîtrise totale.
  • Bande-annonce

    Star Wars : Les Derniers Jedi (2017)

    Star Wars : The Last Jedi

    2 h 32 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Rian Johnson avec Daisy Ridley, Adam Driver, John Boyega

    Archi mitigé, pcq d'un côté c'est peut être le film le plus ambitieux et abouti de la série niveau mise en scène, mais niveau écriture... y'a pleins d'arcs, rien n'aboutit vraiment, c'est du remplissage à la marvel quoi. Toutes les pistes du 7 ne mènent à rien, c'est du beau gâchis.
  • Bande-annonce

    Cabaret (1972)

    2 h 04 min. Sortie : . Drame et comédie musicale.

    Film de Bob Fosse avec Liza Minnelli, Michael York, Helmut Griem

    Bon déjà c'est absolument magistralement monté. Ensuite, la manière dont le film traite du nazisme est assez brillante même si assez énervante au début: cette manière de traiter la montée en puissance tout en retenue, par quelques indices et une scene absolument magistrale (celle où le gamin blondinet chante), tout en mettant à priori cette question au second plan est en fait un traitement assez brillant de l'insouciance de ces années la. C'est peut être un peu longuet, mais vraiment solide.
  • Bande-annonce

    Le Grand Jeu (2017)

    Molly's Game

    2 h 20 min. Sortie : . Biopic, policier et drame.

    Film de Aaron Sorkin avec Jessica Chastain, Idris Elba, Kevin Costner

    Macron: le film

    (pire script de sorkin que j'ai vu, mise en scène insupportable mais Chastain et Costner très très bons, bon gros gâchis)
  • Deux ou trois choses que je sais d'elle (1967)

    1 h 27 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Jean-Luc Godard avec Marina Vlady, Anny Duperey, Roger Montsoret

    C'est assez maladroit et foutraque, y'a un paquet de trucs qui ne marchent pas (l'idée de faire le portrait d'une Ville est géniale mais ça marche pas tjrs) mais y'a trois trucs absolument géniaux et magnifiques: la scène du café, la scène du garage et les passages où les femmes parlent face caméra.

    j'ai l'impression qu'il faut vraiment que je vois la chinoise le plus vite possible, entre ça et Week-end (que pour le coup j'adore), j'ai l'impression qu'il y'a un chaînon manquant.

    Donc ce sera le prochain.
  • Bande-annonce

    Seule sur la plage la nuit (2017)

    Bamui Haebyunaeseo Honja

    1 h 41 min. Sortie : . Drame.

    Film de Hong Sang-soo avec Kim Min-hee, Jung Jae-young, Moon Sung-geun

    mon HSS préféré de ceux que j'ai vu. C'est drôle par moment, c'est très touchant, et surtout ça m'a fait comprendre que la grande force de son cinéma réside dans l'imprévisibilité dont découle sa mise en scène si simple. Il y'a deux scènes là qui semblent écrites d'avance mais qui dévient par la simple humanité de son écriture c'est fantastique.
  • Bande-annonce

    There Will Be Blood (2007)

    2 h 38 min. Sortie : . Drame.

    Film de Paul Thomas Anderson avec Daniel Day-Lewis, Paul Dano, Kevin J. O'Connor

    Tout ce qu'il y'a à dire sur le film a déjà été dit, mais au troisième visionnage je réalise que le tournant de la filmo est là, avec le passage au silence et à l'espèce d'animalité qui règne dans The master ou phantom thread.

    Ah et la dernière demi heure c'est une leçon de cinéma
  • Bande-annonce

    Affreux, sales et méchants (1976)

    Brutti, Sporchi e Cattivi

    1 h 55 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Ettore Scola avec Nino Manfredi, Linda Moretti, Francesco Anniballi

    Y'a quelques trucs intéressants, genre le premier plan ou la scène du dîner sont assez bluffantes dans leur construction et les mouvements de caméra, mais sinon... bof, c'est trop, c'est écœurant, c'est pas tout le temps drôle...
  • Bande-annonce

    Tout sur ma mère (1999)

    Todo sobre mi madre

    1 h 41 min. Sortie : . Drame.

    Film de Pedro Almodovar avec Cecilia Roth, Marisa Paredes, Candela Peña

    quasi impossible d'en parler à chaud, mais j'me suis grave trompé sur Almodovar c'est un grand cinéaste, c'est juste bouleversant
  • Bande-annonce

    La nuit a dévoré le monde (2018)

    1 h 33 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Dominique Rocher avec Anders Danielsen Lie, Golshifteh Farahani, Denis Lavant

    La mise en scène reprend pas mal de poncifs du genre archi éculés, mais sinon, c'est vraiment sympa. Y'a un paquet de bonnes idées, une approche somme toute originale (la solitude), une super performance, et merde, c'est un film de genre français qui se regarde et c'est déjà pas mal pour un premier film
  • Bande-annonce

    Le Temps des Gitans (1988)

    Dom za vešanje

    2 h 22 min. Sortie : . Drame.

    Film de Emir Kusturica avec Davor Dujmovic, Bora Todorovic, Ljubica Adzovic

    Je suis super partagé parce que le debut est génial mais que le reste est pleins de longueurs et de trucs mal foutus, malgré le fait que de temps à autre y'a toujours une idée géniale. C'est foutraque comme tjrs mais là je sais pas, ça fonctionne juste moins bien.
  • Bande-annonce

    Femmes au bord de la crise de nerfs (1988)

    Mujeres al borde de un ataque de nervios

    1 h 28 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Pedro Almodovar avec Carmen Maura, Antonio Banderas, Julieta Serrano

    C'est clairement pas le pan du ciné d'almodovar auquel je suis le plus sensible (le côté vaudeville hystérique) mais c'est impeccable formellement, c'est super drôle, ca passe super vite et c'est porté par un casting génial, donc j'aime quand même pas mal
  • Bande-annonce

    Jusqu'à la garde (2018)

    1 h 33 min. Sortie : . Drame.

    Film de Xavier Legrand avec Léa Drucker, Denis Ménochet, Thomas Gioria

    ignoble de A à Z à vomir
  • Bande-annonce

    Les Garçons sauvages (2017)

    1 h 50 min. Sortie : . Aventure, drame et fantastique.

    Film de Bertrand Mandico avec Pauline Lorillard, Vimala Pons, Diane Rouxel

    Et bah surprenamment Mandico réussit admirablement sa transition au long. C'est crasseux, poétique, d'une créativité folle, bref, c'est archi fun et esthétiquement fascinant.
  • Bande-annonce

    Rocco et ses frères (1960)

    Rocco e i suoi fratelli

    2 h 59 min. Sortie : . Drame et sport.

    Film de Luchino Visconti avec Alain Delon, Renato Salvatori, Annie Girardot

    Gros 8, parce que malgré quelques longueurs je connais toujours peu de cinéastes qui réussissent à créer un monde cohérent et naturel dans lequel s'insère leur narration avec ce talent. Paradoxalement, ça préfigure bcp le Guépard avec ce refus magnifique du conflit à la fin et cette conclusion douce amère magnifique devant l'usine. En fait c'est sûrement le reste de neo-réalisme qui sera liquidé avec le Guépard qui m'emmerde un peu et fait que je suis pas complètement conquis non plus.
  • Bande-annonce

    Parle avec elle (2002)

    Hable con ella

    1 h 52 min. Sortie : . Drame.

    Film de Pedro Almodovar avec Javier Cámara, Dario Grandinetti, Leonor Watling

    C'est comme dans mes souvenirs, y'a une meaestria évidente (l'utilisation des flashbacks est une putain de leçon de construction narrative par exemple) mais c'est pas aussi touchant que tout sur ma mère, je sais pas, il manque un truc.
  • Théorème (1968)

    Teorema

    1 h 34 min. Sortie : . Drame.

    Film de Pier Paolo Pasolini avec Silvana Mangano, Terence Stamp, Massimo Girotti

    je pense toujours que c'est pas le pasolini le plus intéressant visuellement malgré quelques idées intéressantes, mais la réflexion sur la place de la religion est tjrs brillante et pertinente sans être juste bêtement blasphématoire
  • Bande-annonce

    Talons aiguilles (1991)

    Tacones lejanos

    1 h 53 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Pedro Almodovar avec Victoria Abril, Marisa Paredes, Miguel Bosé

    Encore une fois on passe à deux doigts du chef d'oeuvre, l'équilibre entre comédie et drame est génial (la scène du JT tiens) et la fin est magnifique mais y'a une perte de rythme dans la deuxième partie archi frustrante qui l'empêche d'être le grand film qu'il aurait pu être. Enfin, ca reste génial hein.
  • Bande-annonce

    Revenge (2018)

    1 h 48 min. Sortie : . Action et thriller.

    Film de Coralie Fargeat avec Matilda Anna Ingrid Lutz, Kevin Janssens, Guillaume Bouchède

    7 pour le jeu d'acteur masculin au niveau d'un mauvais porno, mais sinon, bonne grosse claque sa mère. C'est super gore, c'est une relecture maligne du pire sous genre 'horreur qui soit et c'est bourré d'idées de mise en scène très très chouettes. Le cinema de genre français à de beaux jours devant lui (mais avec de meilleurs acteurs hein)
  • Bande-annonce

    La Mauvaise Éducation (2004)

    La Mala Educacion

    1 h 50 min. Sortie : . Drame.

    Film de Pedro Almodovar avec Gael García Bernal, Francisco Boira, Daniel Gimenez Cacho

    encore une fois, trop de trucs à dire, mais c'est à mes yeux le troisième "grand" almodovar que je vois.

    La dualité du mal entre la mise en abime et le "réel" est fascinante, le plan de fin avec ce mot qui t'éclate à la gueule, pfiou, c'est glaçant.
  • Bande-annonce

    Gutland (2018)

    1 h 47 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Govinda Van Maele avec Frederick Lau, Vicky Krieps, Pit Bukowski

    bof c'est inintéressant et agressivement moyen mais 4 pour les beaux yeux de Vichy Chips
  • The Rules for Everything

    1 h 27 min. Comédie et drame.

    Film de Kim Hiorthøy avec Sarah Francesca Brænne, Maria Grazia Di Meo, Eirin Schou Fævelen

    c'est couillon, y'a vraiment des idées, des trucs touchants et poétiques (tous les passages avec la gamine grosso modo) mélangés à de l'humour scandinave à la Ostlund très indigeste. Donc bon, c'est prometteur, mais un peu décevant.
  • Broers

    1 h 45 min. Aventure et drame.

    Film de Bram Schouw avec Dragan Bakema, Patrick Descamps, Grégory Gatignol

    ça part comme un road movie chiant et convenu mais ça devient rapidement un drame assez sobre touchant et bien pensé. Pas désagréable du tout.
  • Bande-annonce

    The Cured (2018)

    1 h 35 min. Sortie : . Drame, Épouvante-horreur et science-fiction.

    Film de David Freyne avec Elliot Page, Sam Keeley, Tom Vaughan-Lawlor

    Le postulat de depart est génial mais entre les incohérences, la photo degueulasse, les personnages écrits à la truelle, les jumpscare du démon, bah c'est nul.
  • Tender Son - The Frankenstein Project (2010)

    Szelid Teremtes - A Frankenstein Terv

    1 h 45 min. Sortie : 2010. Drame.

    Film de Kornél Mundruczó avec Kitty Csikos, Kornél Mundruczó, Rudolf Frecska

    ennui (n.m): Lassitude morale, impression de vide engendrant la mélancolie, produites par le désœuvrement, le manque d'intérêt, la monotonie
  • Pourquoi Monsieur R. est-il atteint de folie meurtrière ? (1970)

    Warum Lauft Herr R. Amok ?

    1 h 28 min. Sortie : . Drame.

    Film de Rainer Werner Fassbinder et Michael Fengler avec Franz Maron, Harry Baer, Hanna Schygulla

    Au regard du titre, y'a quelque chose d'assez glaçant à chercher dans cette succession de scènes les indices de cette folie meurtrière avant qu'elle explose au grand jour, et la manière dont Fassbinder le filme et l'installe comme un personnage marginal est vraiment intelligente.

    Après, malgré ça, je trouve pas que ça soit aussi convainquant qu'Ali, c'est assez inégal, et certaines scènes traînent un peu, mais ça me donne envie de creuser sa filmo.
  • Bande-annonce

    Une femme est une femme (1961)

    1 h 28 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Jean-Luc Godard avec Anna Karina, Jean‐Claude Brialy, Jean-Paul Belmondo

    En fait ça devrait être absolument insupportable mais c'est juste réjouissant. T'as vraiment le sentiment d'être face à un film réalisé par un gosse brillant qui s'éclate constamment et qui te fourre 4 idées dans chaque plan de manière archi ludique. C'est drôle, c'est rythmé et Anna Karina y est absolument magnifique, bref, c'est vraiment chouette.
  • Europa (1991)

    1 h 50 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Lars von Trier avec Jean-Marc Barr, Barbara Sukowa, Udo Kier

    C'est vraiment fascinant d'audace et d'inventivité, l'utilisation du narrateur est géniale, c'est peut être un poil mal rythmé et un poil longuet mais ça me donne vraiment envie de me plonger dans là films de Lars (je préfère qd même Epidemic qui est qd même un poil plus radical)

    EDIT du lendemain: en fait plus j'y pense plus je trouve ça prodigieux sur la forme mais quand même un poil trop froid et un peu vide, donc je descend à 7
  • Bande-annonce

    Matins calmes à Séoul (2011)

    Book chon bang hyang

    1 h 19 min. Sortie : . Drame.

    Film de Hong Sang-soo avec Yu Jun-Sang, Song Seon-Mi, Baek Jong-Hak

    PUTAIN
  • Bande-annonce

    Last Flag Flying (2017)

    2 h 04 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Richard Linklater avec Bryan Cranston, Steve Carell, Laurence Fishburne

    c'est sympa, y'a quelques belles scènes (tout le trajet en train par exemple), mais c'est quand même assez paresseux et facile...