Séries TV d'Asie : séries vues et notées

Avatar Presque Liste de

201 séries

par Presque
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Misaeng (2014)

    1 h 11 min. (France). 1 saison. Comédie dramatique.

    Drama de Kim Won-Suk avec Im Si-Wan, Lee Sung-Min, Kang So-Ra

    Où peut bien s'exprimer la "violence" intrinsèque de l'être humain dans l'un des pays les plus "sûr" du monde ? Misaeng l'a traqué pour nous dans les open space d'une grande entreprise coréenne. Et force est de constater que si les rues de Corée du Sud peuvent se targuer de présenter un des taux de criminalité les plus bas, c'est parce que tous les "criminelles" semblent avoir trouvé refuge dans les couloirs des entreprises. Humiliations, menaces, insultes, brimades, coups et manipulations... La laideur de ces "bagnes" où le forçat entre volontairement avec son badge, hypnotise épisode après épisode. Le sang, la sueur et le soju coulent sur un lit de solitude bordé par les vaines ambitions et les normes castratrices. L'entreprise y est présentée comme un champ de bataille, travailler comme une guerre, le collègue comme l'ennemi sans pitié, l'employé comme un soldat prêt à mourir pour le logo sur sa feuille de paie...
    Intimiste et puissant, le scénario mise sur un réalisme parfois insoutenable tout en brossant une galerie de portraits d'une justesse minutieuse. Le personnage principal, interprété par le merveilleux Im Si-Wan, va nous accompagner dans cette plongée suffocante au coeur de la bataille. La réalisation est impeccable, le rythme est parfait, les dialogues sans platitudes inutiles, la bande son magnifie le tout... Bref : Une série à voir absolument :)
  • 2
    Bande-annonce

    The K2 (2016)

    Deo Keitu

    1 h 10 min. mars 2018 (France). 1 saison. Action, thriller et romance.

    Drama de Kwak Jung-Hwan avec Ji Chang-Wook, YoonA, Song Yoon-A

    Scénario soutenu, rythme, BO, chorégraphie des combats, casting, réalisation et montage homogènes : on est assez vite emporté par cette série qui ne perd pas son temps (à partir du 2e épisode). L'intrigue politico-militaire se laisse suivre avec plaisir.
    Cependant, l'amourette entre le personnage principal et la nymphette de service (perso totalement inutile) n'a que peu d'intérêt (comme la très piètre écriture du personnage de Yoon-A - j'ai été traumatisé par la "danse au ramen" j'en ris encore parfois seule quand je mets l'eau bouillante sur mes pates instantanées...).
    Mais on pardonnera cette faiblesse face à la présence charismatique de Ji Chang Wook et à l'interprétation tout en nuance de Song Yoon-A diabolique et fragile à la fois.
    Voilà une série pas forcément parfaite, mais qui reste fidèle à son postulat de départ ce qui est une qualité assez rare pour être noté :)
  • 3
    Bande-annonce

    Abyss (2019)

    Eobiseu

    1 h 01 min. (France). 1 saison. Fantastique et romance.

    Drama de Yoo Je-Won avec Park Bo-Young, Ahn Hyo-Seop, Kwon Soo-Hyun

    Série au scénario et à la réalisation brouillonne. Décors, costumes, dialogues, casting : rien ne fonctionne ensemble. Difficile de regarder cette histoire alambiquée de transferts corporels et de meurtres sans perdre patience. Alors que je suis vraiment fan des thèmes fantastiques, je n'ai pas réussi à la regarder en intégralité. Je souffrais un peu plus à chaque séquence. J'ai tout de même visionner les 2 derniers épisodes, car j'ai un besoin maladif de "clôture". Mais rien n'y a fait : Cet "Abyss" va rester, pour moi, dans les abysses ;)
  • 4
    Bande-annonce

    Tempted (2018)

    Widaehan Yoohokja

    35 min. (Corée du Sud). 1 saison. Drame et romance.

    Série de Kang In et Lee Dong-Hyun avec Woo Do-Hwan, Joy, Mun Ka-Young

    Intéressante transposition des "Liaisons dangereuses" de Choderlo de Laclos, ce "Tempted" est sympathique dans l'ensemble. La BO est souvent élégante et les personnages secondaires ne manquent pas d'intérêt. Mais je n'ai pas été convaincue par le jeu de l'actrice principale, qui manque de nuance et d'expressivité. Cependant, Woo Do-Hwan nous offre une très belle interprétation de son personnage de séducteur tiraillé et à fleur de peau. Malheureusement, la réalisation assez bonne aux premiers épisodes faibli au fur et à mesure et la fin d'une mièvrerie infame fini par laisser un goût de trahison car bien trop éloignée de l'oeuvre d'origine... Dommage, car ça n'était pas loin d'être vraiment pas mal :/
  • 5
    Bande-annonce

    My Holo Love (2020)

    Na Hollo Geudae

    1 h. (France). 1 saison. Romance et science-fiction.

    Drama de Lee Sang-Yeob avec Yoon Hyun-Min, Ko Sung-Hee, Choi Yeo-Jin

    Cette série, produite par Netflix, n'arrive pas à décoller ni a décevoir entièrement. Elle met en scène une histoire d'amour très classique entre une humaine complexée et solitaire et un hologramme... Oui un hologramme !
    Mais il faut reconnaître que la part SF est très vite oubliée au profit d'une romance traitée malheureusement de manière très banale. Ce n'est ni la faute aux comédiens, ni au réal, mais le scénario un peu court n'est pas assez audacieux et perd de son intérêt surtout à partir de l'épisode 6 (à mi-chemin). L'ensemble, très froid et trop convenu, est alourdi, trop souvent, par des dialogues et des scènes prévisibles. Mais la prestation de Yoon Hyun-Min sauve, par moment, la série de l'ennui. Si vous êtes amateur de SF, rien dans cette série n'est fait pour vous car elle n'est ici qu'un prétexte pour vendre une énième romance à l'eau de rose. Si vous n'y êtes pas allergique ca peut faire l'affaire pour un week-end pop-corn ! ;)
  • 6
    Bande-annonce

    Pinocchio (2014)

    Pinokio

    1 h 05 min. (Corée du Sud). 1 saison. Drame.

    Drama de Jo Soo-Won avec Lee Jong-Suk, Park Shin-Hye, Kim Young-Kwang

    En dehors des premiers épisodes d'un kitch assumé qu'on appréciera ou pas, la série tient son sujet sur les travers des médias sans trop dévier. Les personnages sont touchants, drôles et résonnent parfois avec l'actualité réelle. Les acteurs sont plutôt bons avec une mention spéciale au "frère" du héros. La réalisation alterne entre lenteur et énergie sans trop en faire. Ce n'est pas la meilleure série du monde, mais l'écriture des dialogues et du scénario plutôt sérieux viennent bien contrebalancer la légèreté générale du ton. L'alchimie fonctionne bien entre ce faux "oncle" et cette fausse "nièce" dont la romance ne va pas prendre le pas sur l'arc principal qui reste concentrer sur les dérives des médias et de leurs conséquences.
  • 7
    Bande-annonce

    Because This Is My First Life (2017)

    Yibun Saengeun Cheoeumira

    1 h. (Corée du Sud). 1 saison. Romance et comédie dramatique.

    Drama de Park Joon-Hwa avec Jung So-Min, Lee Min-Ki, Esom

    Très jolie série coréenne qui vous invite à suivre les parcours de 3 femmes aux tempéraments et aux attentes totalement différents. Chacune va se confronter à l'amour : l'une va le découvrir, l'autre va tenter de le combattre en le contrôlant et la dernière va devoir apprendre à le perdre pour le reconquérir.
    Honorablement filmé, intelligemment écrit et bien interprété, l'ensemble est homogène et le discours est finalement bien servi par un scénario qui prend son temps. Le ton poétique n'empêche pas des moments de légèreté. On s'émeut, on rit, on pleure aussi, mais dans tous les cas on ne s'ennuie pas. Les deux acteurs principaux sont excellents (mention particulière à Lee Min-Ki) et l'alchimie entre eux est parfaite. Une série qui parle de rencontre, de couple, d'amour, de désir, de féminité, de liberté, de solitude et de la fameuse "chambre 19" avec délicatesse, drôlerie et parfois intelligence : c'est un vrai plaisir !
    Alors pourquoi seulement un 8/10 ? Parce que les 2/3 derniers épisodes perdent en intensité et certaines scènes semblent faire "remplissage" pour tenir le quotat des 16 épisodes réglementaires.
  • 8
    Bande-annonce

    Romance is a Bonus Book (2019)

    Romaenseuneun Byulchaekboorok

    1 h 01 min. (France). 1 saison. Romance.

    Drama de Lee Jung-Hyo avec Lee Jong-Suk, Lee Na-Young, Jung Eugene

    C'est joli, c'est doux, c'est honorablement écrit. On sent une tentative de réalisme au niveau du scénario, même si on n'échappe pas à certaines scènes clichés. C'est, au final, une assez jolie série qui parle de désir, d'attente, d'amour, de maladie, de mensonge et d'amitié aussi... Et le tout se passe dans le milieu du livre (même si ce n'est qu'un décor de fond). Le casting et les dialogues sont agréables.
    Malheureusement la réalisation est un peu trop conventionnelle et fait un trop "pub pour yahourt". Et la BO est, à mon goût, trop sirupeuse sans qu'aucun titre ne se démarque en particulier.
    Toutefois, malgré ses faiblesses, l'ensemble reste digeste avec une jolie histoire, bien racontée, drôle souvent, émouvante parfois... Que demander de plus ? :)
  • 9
    Bande-annonce

    It's Okay to Not Be Okay (2020)

    Saikojiman Gwaenchanha

    1 h 15 min. (France). 1 saison. Romance, comédie dramatique et médical.

    Drama de Park Shin-Woo avec Kim Soo-Hyun, Seo Yea-Ji, Oh Jung-Se

    Comment dire ? Que dire ? Cette série promettait dans ses 1ers épisodes de nous embarquer aux côtés de personnages intenses dans une histoire aux accents de conte... La promesse était là.
    Et puis, le personnage féminin est apparue, à ouvert la bouche, fait son show, en a rajouté des caisses, s'est mise à beugler, à exiger, à tyranniser, à faire son défilé printemps/été, à glousser son désespoir repeint de mépris, à vouloir posséder comme une hyène hystérique et à marcher pieds nus sous la pluie comme un gravure de mode bipolaire.... Et j'ai DESTESTé tout ça !
    Pourtant la réalisation est plutôt réussie (même si trop "esthétisante" dans l'esprit), les 2 acteurs masculins sont magiques (interprétation et écriture de leurs rapports), la BO est parfois intéressante, les effets spéciaux sont bons, les décors sont bien choisis (sauf l'hôpital psychiatrique), le thème de l'inadaptation soulevé par le scénario aurait pu être très intéressant... Mais l'arc concernant les frères et l'arc concernant l'héroïne semblent artificiellement juxtaposés. De plus, les intrigues dans l'hôpital psychiatrique sont écrites trop sommairement pour qu'on s'y attache et qu'elles viennent soutenir efficacement le propos sur "l'inadaptation".
    C'est certainement le genre de série qu'on adore ou qu'on déteste. Je fais plutôt partie de la seconde catégorie.. et encore que.. non.. oui... En fait, je sais pas. A vous de voir ! :D
  • 10
    Bande-annonce

    Suspicious Partner (2017)

    Soosanghan Pateuneo

    30 min. (Corée du Sud). 1 saison. Judiciaire et romance.

    Drama de Park Sun-Ho avec Ji Chang-Wook, Nam Ji-Hyun, Choi Tae-Joon

    Petite série juridico-romantique coréenne, sans grandes prétentions, qui ne manque pas de quelques qualités :
    - La part entre humour, romance et thriller est en équilibre au niveau du scénario.
    - L'histoire se tient et les acteurs sont plutôt bons.
    - Le fil rouge de l'enquête principale est lisible et agréable à suivre car elle évite certains clichés habituels au k-drama.
    - La BO est bien choisie et pas trop envahissante.
    - Le comédien qui interprète le suspect tient la route et s'impose tout du long.
    - Ji Chang Wook est pétillant, drôle, émouvant et nous gratifie de scènes de colères dont seul lui semble avoir le secret. Son personnage semble presque avoir été écrit pour lui :)

    Alors pourquoi seulement une 6/10 ? Parce que la réalisation enchaîne les clichés du genre :
    - image surexposée et utilisation de logiciels de retouche trop visible,
    - placement de produit sans délicatesse,
    - ambiance "rose-bonbon" contre-productive dans certaines scènes,
    - usage et "abusage" du triple-ralenti qui précèdent systématiquement les scènes de baisers ou de flirt (marque de fabrique du drama paresseux),
    - différence de traitement de certain épisodes entre eux ce qui rend la qualité irrégulière...
    Mais malgré tout, cette série de 16 épisodes reste un divertissement assez sympathique. Les scénaristes et les acteurs font de leur mieux pour tirer l'ensemble vers le haut ;)
  • 11
    Bande-annonce

    One Spring Night (2019)

    Bombam

    35 min. (France). 1 saison. Drame.

    Drama de An Pan-Seok avec Han Ji-Min, Jung Hae-In, Kim Joon-Han

    Quelle belle histoire d'amour. Ces deux là rendront votre coeur tout guimauve, c'est presque assuré. Si vous ne versez pas votre petite larme face aux embûches que la vie s'échigne à mettre sur leur route ou que vous ne souriez pas comme un idiot à leur 1er baiser, c'est que vous n'avez officiellement pas de coeur...
    Le scénario reste centré sur son sujet : l'amour et ses conséquences, la réalisation est classieuse et au service de l'histoire et des acteurs, le casting tient la route, la BO est touchante et efficace, les dialogues sentent l'authenticité (ou presque).
    Cette jolie série coréenne montre une facette pleine de réalisme, mais aussi de poésie, sur la manière dont les coréens vivent l'amour, le couple, la famille et le mariage dans un pays où être père célibataire est visiblement un des pires crimes de l'univers. Des serial killers attendant leur exécution dans le couloir de la mort (s'ils sont célibataires sans enfant) doivent sembler un meilleur parti pour les parents d'une jeune fille à marier plutôt qu'un homme élevant bravement seul son enfant... C'est à vous glacer le sang !
    Une autre chose (moins grave, mais je tiens tout de même à le signaler) : c'est quoi cette garde robe pour le personnage féminin principal ? Le cliché de la bibliothécaire habillée comme un sac, c'est lassant ;)
    Plus sérieusement "One spring night" est une très belle série qui parle d'amour, d'émancipation et d'engagement. Oubliez les clichés si prisés dans la majorité des séries asiatiques : ici pas de placement de produit, d'images surexposées ou de visages complètement lissés par les logiciels de retouches numériques. C'est bien réalisé, bien produit et le résultat à l'écran fait la différence :D
  • 12

    L'Amour à sens unique (2019)

    An lian: Ju sheng huai nan

    35 min. (Chine). 1 saison. Drame et romance.

    Drama de Pei Ding et Wanhui Liu avec Yanmanzi Zhu, Shunran Zhao, Yu Shen

    1ère série chinoise que j'ai visionné et ce fut une très belle découverte. Ma 1ère découverte (personnelle) : j'aime le mandarin ! (ok ça vous intéresse pas et vous avez raison) Deuxièmement : j'aime la manière des auteurs chinois de poser leurs personnages et de les développer, mais aussi leur manière d'intégrer la notion du temps qui passe avec un réalisme presque palpable, j'aime leur écriture qui recours le moins possible aux effets dramaturgiques et même lorsqu'ils les convoquent la réponse des personnages aux éléments perturbateurs est toujours tout en nuance, j'aime le lyrisme contenu des sentiments que nos personnages acceptent avec une grâce qui semble bien n'appartenir qu'à l'âme asiatique.
    J'ai vraiment apprécié le personnage féminin principal et son interprète : jeune femme forte, intelligente, résiliente, pragmatique et malgré tout d'une sensibilité poétique. Les 1ères images et ses 1ers mots en voice over m'ont touché en plein coeur, me rappelant des émotions enfouies quelque part dans la mémoire de la jeune fille que j'ai été un jour...
    Bon, vous l'aurez compris j'aime un peu trop cette série pour avoir ici assez de place pour reconnaître aussi ses faiblesses (car elle en a) que vous les découvrirez en la regardant. Mais entre son sujet d'une douceur attachante, ses acteurs frais et souvent très justes, une réalisation qui sait se faire oublier par sa simplicité et son rythme doux et sans prétention et enfin sa BO d'une joliesse sans nom : je ne peux que vous recommander de regarder cet "Amour à sens unique" :D
  • 13
    Bande-annonce

    Healer (2014)

    Hilleo

    1 h 01 min. (Corée du Sud). 1 saison. Comédie, romance et thriller.

    Drama de Lee Jung-Sub et Kim Jin-Woo avec Ji Chang-Wook, Park Min-Young, Yoo Ji-Tae

  • 14

    Good Morning Call (2016)

    Guddo mōningu kōru

    50 min. (Japon). 2 saisons. Comédie.

    Drama de Yo Kawahara avec Haruka Fukuhara, Shun'ya Shiraishi, Dōri Sakurada

    Acteurs pas très à l'aise face à la caméra, situations clichés, dialogues répétitifs et réalisée probablement "à l'arrache", cette série, tirée d'un manga célèbre, à tout pour rebuter le cinéphile. La série papier ayant eu du succès, la série TV s'offre le luxe d'une saison 2 qui traîne en longueur. Mais malgré tout ses défauts, le charme inhérent au sujet (les 1ers amours et leurs maladresses), les situations ubuesques, le ton de comédie qui enrobe le tout et le jolis minois des comédiens peuvent être des raisons suffisantes pour vous lancer dans le visionnage de cette série légère mais pas indispensable de 27 épisodes ! A vous de voir :)
  • 15
    Bande-annonce

    Love Alarm (2019)

    Joahamyun Woolrineun

    49 min. (France). 2 saisons. Romance.

    Drama de Lee Na-Jeong avec Kim So-Hyun, Jung Ga-Ram, Song Kang

    Sans grande prétention, ni ingéniosité, "Love Alarm" est une petite série trop conventionnelle par rapport à la promesse SF des premières minutes. L'appli pseudo-futuriste "Love Alarm" n'a pas une très grande utilité dans le scénario et n'est en fait qu'un mac-guffin durant toute la saison1. Le reste est une assez joli histoire de triangle amoureux adolescent. Les acteurs sont mis en valeur, certains sont assez bons et le scénario évite certains clichés du genre, ce qui n'est pas rien.
    Ai-je envie de voir la saison 2 ? Je ne sais pas... Je crois définitivement qu'il faut qu'une série soit vraiment très très bonne pour que je ne l'oublie pas d'une année à l'autre. Je ne suis donc pas sûre de vouloir voir la suite de cette série sympathique mais pas assez pour se permettre un format annualisé ;)
  • 16
    Bande-annonce

    Uncontrollably Fond (2016)

    Hambooro Aeteuthage

    1 h. (Corée du Sud). 1 saison. Drame.

    Série de Park Hyun-Suk avec Kim Woo-Bin, Bae Suzy, Lim Ju-Hwan

    Série dramatique coréenne qui malgré un scénario enchaînant les clichés (la prédestination, perso masculin riche Versus perso féminin pauvre, etc) n'est pas complètement dénuée d'intérêt.
    L'acteur masculin principal est d'une très belle intensité et peut par sa seule présence justifier de supporter toutes les faiblesses qui minent l'ensemble. J'ai moins apprécié le jeu de l'actrice principal que j'ai trouvé inutilement criarde et en sur-jeu (surtout dans la 1ère moitié du drama).
    La réalisation est propre et plutôt en adéquation avec l'ambiance pesante et froide nécessaire à ce récit d'une tristesse infinie. La BO est agréable. Le scénario quant à lui ne nous épargne aucun des clichés du genre : misère, maladie, abandon, amour trahi, solitude, prison, hôpital, mort. Mais étrangement cet empilement de malheurs finit par paraître vraisemblable dans l'univers proposé par l'auteur.
    N'oubliez pas de préparer une réserve de mouchoirs si vous prévoyez de suivre cette série jusqu'au bout. Vous verserez votre larme et je ne serais pas là pour que vous vous mouchiez dans ma manche. Vous êtes prévenus ;)
  • 17
    Bande-annonce

    Well-Intended Love (2019)

    45 min. (Chine). 2 saisons. Romance.

    Drama de Wú Qiáng avec Xú Kāi-Chěng, Wáng Shuāng (Simona Wang), Ian Yim

    Partant du postulat de la comédie romantique classique ce Well Intended Love propose de suivre la rencontre d'une jeune comédienne qui se voit annoncer une maladie incurable et d'un jeune et beau PDG. Les 1ers épisodes sont supportablement écrits et dirigés : rien de transcendant. Mais rapidement la série prend des allures de soap et mêle intrigues ubuesques, complots et enlèvement cousus de fil blancs. La qualité déjà très moyenne se dégrade au fil des épisodes et on regrette presque qu'il y ai une saison 2. Les personnages secondaires sont des prototypes que vous aurez probablement entre-aperçu dans "Les feux de l'amour"... Les dialogues sont à l'avenant.
    Pourquoi ai-je vu les 2 saisons ? Parce que je viens de me découvrir une passion pour le mandarin. J'ai l'impression lorsque j'entends cette langue qu'un chaton me lèche le tympan... Désolé pour l'image, c'est la seule qui me vient à l'esprit! ;)
  • 18
    Bande-annonce

    Le Jardin des météores (2018)

    Liúxīng huāyuán

    45 min. (Chine). 1 saison. Romance.

    Drama de Lin He-Long avec Shén Yuè, Wáng Hè-Dì (Dylan Wang), Guān Hóng (Darren Chen)

  • 19
    Bande-annonce

    My First First Love (2019)

    Cheotsarangeun Cheoeumiraseo

    50 min. (Corée du Sud). 2 saisons. Drame.

    Drama de Oh Jin-Seok avec Ji Soo, Jung Chae-Yeon, Jin Young

    Pas grand chose à dire de cette romcom adulescente sinon que j'ai oublié les 3/4 de l'histoire quelques jours seulement après l'avoir terminé. Pourtant les premières minutes du premier épisode étaient prometteuses. la scène du pont aussi.
    Et puis... plus rien. On nous ressert le discours bas du front sur l'amitié homme/femme qui serait IMPOSSIBLE ! Eh oui, que voulez-vous, nous sommes voués soit à tomber amoureux ou être attirer physiquement par toute personne du sexe opposé. Il n'y aurait aucune autre alternative possible. Ce fameux débat primaire qui pollue encore et encore des générations de filles et de garçons à le don de me faire désespérer de notre espèce humaine.
    Bref passons. Cette série assez indigente à partir de l'épisode 3ou4 finit par fonctionner uniquement sur les quiproquo et l'humour de situation. La petite bande d'amis qui finissent par devenir coloc n'est pas composé par des personnalités assez marquantes, drôles ou émouvantes pour retenir l'attention. Le casting est en sur-jeu. La réalisation est quelconque, les décors sont mal choisis et manque d'âmes, le scénario enchaîne les scènes clichés.
    Mais, au milieu de cette série conçue comme un consommable bâclé, il reste le personnage masculin secondaire (j'ai oublié le nom de l'acteur) qui sauve l'ensemble : son personnage est assez bien écrit, l'acteur qui l'incarne joue avec une jolie délicatesse... Si ce n'était pour le voir évoluer un peu plus à l'écran je n'aurais pas vu cette série jusqu'au bout.
    Mon coeur de midinette s'est brisée quand il s'est fait jeter comme une vieille chaussette pour le perso principal sans charme ni grâce. Sans lui la série n'aurait mérité qu'un 2 ou un 3... ou presque ;)
  • 20
    Bande-annonce

    One More Time (2016)

    Heeojin Daeumnal

    32 min. (Corée du Sud). 1 saison. Romance, musique et science-fiction.

    Websérie de Song Hyun-wook avec Kim Myung-Soo, Yoon So-hee, Shin Ji-Soo

    Tout ici sent le "web" série. A croire qu'un nouveau genre est né. Mais un genre qui se cherche encore. Souvent moyenne, les séries web sont médiocres dans le pire des cas. Pour ce "One more time" ça sent la réalisation faite à l'arrache, mal préparée et/ou sans budget.
    Mais le pire est peut être le manque d'ambitions esthétiques ou narratives. Réunir des "idoles" sur la pellicule ne suffirait donc pas à faire une série ? Il faut croire que non.
    Le scénario manque d'écriture, d'épaisseur et la réalisation n'arrive pas à bâtir son identité visuelle. On sent que les comédiens ne sont pas encore "mûrs" pour porter un tel projet. C'est étrange ce sentiment de froid que je retrouve à chaque websérie visionnée.
    Bon, bref ! J'ai abandonné en cours de route cette série fantastique qui avait pourtant tout sur le papier pour me plaire : boucle temporelle, milieu artistique, dimension fantastique. Mais après 5 ou 6 épisodes trop répétitifs, j'ai vraiment eu l'impression de perdre mon temps. On est d'accord que peu importe dans le fond où va le navire, l'important est que le chemin soit beau. Ici le chemin ne m'a pas embarquée... ou presque !
  • 21
    Bande-annonce

    The Third Charm (2018)

    Je3ui Maeryeok

    1 h 05 min. (Corée du Sud). 1 saison. Comédie.

    Drama de Pyo Min-Soo avec Seo Kang-Joon, Esom, Yang Dong-Geun

    Que dire, que dire ? Inconstante, irrégulière, mal écrite, partant dans tous les sens, cette série n'est pas homogène passant sans aucun charme de la pitrerie à la romance, de la romance au drame, du drame au récit initiatique... Tant de saveurs mélangées finissent par n'avoir aucun goût distinct. Et après avoir fini la série il ne nous reste finalement pas grand chose en mémoire (sinon le frère handicapé de l'héroïne qui écrit des polars et dont le personnage laisse le seul souvenir un peu singulier au millieu de ce magma)
    Les acteurs se donnent pourtant de la peine, la série a même quelques moments de grâce. Mais les chemins de vie de ces deux personnages incapables de se retrouver, finissent par nous lasser et perdre notre intérêt. Avec un peu plus de concentration et un discours clarifié la série aurait pu être sauver. Ou pas... ou presque !
  • 22

    Tomorrow With You (2017)

    Naeil Geudaewa

    1 h 07 min. (Corée du Sud). 1 saison. Fantastique et drame.

    Drama de Yoo Je-Won avec Shin Min-A, Lee Je-Hoon, Kim Ye-Won

    Encore une fois l'argument SF est complètement biaisé pour parler de romance. Passons ce fait qui n'est pas propre à cette série et qui est malheureusement le lot de bcp d'autres. Mais il faudrait encore que la romance en question ai l'étoffe pour retenir l'attention pendant 16h. Ici ce ne fut pas le cas pour moi.
    Shin Min-Ah qui interprète le personnage féminin principal a eu raison de ma patience à grand coup de sur-jeu, de mimiques insupportables et d'un présence dévoreuse à l'écran. Son personnage accapare inutilement et sans délicatesse toute l'attention, empêchant les autres personnages et l'intrigue d'avancer. Mais elle n'est pas seule fautive : Le scénario ayant bâti pour elle un personnage brouillon et excessif a offert une autoroute pour la comédienne qui visiblement joue en forçant le trait comme si elle avait peur d'être invisible...
    Finalement on se voit que sa grande silhouette sans grâce. On oublie le voyage temporel, on oublie le perso masculin, on oublie même la romance... il ne reste plus qu'un show à la gloire de Shin Min-Ah qui devait être la comédienne la plus "connue" du casting à qui on a déroulé le tapis rouge. (Défaut que j'ai retrouvé d'ailleurs ultérieurement en un peu moins agaçant dans "Oh my Venus")
    C'est dommage que tout cela ce soit fait au détriment de ses partenaires, de l'harmonie de l'ensemble et de la cohérence de l'histoire. J'ai abandonné en cours de route car je n'aime pas le mélange one man show et série. Je n'ai vraiment pas passé un bon moment... ou presque :/
  • 23
    Bande-annonce

    I Can Hear Your Voice (2013)

    Neoui Moksoriga Deulryeo

    1 h 05 min. (France). 1 saison. Fantastique, romance et judiciaire.

    Drama de Jo Soo-Won avec Lee Bo-Young, Lee Jong-Suk, Yoon Sang-Hyun

    L'aspect fantastique de cette série fonctionne assez bien. Le personnage masculin principal peut entendre les pensées des personnes qu'il croise ? On n'aura jamais d'explication scientifique et finalement c'est bien ainsi. On se laisse emporter par le destin tragique des deux personnages principaux pris dans les méandres d'une affaire de meurtres qui à défaut de tenir vraiment en haleine se laisse voir sans déplaisir. Les acteurs sont plutôt bons et l'ambiance général est homogène. Un bon moment sans grande surprise, qui laisse une impression plutôt agréable même longtemps après le visionnage.
  • 24
    Bande-annonce

    Vagabond (2019)

    Baegabondeu

    1 h 01 min. (Corée du Sud). 1 saison. Thriller, drame et action.

    Drama de Yu In-Sik avec Lee Seung-Gi, Bae Suzy, Shin Sung-Rok

    Après un premier épisode aux prémices loufoques, on entre dans une course poursuite plutôt bien menée. Loin des clichés habituelles, l'action ne s'efface pas devant une énième romance bâclée. Le personnage principal bien interprété prend en épaisseur et on s'attache facilement à sa quête de vengeance. Les situations, même si elles manquent parfois de vraisemblances, sont finalement crédibilisées par des séquences qui s'enchainent sans faiblir. La réalisation est rythmée et soignée ajoute à l'écriture du scénario qui s'améliore d'épisode en épisode. Il manque peut-être un peu de profondeur au scénario pour que cette série passe à un niveau supérieur.
  • 25

    Doctor Crush (2016)

    Dakteoseu

    1 h. (Corée du Sud). 1 saison. Drame et romance.

    Drama de Oh Choong-Hwan et Park Soo-Jin avec Kim Rae-Won, Park Shin-Hye, Lee Sung-Kyung

    Scénario indigeste. Personnages alambiqués. Comédiens pas impliqués. Situations caricaturales ou insipides. Romance inintéressante. Dialogues sans âmes. J'ai fini la série en PLS en appuyant la touche "avance rapide" pour éluder les nombreuses scènes téléphonées d'une gênance absolue. Tout ça pour une sorte de "Grey's anatomy" sans saveur et sans âme. Je suis désolée de n'y avoir rien aimé. Pourtant il m'arrive d'apprécier les séries médicales et les romances, je suis une cible potentielle... Mais rien n'y a fait : ce ne fut pas un crush !
  • 26

    Fated to Love You (2014)

    Woonmyungcheoreom Neol Saranghae

    1 h 05 min. (Corée du Sud). 1 saison. Comédie, drame et mini-série.

    Drama de Lee Dong-Yoon et Kim Hee-Won avec Jang Hyuk, Jang Na-Ra, Choi Jin-Hyuk

    Comédie dramatico-romantique qui utilise ici le concept du mariage sous contrat entre 2 personnes que tout oppose. Mais ici tout est excessif : Une rencontre tirée par les cheveux, une 1ère nuit d'amour alcoolisé, une grossesse inattendue et voilà les pièces de l'échiquier en place pour une comédie romantique qui part sur des accents d'excentricité. Mais l'idée qui vient démarquer cette série des autres est l'utilisation du thème de la malédiction dont le personnage masculin se croit être l'objet qui finalement va trouver une explication toute médicale. Et ce basculement dans le drame est très bien géré par le ou les scénaristes. Ca passe du vaudeville au drame sans jamais délaisser la touche romantique promise par le trailer. Une jolie série qui doit aussi beaucoup à son acteur principal que vous pourrez adorer ou détester, mais qui ne laisse pas indifférent. Même si les seconds rôles et les arcs secondaires sont moins intéressants, cette série mérite votre curiosité... ou presque :)
  • 27

    My Secret Romance (2017)

    Aetaneun Romaenseu

    1 h. (Corée du Sud). 1 saison. Comédie et drame.

    Drama de Kang Cheol-Woo avec Sung Hoon, Song Ji-Eun, Kim Jae-Young

    Jolie petite série romantique qui démarre sur les chapeaux de roue avec une rencontre sulfureuse entre ses deux personnages principaux (ce qui est assez rare pour les séries coréennes pour le signaler). Mais l'écriture se dilue ensuite un peu trop. Les personnages secondaires manquent d'âme. Même s'il est a noter que l'un des personnages féminins secondaires est une ex star du cinéma porno, métier auquel peut de série font allusion, le résultat n'en reste pas moins que la série se perd dans une romance trop consensuel. Les acteurs font ce qu'ils peuvent mais le scénario et la réalisation ne sont pas à la hauteur. On passe toutefois un bon pas trop désagréable et les balades sirupeuses qui servent de bande sauvent la platitude de l'ensemble... ou presque !
  • 28
    Bande-annonce

    Descendants of the Sun (2016)

    Taeyangui Hooye

    1 h. (Corée du Sud). 1 saison. Drame et romance.

    Drama de Lee Eung-Bok et Baek Sang Hoon avec Song Joong-Ki, Song Hye-Kyo, Jin Goo

    Ca commençait pourtant bien... Les 2 premiers épisodes sont agréables à voir et laissaient augurer de bons moments à venir. Et alors que j'ai adoré l'actrice principale dans "That winter, the wind blows" (https://www.senscritique.com/serie/That_Winter_the_Wind_Blows/8464200) elle m'a ici complètement horripilé. Impossible de croire que ce personnage puisse être médecin urgentiste. Elle manque d'énergie. Sa nonchalance tout entière m'a fait détester ce personnage (à partir du 3è épisode) qui semble au mieux éthéré au pire complètement transparente...
    Les 2 histoires d'amours du quatuor d'amis sont mollement menés. Le twist final paraît ridicule. C'est dommage, parce que le personnage masculin principal, joliment écrit et bien interprété, méritait un meilleur entourage pour ancrer cette histoire et lui donner corps. Il n'en reste pas moins qu'il y a quelques belles scènes ici ou là, mais l'intrigue de fond pas assez construite et des seconds rôles bâclés (les antagonistes) ne permettent pas à la série de se hisser au niveau où elle aurait pu se classer... ou presque.
  • 29
    Bande-annonce

    Crash Landing on You (2019)

    Sarangui Boolshichak

    1 h 10 min. (Corée du Sud). 1 saison. Action, romance et guerre.

    Drama de Lee Jung-Hyo avec Hyun Bin, Son Ye-Jin, Seo Ji-Hye

  • 30

    I Do, I Do (2012)

    Aidu, Aidu

    1 h 05 min. (Corée du Sud). 1 saison. Comédie, drame et romance.

    Série de Kang Dae-Sun avec Kim Sun-A, Lee Jang-woo, Park Gun-Hyung

    Comédie romantique coréenne dont on retiendra avant tout la différence d'âge entre les 2 protagonistes. On retiendra aussi que l'héroïne ne croit ni au mariage, ni à la maternité et pas vraiment à l'amour non plus. Indépendante et autoritaire elle détonne un peu au pays de l'héroine potiche. Mais en dehors ce personnage que les scénaristes utilisent mal, la série n'a pas assez d'ambition pour ce joli couple. Dommage que ce postulat de départ soit si mal servi au niveau de la réalisation, des dialogues et de la direction artistique.
    Au final, la série ne décolle jamais vraiment de son statut de consommable produit au kilomètre. Dommage pour les acteurs qui se donnent du mal, dommage pour la thématique féministe qui ne décolle pas de ses poncifs... Mais ça reste tout de même un petit "produit" agréable et léger pour ensoleiller un dimanche de pluie ;)