Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Top 10 - 1970

Avatar Thaddeus Liste de

10 films

par Thaddeus

Ils auraient pu figurer ici mais ils restent sur le banc (films notés 8/10 minimum) :

"Le Boucher" de Claude Chabrol
"Enquête sur un Citoyen au-dessus de tout Soupçon" d'Elio Petri
"Le Genou de Claire" d'Éric Rohmer
"Le Jardin des Finzi-Contini" de Vittorio de Sica
"Little Big Man" d'Arthur Penn

Et d'autres…

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1

    Wanda (1971)

    1 h 45 min. Sortie : . Road movie et comédie dramatique.

    Film de Barbara Loden avec Jérôme Thier, Barbara Loden, Michael Higgins

    Un petit bout de femme vulnérable comme un moineau perdu rencontre un gangster au rabais bien flippé, et les deux marginaux vont se reconnaître, s’attacher l’un à l’autre, avant de retourner à leur solitude. Le seul film de l’épouse d’Elia Kazan, tourné avec une urgence documentaire, en 16 mm, est une bouleversante pépite qui exprime tout le non-dit d’une société dure aux exclus, aux déclassés, aux paumés du petit matin, aux vaincus sans combattre, ces épaves en quête d’un havre introuvable.
  • 2
    Bande-annonce

    La Fille de Ryan (1970)

    Ryan's Daughter

    3 h 26 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de David Lean avec Robert Mitchum, Trevor Howard, Christopher Jones

    Séances de cinéma (2 salles)
    Lean mettra treize ans pour se relever de l’échec de son œuvre la plus téméraire, lyrique et cruelle. La splendeur affolante des ciels perturbés, des falaises d’émeraude et des vagues tumultueuses s’y accorde au portrait bovaryste d’une jeune fille en éveil, épouse le trajet de sa conscience au sein d’un village grégaire, saisit ses élans comme un ensemble de phénomènes climatiques. Car il est aussi vain de juger des passions humaines que de condamner la nature lorsqu’elle déchaîne ses forces.
  • 3
    Bande-annonce

    Les Choses de la vie (1970)

    1 h 29 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Claude Sautet avec Michel Piccoli, Romy Schneider, Gérard Lartigau

    L’onde de choc de mai 68 semble déjà loin, on entre dans une ère néo-libérale qui prépare l’avènement du giscardisme. Avec un art de la vérité sans pareil, dynamique, musical, Sautet déstructure la temporalité, livre quelques morceaux d’une existence qui s’éteint, dessine par touches impressionnistes ses méandres affectifs. C’est le superbe portrait d’un homme hanté par la solitude et la tragique impossibilité de donner forme à sa vie, c’est-à-dire réconcilier le passé, le présent et le futur.
  • 4

    Des jours et des nuits dans la forêt (1970)

    Aranyer Din Ratri

    1 h 55 min. Sortie : . Drame.

    Film de Satyajit Ray avec Soumitra Chatterjee, Sharmila Tagore, Robi Ghosh

    Partie de campagne à l’indienne, chronique d’une régénération de corps et d’esprit, grand bol de sérénité où les plaisanteries et dialogues piquants des jeunes citadins forment l’écume d’affrontements muets, de désirs tus, d’espoirs ignorés de l’autre. Des parties d’ivresse aux promenades dans les bois, de la danse des femmes santhals au jeu de la mémoire lancé lors d’un pique-nique sous les arbres (comble du ravissement), le même état de grâce, la même réconciliation entre nature et culture.
  • 5
    Bande-annonce

    Husbands (1970)

    2 h 11 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de John Cassavetes avec Ben Gazzara, Peter Falk, John Cassavetes

    Des tâtonnements, des cafouillages, des hésitations, des emportements. Des éclats colériques et des envolées de tendresse, des insultes à la terre entière et des embrassades gouleyantes. Un rapport direct et exacerbé aux choses, aux gens, à l’écoulement du temps, à la détresse inextinguible, à la chaleur de l’amitié. C’est tout Cassavetes qui respire dans cette flânerie éthylique, sa générosité d’approche, sa drôlerie triste, son rythme de la parole, sa vérité du sentiment. Une alchimie rare.
  • 6
    Bande-annonce

    L'Enfant sauvage (1970)

    1 h 30 min. Sortie : . Drame.

    Film de François Truffaut avec Jean-Pierre Cargol, François Truffaut, Françoise Seigner

    En passant dans le cadre, Truffaut assume son intimité avec le personnage et ses efforts et s’engage dans un film dont les enjeux dépassent le cinéma. Il médite sur la nécessité et la beauté du geste par lequel un être transmet à un autre ce qu’il a de plus précieux, et magnifie la facture quasi-scientifique d’un récit d’où la plus vive émotion jaillit sans cesse de façon inattendue. Aucun de ses autres opus ne laisse peut-être une telle impression de plénitude maîtrisée, d’optimisme serein.
  • 7
    Bande-annonce

    Le Cercle rouge (1970)

    2 h 20 min. Sortie : . Policier et thriller.

    Film de Jean-Pierre Melville avec Alain Delon, Bourvil, Gian Maria Volontè

    Séances de cinéma (1 salle)
    Chantre du milieu et de l’amitié virile, des errances urbaines et de la clandestinité, Melville synthétise son cinéma. Le chapeau, l’imper, le revolver constituent les objets emblématiques d’un lent enlisement dans les eaux de la fatalité, où des hommes sans mémoire accomplissent avec méticulosité des gestes d’automates. La grandeur de ce vaisseau hiératique naît de sa morale de la loyauté, de sa poétique de la solitude, et de l’obsession de la mort qui se devine sur les masques des visages.
  • 8

    Performance (1970)

    1 h 41 min. Sortie : 1970. Drame.

    Film de Nicolas Roeg et Donald Cammell avec James Fox, Mick Jagger, Anita Pallenberg

    Titre aussi approprié que réducteur, car si le programme de mise en scène vise un effet d’hypnose et une logique de désorientation permanents, rompant avec les codes en vigueur, elle sert de support à une réflexion sur la pop culture et les manifestations volontiers décadentes du bouleversement moral de l’époque, ce qui le préserve de toute gratuité. Éclaté, fantasmagorique, anticipant les recherches du clip et de la vidéo, le film conserve un pouvoir de stimulation sensorielle assez stupéfiant.
  • 9
    Bande-annonce

    Deep End (1971)

    1 h 32 min. Sortie : mars 1971. Comédie, drame et romance.

    Film de Jerzy Skolimowski avec Jane Asher, John Moulder-Brown, Karl Michael Vogler

    Transfuge d’Est en Ouest et modèle du cinéaste apatride, Skolimowski affirme pourtant ici une vision des choses typiquement polonaise, par son goût de l’absurde et de l’ironie. Dans une atmosphère aqueuse, tendue, il développe un jeu mortel de la provocation et de la sincérité et suit l’immersion agitée d’un ado dans le monde des adultes, du travail et de la sexualité. Un film beau et singulier comme le joyau que le filet d’eau chaude finit par extraire du blanc neigeux où il s’était perdu.
  • 10
    Bande-annonce

    La Vie privée de Sherlock Holmes (1970)

    The Private Life of Sherlock Holmes

    2 h 05 min. Sortie : . Aventure, comédie et policier.

    Film de Billy Wilder avec Robert Stephens, Colin Blakely, Geneviève Page

    Pourquoi Sherlock Holmes reste-t-il inconsolable de son unique amour ? Quelles sont les mœurs du Dr Watson ? On peut compter sur le sarcastique réalisateur pour répondre à ces questions. Son évocation apocryphe substitue le réalisme trivial à l’héroïsme et à l’insolite dans un monde où tout est mensonge et illusion, tout en ménageant une part essentielle de romantisme secret. Un superbe travail de mystification doublé d’un résumé tendre, rocambolesque et ironique de la philosophie wilderienne.