Tribu Higelin

Avatar Ulrich Marcotte Liste de

52 albums

par Ulrich Marcotte
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Écouter

    Jacques Higelin (1973)

    Sortie : 1973. 13 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

    25-26 ans. Cinq ans après avoir été soldat pacifiste ( voir l'ouvrage "lettres d'amour d'un soldat de vingt ans") en Algérie puis comédien et acteur, Higelin, sous les conseils de son ami Henri Crolla, a opté pour la musique. A tout prix. Signé par Jacques Canetti (qui l'avait refusé dix ans plus tôt pour cause de trop grande jeunesse), le jeune homme enregistre ses premières chansons personnelles mélangées à des titres de Boris Vian, qu'il adore.
    Le résultat ? Mis à part "huit jours en Italie" qui est un ratage complet, le reste est très chouette. Les premières chansons de Jacques se mélangent à merveille à celles de Vian, le second duo avec Brigitte Fontaine ("la grippe") est de toute beauté. Une véritable réussite.

    à écouter: tout sauf "huit jours en Italie"
  • Écouter

    Higelin & Areski (1969)

    Sortie : 1969. Pop et chanson. 9 morceaux.

    Album de Jacques Higelin et Areski Belkacem

    29 ans. Higelin, désormais barbu et cheveux longs,entre dans le label "Saravah" de Pierre Barouh, une maison de disques libertaire qui permet tout à ses artistes. Il retrouve alors un vieux copain d'Algérie, Areski Belkacem,qui épousera Brigitte Fontaine (auteure, dans ce disque, du texte "je veux des coupables") quelques années plus tard. Ils concoctent ensemble un album inclassable, entièrement accoustique et dans lequel ils chantent et jouent tous deux un nombre impressionnant d'instruments. Les textes, pour la plupart proches d'un certain surréalisme, sont souvent déroutants mais très beaux (mention spéciale à "j'aurais bien voulu", peut-être une des plus belles chansons d'amour qu'il m'ait été donné d'entendre). L'ambiance champêtre et très simple de l'album lui donne un cachet unique et intemporel. Pour ma part, il est le plus réussi et le plus homogène de cette seconde période d'Higelin. Incontournable.

    Nota: c'est également à cette période qu'Higelin et Fontaine enregistreront un de leurs deux plus beaux duos, à savoir cette magnifique chanson qu'est "cet enfant que je t'avais fait"...

    à écouter: tout

    top: l'inutile-signalétique / j'aurais bien voulu / remember
  • Écouter

    Inédits 1970 (1980)

    Sortie : 1980. Pop et chanson. 6 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

    30 ans. Higelin enregistre quelques chansons qui ne paraîtront pas et resteront en sommeil pendant dix ans. En 1980, alors chez EMI et bien plus gros vendeur de disques, il décide, à la demande de Pierre Barouh, de se repencher sur ce matériel et d'y ajouter quelques modifications instrumentales. La motivation, admirable, est de dire que même s'il n'est plus à Saravah, il ne renie pas son passé et le considère même comme le terreau de beaucoup de ses productions d'alors (cf l'album "Champagne/Caviar"). Le résultat est bien sûr très bon, légèrement moins homogène et cohérent que "Higelin & Areski" mais toujours assez dépouillé et partagé entre émotion ("Sa Dernière Cigarette", "Buster K", "Nini", "Seul Dans Notre Chambre") et rébellion voire drôlerie parfois potache ("L'idiot", "A Moi Les Monstres"). 0n peut dire que le Monsieur aurait eu tort de nous priver de ce plaisir.

    à écouter: tout

    top: buster k / l'idiot
  • Écouter

    Jacques “Crabouif” Higelin (1971)

    Sortie : 1971. 5 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

    31 ans. Higelin ne le sait pas encore mais il enregistre là son dernier album pour le label Saravah. En effet, invité à faire la première partie du groupe "Sly & the family stones" à l'Olympia, le voilà qui arrive tout vêtu de blanc, seul avec un accordéon. La réaction est immédiate: chahuts, jets d'objets divers. Il quitte la scène rouge de colère et promet de revenir un jour, "mais pas tout seul". Pierre Barouh, par amitié, déchirera son contrat Saravah sans poser de questions et le laissera libre de partir vers d'autres horizons textuels et musicaux.
    Pour ce qui est de l'album, la première face est formidable (on y entend même la voix du très jeune Arthur!), la folie enfantine est presque partout ("I Love The Queen", "Tiens J'ai Dit Tiens"), tout comme la rébellion déjà audible dans certains titres des albums précédents. L'émotion est également bien présente ("Je Suis Mort Qui, Qui Dit Mieux") ainsi que le début d'une certaine colère ("Aujourd'hui Blues"). La seconde face, un seul titre instrumental de vingt minutes, n'est malheureusement pas à la hauteur et confère à l'ennui plus qu'à autre chose. C'est donc à un album bicéphale et en déséquilibre qu'Higelin nous convie. C'était si bien parti et du coup, c'est un peu dommage.

    à écouter: tout sauf le truc interminable des abesses machin-là. Super chiant.

    top: tiens j'ai dit tiens / je suis mort qui qui dit mieux
  • BBH75 (1974)

    Sortie : décembre 1974. Pop, rock, rock folk, chanson et blues rock. 8 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

    34 ans. On murmure qu'après sa désastreuse expérience à l'olympia, Higelin, fou de rage, a fait deux ou trois fois le tour de Paris à pied. Puis il s'est coupé les cheveux, rasé la barbe et a acheté un cuir avant de disparaître de la circulation pendant deux ans.
    Le voilà qui rejaillit des souterrains et des garages de la zone, transformé, tout en fureur et en guitares électriques (malgré deux jolies ballades) et réinventant le rock français jusque-là tenu par Johnny et ses 'n'rolls dansants pour adolescent(e)s. Higelin, beaucoup plus adulte (mais sans perdre son goût pour la facétie et la bonne humeur) cogne vite et tape dur. Il est dit de cet album qu'il sera la première pierre qui ouvrira la porte aux "barbares" de Lavilliers (merveilleux album soit dit en passant), Téléphone, Starshooter, Trust et autres Noir Désir (etc...). Pas rien. Un incontournable.
    L'album, enregistré en trio et très électrique (mis à part les deux ballades), mélange révolte (Paris-New-York, Chaud Chaud Business Chaud, Boxon, Cigarette), absurde ou farce auto-dérisoire (Mona-Lisa Klaxon,Oesophage-boogie Cardiac-blues) et un mélange des deux ( Est-ce Que Ma Guitare Est Un Fusil ?, véritable plaidoyer pour la vie, le premier d'une longue série ), sans oublier une certaine tendresse ( Une Mouche Sur Ma Bouche). Malgré que l'album soit très court, pas grand-chose n'y manque. Mon gros bémol est que bien que je trouve ça très cohérent, le rock y est un peu trop basique à mon goût. Mais c'est un détail tant le choc est grand et tant ce disque a pu devenir culte.
    Comme je le disais, un incontournable.

    à écouter: tout

    top: Est-ce que ma guitare est un fusil ?
  • Écouter

    Irradié (1976)

    Sortie : janvier 1976. Pop, rock et chanson. 10 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Écouter

    Alertez les bébés ! (1976)

    Sortie : 1976. Pop, rock, chanson et pop rock. 10 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Écouter

    No Man’s Land (1978)

    Sortie : avril 1978. Pop, rock et chanson. 8 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Écouter

    Champagne pour tout le monde, (1979)

    Sortie : 1979. Rock alternatif, electronique, disco, pop et lo-fi. 9 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Écouter

    Caviar pour les autres… (1979)

    Sortie : 1979. Pop, rock, rock 'n' roll, chanson et punk. 10 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Higelin à Mogador: Concert en trois disques (Live) (1981)

    Sortie : mai 1981. 11 morceaux.

    Live de Jacques Higelin

  • La Bande du Rex (1989)

    Sortie : 1989. 8 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Écouter

    Higelin 82 (1982)

    Sortie : 1982. Pop et chanson. 9 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Casino de Paris (Live) (1983)

    Sortie : 1983. Pop et chanson. 8 morceaux.

    Live de Jacques Higelin

  • Écouter

    (1985)

    Sortie : octobre 1985. Pop et chanson. 16 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Higelin à Bercy (Live) (1986)

    Sortie : juin 1986. Pop et chanson. 22 morceaux.

    Live de Jacques Higelin

  • Écouter

    Tombé du ciel (1988)

    Sortie : 1988. Pop et chanson. 12 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Écouter

    Follow the Live (Live) (1990)

    Sortie : avril 1990. Pop et chanson. 13 morceaux.

    Live de Jacques Higelin

  • Écouter

    Arthur H (1990)

    Sortie : 1990. 13 morceaux.

    Album de Arthur H

  • Écouter

    Illicite (1991)

    Sortie : novembre 1991. Pop, rock et chanson. 8 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Écouter

    Le Rex (Live) (1992)

    Sortie : novembre 1992. 11 morceaux.

    Live de Jacques Higelin

  • Écouter

    Bachibouzouk (1992)

    Sortie : 1992. Electronique, jazz, pop, rock et synthpop. 16 morceaux.

    Album de Arthur H

  • En chair et en os (Live) (1993)

    Sortie : 1993. Pop, jazz, chanson et jazz-rock. 10 morceaux.

    Live de Arthur H et Le Bachibouzouk Band

  • Écouter

    Aux héros de la voltige (1994)

    Sortie : septembre 1994. Pop, rock, funk / soul, chanson et ballade. 9 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Écouter

    Trouble-fête (1996)

    Sortie : . Pop, rock, jazz, chanson et downtempo. 13 morceaux.

    Album de Arthur H

  • Fête trouble (Live) (1997)

    Sortie : 1997. Electronique, jazz, pop, rock et chanson. 10 morceaux.

    Live de Arthur H

  • Paradis païen (1998)

    Sortie : septembre 1998. 10 morceaux.

    Album de Jacques Higelin

  • Écouter

    Inséparables (OST) (1999)

    Sortie : novembre 1999. Bande originale. 15 morceaux.

    Bande-originale de Arthur H

  • Écouter

    Live 2000 (Live) (2000)

    Sortie : novembre 2000. 11 morceaux.

    Live de Jacques Higelin

  • Écouter

    Pour Madame X (2001)

    Sortie : octobre 2001. Electronique, downtempo, jazz, pop et rock. 11 morceaux.

    Album de Arthur H

  • 1
  • 2