Un groupe, une phrase culte ! (+ présentation du groupe)

Avatar hpjvswzm5 Liste de

28 personnalités

par hpjvswzm5

Une phrase que les groupes ont tendance à toujours balancer sur scène, une marque de fabrique quoi.

Avec une petite "fiche de présentation" en cadeau ! Des signes distinctifs, le logo, un élément qui permet de reconnaître le groupe entre mille et les chansons incontournables classées précisément par album dans l'ordre chronologique. Bon des fois ce sera un peu brouillon avec des lignes qui auraient dû être sautées mais je suis obligé de le faire à cause de la limite de caractères dans les annotations.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Derniers ajouts
  • Ordre alphabétique
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Logo Accept

    Accept

    groupe de musique

    "Heidi heido heida, heidi heido heida, heidi, heido, heida ! Ta ta ta ta ta...... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    « I'm a Rebel » (1980) :

    I'm a Rebel


    « Breaker » (1981) :

    Starlight
    Breaker
    Son of a Bitch
    Burning


    « Restless and Wild » (1982) :

    Fast as a Shark
    Restless and Wild
    Ahead of the Pack
    Flash Rockin' Man
    Princess of the Dawn


    « Balls to the Wall » (1983) :

    London Leatherboys
    Head Over Heels
    Love Child


    « Metal Heart » (1985) :

    Metal Heart
    Midnight Mover
    Up to the Limit
    Screaming for a Love-Bite
    Dogs on Leads
    Living for Tonite


    « Russian Roulette » (1986) :

    Russian Roulette


    « Objection Overruled » (1993) :

    Objection Overruled
    Slaves to Metal
    Sick Dirty and Mean


    « Death Row » (1994) :

    Death Row
    Sodom and Gomorra
    Guns ' R' Us


    « Predator » (1996) :

    Hard Attack
    Predator


    « Blood of the Nations » (2010) :

    Beat the Bastards
    Teutonic Terror
    Blood of the Nations
    Shades of Death
    Kill the Pain
    Pandemic


    « Stalingrad » (2012) :

    Hung Drawn and Quartered
    Stalingrad
    Shadow Soldiers
    The Quick and the Dead
    The Galley


    « Blind Rage » (2014) :

    Stampede
    Dying Breed
    Dark Side of My Heart
    Fall of the Empire
    Wanna Be Free
    From the Ashes We Rise
    The Curse


    « The Rise of Chaos » (2017) :

    Die By the Sword
    The Rise of Chaos
    Koolaid


    Chanson ultime :

    Balls to the Wall (« Balls to the Wall » 1983)

    Signe distinctif : Le groupe le plus costaud et guerrier du Heavy Metal allemand. Que ce soit avec Udo Dirkschneider, leur très célèbre premier chanteur, ou avec Mark Tornillo depuis la reformation de 2010, on a une voix éraillée, très puissante. Ils aiment bien le cuir, aussi...

    Emblème : Après un logo en forme de lion au début de leur carrière [https://img.discogs.com/0oRM1PoYWFtRZZoINkoVrO8QL6U=/300x300/filters:strip_icc():format(jpeg):mode_rgb():quality(40)/discogs-images/R-4438276-1364874573-5221.jpeg.jpg], qui a disparu depuis Balls to the Wall (1983), le groupe n'a pas vraiment misé sur un symbole fort différent du logo actuel (http://www.thegauntlet.com/pics/acceptlogo.png). Néanmoins, son image guerrière n'a rien perdue de sa superbe.
  • Logo AC/DC

    AC/DC

    groupe de musique

    "We don't speak very good [langue], but we speak rock 'n' roll pretty good ! Let's go !"

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    « High Voltage » (1975) :
    Baby Please Don't Go
    She's Got Balls
    You Ain't Got a Hold on Me
    Love Song
    Show Business

    « TNT » (1975) :
    It's a Long Way to the Top If You Wanna Rock 'n' Roll
    The Jack
    Live Wire
    T.N.T.
    Rocker
    High Voltage
    School Days

    « Dirty Deeds Done Dirt Cheap » (1976) :
    Dirty Deeds Done Dirt Cheap
    Ain't No Fun
    Problem Child
    Big Balls
    Ride on
    Jailbreak

    « Let There Be Rock » (1977) :
    Go Down
    Let There Be Rock
    Bad Boy Boogie
    Crabsody in Blue
    Hell Ain't a Bad Place to Be
    Whole Lotta Rosie

    « Powerage » (1978) :
    Rock 'n' Roll Damnation
    Riff Raff
    Sin City
    What's Next to the Moon
    Kicked in the Teeth

    « Highway to Hell » (1979) :
    Girls Got Rythm
    Walk All Over You
    Touch Too Much
    Shot Down in Flames
    If You Want Blood (You've Got It)
    Night Prowler

    « Back in Black » (1980) :
    Hells Bells
    Shoot to Thrill
    Let Me Put My Love into You
    Back in Black
    You Shook Me All Night Long
    Have a Drink a Me
    Shake a Leg
    Rock and Roll Ain't Noise Pollution

    « For Those About to Rock » (1981) :
    For Those About To Rock (We Salute You)
    Let's Get It Up
    Evil Walks
    Night of the Long Knives
    Spellbound

    « Flick of the Switch » (1983)
    Rising Power
    Flick of the Switch
    Landslide
    Deep in the Hole

    « Fly on the Wall » (1985) :
    Fly on the Wall
    Shake Your Foundations
    Sink the Pink
    Playing with Girls

    « Blow Up Your Video » (1988) :
    Heatseeker
    That's the Way I Wanna Rock 'N' Roll
    Two's Up

    « The Razors Edge » (1990)
    Thunderstruck
    Fire Your Guns
    Moneytalks
    The Razors Edge
    Are You Ready ?
    Got You By the Balls
    If You Dare

    « Ballbreaker » (1995)
    Hard As a Rock
    The Furor
    Boogie Man
    Hail Caesar
    Whiskey on the Rocks
    Ballbreaker

    « Stiff Upper Lip » (2000)
    Stiff Upper Lip
    Meltdown
    Hold Me Back
    Safe in New York City
    Can't Stand Still
    All Screwed Up
    Cyberspace (Version australienne)

    « Black Ice » (2008) :
    Rock 'N' Roll Train
    Skies on Fire
    Anything Goes
    War Machine
    Smash 'n' Grab
    Decibel
    Stormy May Day
    Rock 'n' Roll Dream
    Black Ice

    « Rock or Bust » (2014) :
    Rock or Bust
    Play Ball
    Rock the Blues Away
    Baptism By Fire
    Emission Control

    "PWR UP" (2020)
    Realize
    Shot in the Dark


    Chanson ultime : Highway to Hell

    Signe distinctif : Le look d'écolier d'Angus Young, son "duck walk", la casquette de Brian Johnson. Ah, et accessoirement, c'est le plus grand groupe de rock 'n' roll au monde.

    Emblème : L'éclair séparant le "AC" du "DC", les cornes de diable.
  • Logo Black Sabbath

    Black Sabbath

    groupe de musique

    Par Ozzy : "I can't hear you !!!!"

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    « Black Sabbath » (1970) :

    Black Sabbath
    The Wizard
    Behind the Wall of Sleep
    NIB
    Sleeping Village
    Evil Woman (Don't You Play Your Games With Me)


    « Paranoid » (1970) :

    Paranoid
    Planet Caravan
    Iron Man
    Electric Funeral
    Hand of Doom
    Fairies Wear Boots


    « Master of Reality » (1971) :

    Sweat Leaf
    Children of the Grave
    Solitude
    Into the Void


    « Vol 4 » (1972) :

    Wheels of Confusion
    Changes
    Snowblind


    « Sabbath, Bloody Sabbath » (1973) :

    Sabbath Bloody Sabbath
    Sabbra Cadabra
    Spiral Architect


    « Sabotage » (1975) :

    Hole in the Sky
    Symptom of the Universe


    « Technical Ecstasy » (1976) :

    Back Street Kids
    Dirty Women


    « Never Say Die! » (1978) :

    Never Say Die


    « Heaven and Hell » (1980) :

    Neon Knights
    Children of the Sea
    Heaven and Hell
    Die Young


    « Mob Rules » (1981) :

    Voodoo
    The Sign of the Southern Cross
    E5150
    The Mob Rules
    Falling Off the Edge of the World


    « Born Again » (1983) :

    Born Again


    « Seventh Star » (1986) :

    Seventh Star


    « Headless Cross » (1989) :

    Headless Cross


    « Dehumanizer » (1992) :

    Computer God
    Master of Insanity
    Time Machine


    « Cross Purposes » (1994) :

    Virtual Death


    « Forbidden » (1995) :

    The Illusion of Power
    Forbidden


    « 13 » (2013) :

    End of the Beginning
    God Is Dead?
    Zeitgeist
    Age of Reason
    Dear Father

    Chanson ultime : War Pigs (« Paranoid » 1970)

    Signe disctinctif : Le groupe qui est considéré comme le précurseur du Heavy Metal et des thèmes sombres et occultes dans la musique rock de manière générale. Ils portent souvent des croix autour du croix et sur leurs instruments, et s'habillent tout en noir. Ozzy Osbourne avait dès les débuts du groupe une voix très particulière qui faisait entièrement partie de l'ambiance sombre du premier album. Enfin, notons que la pochette de celui-ci, montrant une femme mystérieuse habillée en noir, et dont, selon la légende, personne ne sait comment elle est apparue sur la photo à l'origine de la pochette, participa encore à la renommée du groupe et à sa réputation maléfique.

    Emblème : Une sorte d'ange déchu noir : https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/0d/de/4c/0dde4cf17d781d622d75335a23edaf1d.jpg

  • Logo Blue Öyster Cult

    Blue Öyster Cult

    groupe de musique

    "Ladies and gentlemen, here they are, the amazing Blue Öyster Cult !"

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    « Blue Öyster Cult » (1972) :
    Transmaniacon MC
    I'm on the Lamb But I Ain't No Sheep
    Then Came the Last Days of May
    Before the Kiss, a Redcap
    Cities on Flame With Rock 'N' Roll
    Workshop of the Telescopes


    « Tyranny and Mutation » (1973) :
    The Red and the Black
    O.D.'d on Life Itself
    Hot Rails to Hell
    7 Screaming Diz-Busters


    « Secret Treaties » (1974) :
    Career of Evil
    Subhuman
    Dominance and Submission
    ME 262
    Flaming Telepaths
    Astronomy


    « Agents of Fortune » (1976) :
    This Ain't the Summer of Love
    True Confessions
    E.T.I. (Extra Terrestrial Intelligence)
    The Revenge of Vera Gemini
    Sinful Love


    « Spectres » (1977) :
    Godzilla
    Golden Age of Leather
    R. U. Ready to Rock
    Nosferatu


    « Mirrors » (1979) :
    Dr. Music
    In Thee
    The Vigil


    « Cultösaurus Erectus » (1980) :
    Black Blade
    Monsters
    The Marshall Plan
    Hungry Boys


    « Fire of Unknown Origin » (1981) :
    Fire of Unknown Origin
    Burnin' for You
    Veteran of the Psychic Wars
    Sole Survivor
    Heavy Metal : The Black and Silver
    Joan Crawford


    « The Revölution By Night » (1983) :
    Take Me Away
    Shooting Shark
    Light Years of Love


    « Club Ninja » (1985) :
    Dancin' in the Ruins
    Madness to the Method


    « Imaginos » (1988) :
    The Siege and Investiture of Baron von Frankenstein's Castle at Weisseria
    Blue Öyster Cult
    Imaginos


    « Heaven Forbid » (1998) :
    See You in Black
    X-Ray Eyes
    Still Burnin'


    « Curse of the Hidden Mirror » (2001) :
    Dance on Stilts
    One Step Ahead of the Devil
    Here Comes That Feeling

    "The Symbol Remains" (2020)
    That Was Me
    Tainted Blood
    Nightmare Epiphany
    Edge of the World
    Train True
    The Alchemist


    Chanson ultime : (Don't Fear) The Reaper

    Signe Distinctif : Un groupe étrange, entre rock classique avec du clavier, hard rock et parfois heavy metal, et un côté pop entraînant, surtout sur Fire of Unknown Origin. Le groupe a aussi un attrait pour les thèmes de science fiction de série b, sur les pochettes notamment, et ça ressort de certains textes (Workshop of the Telescopes, Flaming Telepaths, Astronomy, ETI, Godzilla, Joan Crawford etc). Sans parler du nom du groupe lui-même...

    Emblème : Le logo emblématique du groupe représente une sorte de croix mystique affublée d'un crochet (je n'en connais pas l'origine), rappelant le symbole d'une secte étrange (image avec laquelle le groupe s'amuse).

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Blue_%C3%96yster_Cult#/media/File:Hook-and-cross_white.svg
  • Logo Cannibal Corpse

    Cannibal Corpse

    groupe de musique

  • Logo Deep Purple

    Deep Purple

    groupe de musique

    "We all came out to Montreux, on the Lake Geneva shoreline..."

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    « Shades of Deep Purple » (1968) :
    Hush
    Prelude : Hapiness/I'm So Glad
    Mandrake Root
    Help
    Hey Joe


    « The Book of Taliesyn » (1969) :
    Wring that Neck
    Kentucky Woman
    Exposition/We Can Work it Out
    Shield


    « Deep Purple » (1969) :
    Chasing Shadows
    Bird Has Flown
    April


    Sorti en single (1970) :
    Black Night


    « Deep Purple In Rock » (1970) :
    Speed King
    Bloodsucker
    Child in Time
    Into the Fire
    Hard Lovin Man


    Sorti en single (1971) :
    Strange Kind of Woman


    « Fireball » (1971) :
    Fireball
    Demon's Eyes
    The Mule
    Fools
    No One Came


    « Machine Head » (1972) :
    Highway Star
    Maybe I'm a Leo
    Lazy
    Space Truckin'


    « Who Do We Think We Are » (1973 :
    Woman from Tokyo
    Super Trouper
    Rat Rat Blue


    « Burn » (1974) :
    Burn
    Might Just Take Your Life
    You Fool No One
    Mistreated
    "A" 200


    « Stormbringer » (1974)
    Stormbringer
    Holy Man
    Lady Double Dealer
    Soldier of Fortune


    « Come Taste the Band » (1975) :
    Comin' Home
    Love Child
    You Keep on Moving


    « Perfect Strangers » (1984) :
    Knockin' at Your Back Door
    Perfect Strangers


    « Slaves and Masters » (1990) :
    King of Dreams


    « The Battle Rages On » (1993) :
    The Battle Rages On
    Anya


    « Purpendicular » (1996) :
    Vavoom : Ted the Mechanic
    Sometimes I Feel Like Screaming
    Cascades : I'm Not Your Lover
    Rosa's Cantina
    Hey Cisco
    The Purpendicular Waltz


    « Abandon » (1998) :
    Any Fule Kno That
    Don't Make Me Happy
    Watching the Sky
    She Was
    Whatsername
    '69


    « Bananas » (2003) :
    House of Pain
    Haunted
    Bananas
    Contact Lost


    « Rapture of the Deep » (2005) :
    Money Talks
    Girls Like That
    Wrong Man
    Rapture of the Deep
    Clearly Quite Absurd
    Before Time Began


    « Now What ?! » (2013) :
    A Simple Song
    Hell to Pay
    Body Line
    Blood from a Stone
    Uncommon Man
    Après Vous
    Vincent Price


    « Infinite » (2017) :
    Time for Bedlam
    All I Got Is You
    Get Me Outta Here
    The Surprising
    Birds of Prey

    "Whoosh !" (2020)
    Throw My Bones
    Nothing At All
    Step By Step
    Power of the Moon
    Remission Possible / Man Alive


    Chanson ultime : Smoke on the Water (« Machine Head » 1972)
  • Photo Georges Brassens

    Georges Brassens

    artiste musical, auteur, illustrateur, préfacier, acteur et producteur

    «

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    « N°1 » (1952) :

    Le parapluie
    Le petit cheval
    Le fossoyeur
    Le gorille
    Corne d'Aurochs
    La chasse aux papillons
    Hécatombe


    « N°2 » (1953) :

    Le vent
    J'ai rendez-vous avec vous
    Les amoureux des bancs publics
    Brave Margot
    Il suffit de passer le pont
    La cane de Jeanne
    La marine
    Il n'y a pas d'amour heureux


    « N°3 » (1954) :

    Les sabots d'Hélène
    Chanson pour l'auvergnat
    La première fille
    La prière
    La mauvaise herbe
    Une jolie fleur (dans une peau de vache)
    Je suis un voyou
    Le mauvais sujet repenti
    Putain de toi


    « N°4 » (1954) :

    Je me suis fait tout petit
    Auprès de mon arbre
    Marinette (j'avais l'air d'un con)
    Le testament
    La légende la nonne


    « N°5 » (1956) :

    Oncle Archibald
    L'amandier
    La marche nuptiale
    Au bois de mon cœur
    Grand-père


    « N°6 » (1958) :

    Le pornographe
    Le vieux Léon
    La femme d'Hector
    La ronde des jurons
    Bonhomme


    « N°7 » (1960) :

    Les funérailles d'antan
    Le mécréant
    Le bistrot
    L'orage
    Pénélope


    « N°8 » (1961)

    Le temps ne fait rien à l'affaire
    Dans l'eau de la claire fontaine
    La traîtresse
    La complainte des filles de joie
    Tonton Nestor (la noce de Jeanette)
    Le temps passé


    « N°9, les trompettes de la renommée » (1962) :

    Les trompettes de la renommée
    Jeanne
    Je rejoindrai ma belle
    Les amours d'antan
    La marguerite
    Si le bon Dieu l'avait voulu
    La guerre de 14-18


    « N°10, les copains d'abord » (1964) :

    Les copains d'abord
    Les 4 z'arts
    La tondue
    Le 22 septembre
    Les deux oncles
    Saturne


    « Volume IX, Supplique pour être enterré à la plage de Sète » (1966) :

    Supplique pour être enterré à la plage de Sète
    Le fantôme
    La fessée
    Le pluriel
    Le bulletin de santé
    La non-demande en mariage
    Le grand chêne
    Concurrence déloyale
    l'épave
    Le moyenâgeux


    « Volume X, Misogynie à part » (1969) :

    Misogynie à part
    Bécassine
    L'ancêtre
    Rien à jeter
    Les oiseaux de passage
    La religieuse
    La rose, la bouteille et la poignée de mains


    « Volume XI, Fernande » (1972) :

    Fernande
    Stances à un cambrioleur
    La ballade des gens qui sont nés quelque part
    La princesse et le croque-notes
    Sauf le respect que je vous dois
    Mourir pour des idées
    Quatre-vingt-quinze pour cent
    Les passantes
    Le roi


    « Nouvelles chansons » (1976) :

    Trompe la mort
    Les ricochets
    Tempête dans un bénitier
    Don Juan
    Les casseuses
    Cupidon s'en fout
    Histoire de faussaire
    La messe au pendu
    Mélanie

    Chanson ultime : La mauvaise réputation (« N°1 » 1952)

    Signe distinctif : Peu bavard sur scène mais toujours accompagné de Pierre Nicolas.
  • Logo Iron Maiden

    Iron Maiden

    groupe de musique

    "Scream for me.......[insert city] !!!!!!"

    Sélection de chansons emblématiques par album :

    « Iron Maiden » (1980) :

    Prowler
    Remember Tomorrow
    Running Free
    Phantom of the Opera
    Transylvania
    Iron Maiden


    « Killers » (1981)

    The Ides of March / Wrathchild
    Murders in the Rue Morgue
    Killers
    Drifter


    « The Number of the beast » (1982) :

    Children of the Damned
    The Prisoner
    22 Acacia Avenue
    Run to the Hills
    Hallowed Be Thy Name


    « Piece of Mind » (1983) :

    Flight of Icarus
    Revelations
    The Trooper
    To Tame a Land


    « Powerslave » (1984) :

    Aces High
    2 Minutes to Midnight
    The Duellists
    Powerslave
    Rime of the Ancient Mariner


    « Somewhere in Time » (1986) :

    Caught Somewhere in Time
    Wasted Years
    Stranger in a Strange Land
    Heaven Can Wait


    « Seventh Son of a Seventh Son » (1988) :

    Moonchild
    Infinite Dreams
    Can I Play With Madness
    The Evil That Men Do
    Seventh Son of a Seventh Son
    The Clairvoyant


    « No Prayer for the Dying » (1990)

    Tailgunner
    Bring Your Daughter... To the Slaughter
    Mother Russia


    « Fear of the Dark » (1992) :

    Be Quick or Be Dead
    From Here to Eternity
    Afraid to Shoot Strangers
    Wasting Love
    Judas Be My Guide
    Fear of the Dark

    « The X Factor » (1995) :

    Sign of the Cross
    Man on the Edge

    « Virtual XI » (1998) :

    Futureal
    The Clansman
    Como Estais Amigos

    « Brave New World » (2000) :

    The Wicker Man
    Brave New World
    Blood Brothers
    Dream of Mirrors
    The Thin Line between Love and Hate


    « Dance of Death » (2003) :

    Wildest Dreams
    Rainmaker
    Dance of Death
    Paschendale
    Journeyman


    « A Matter of Life and Death » (2006) :

    Different World
    Brighter Than a Thousand Suns
    The Longest Day
    The Reincarnation of Benjamin Breeg
    Lord of Light
    The Legacy


    « The Final Frontier » (2010) :

    Satellite 15... The Final Frontier
    El Dorado
    The Talisman
    When the Wild Wind Blows


    « The Book of Souls » (2015) :

    If Eternity Should Fail
    Speed of Light
    The Red and the Black
    The Book of Souls
    Tears of a Clown
    Empire of The Clouds

    Chanson Ultime : The Number of the Beast (« The Number of the Beast » 1982)

    Signe distinctif : Le look un peu cuir/métal, rien de particulier.

    Emblème : Le monstre "Eddie the Head", décliné dans tous les styles (tueur, fou à lier, démon, momie, aztèque, voyageur temporel...) en fonction de l'univers de l'album.
  • Logo Judas Priest

    Judas Priest

    groupe de musique

    "Hello everyone, the Priest is back !"

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    « Rocka Rolla » (1974) :

    Rocka Rolla
    Never Satisfied
    Run of the Mil


    « Sad Wings of Destiny » (1976) :

    Tyrant
    Genocide
    Island of Domination
    Victim of Changes
    The Ripper


    « Sin After Sin »

    Sinner
    Diamonds and Rust
    Starbreaker
    Dissident Agressor


    « Stained Class » (1978) :

    Exciter
    Better By You, Better Than Me
    Stained Class
    Saints in Hell
    Beyond the Realms of Death


    « Killing Machine » (1978) :

    Rock Forever
    Take on the World
    Hell Bent For Leather
    The Green Manalishi (with the Two-Pronged Crown)
    Running Wild


    « British Steel » (1980) :

    Rapid Fire
    Metal Gods
    Breaking the Law
    Grinder
    Living After Midnight
    You Don't Have to Be Old to Be Wise


    « Point of Entry » (1981) :

    Heading Out to the Highway
    Desert Plains
    Solar Angels


    « Screaming for Vengeance » (1982) :

    The Hellion/Electric Eye
    Riding on the Wind
    Bloodstone
    Screaming For Vengeance
    You've Got Another Thing Comin'


    « Defenders of the Faith » (1984) :

    Freewheel Burning
    Jawbreaker
    Rock Hard Ride Free
    The Sentinel
    Love Bites
    Heavy Duty/ Defenders of the Faith


    « Turbo » (1986) :

    Turbo Lover
    Private Property
    Rock You All Around the World
    Out in the Cold


    « Ram It Down » (1988) :

    Ram It Down
    Hevay Metal
    Hard As Iron
    Blood Red Skies


    « Painkiller » (1990)

    Hell Patrol
    Night Crawler
    Between the Hammer and the Anvil
    A Touch of Evil
    Battle Hymn/ One Shot At Glory


    « Jugulator » (1997) :

    Jugulator
    Blood Satined
    Death Row
    Burn in Hell
    Cathedral Spires


    « Demolition » (2001) :

    Machine Man
    One on One


    « Angel of Retribution » (2005) :

    Judas Rising
    Revolution
    Worth Fighting For
    Demonizer
    Angel
    Hellrider
    Lochness


    « Nostradamus » (2008) :

    Prophecy
    Revelations
    Pestilence and Plague
    Death
    Exiled
    Nostradamus
    Future of Mankind


    « Redeemer of Souls » (2014 ) :

    Redeemer of Souls
    Halls of Valhalla
    Battle Cry
    Beginning of the End


    « Firepower » (2018) :

    Firepower
    Evil Never Dies
    Necromancer
    Rising from Ruins
    Spectre
    No Surrender
    Sea of Red

    Chanson ultime : Painkiller (« Painkiller » 1990)

    Signe distinctif : Le look cuir et métallique, le chanteur Rob Halford, chauve et "Metal God" de son état.

    Emblème : La croix du prêtre.
  • Logo KISS

    KISS

    groupe de musique

    "You wanted the best ? You got the best ! The hottest band in the world, KISS !"

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    « KISS » (1974) :

    Strutter
    Firehouse
    Cold Gin
    Deuce
    Black Diamond


    « Hotter Than Hell » (1974) :

    Got to Choose
    Parasite
    Hotter Than Hell
    Let Me Go Rock 'N' Roll
    Comin' Home


    « Dressed to Kill » (1975) :

    Room Service
    Getaway
    Rock Bottom
    She


    « Destroyer » (1976) :

    Detroit Rock City
    God of Thunder
    Flaming Youth
    Shout It Out Loud
    Beth
    Do You Love Me?


    « Rock and Roll Over » (1976) :

    I Want You
    Calling Dr. Love
    Hard Luck Woman
    Makin' Love


    « Love Gun » (1977) :

    I Stole Your Love
    Shock Me
    Tomorrow and Tonight
    Love Gun
    Hooligan
    Plaster Caster


    « Dynasty » (1979) :

    I Was Made For Lovin You
    2000 Man
    Sure Know Something
    Dirty Livin'
    Charisma


    « Unmasked » (1980) :

    Is That You ?
    Shandi


    « Music fomr the Elder » (1981) :

    The Oath
    Just a Boy
    A World Without Heroes


    « Creatures of the Night » (1982) :

    Creatures of the Night
    Danger
    I Love It Loud
    I Still Love You
    War Machine


    « Lick It Up » (1983) :

    Not for the Innocent
    Lick It Up
    And on the 8th Day


    « Animalize » (1984) :

    Heaven's on Fire
    Burn Bitch Burn


    « Asylum » (1985) :

    King of the Mountain


    « Crazy Nights » (1987) :

    Crazy Crazy Nights


    « Hot in the shade » (1989) :

    Rise to It
    Forever


    « Revenge » (1992) :

    Unholy
    God Gave Rock 'N' Roll to You II
    Domino
    Thou Shalt Not


    « Psycho Circus » (1998) :

    Psycho Circus
    We Are One
    Raise Your Glasses


    « Sonic Boom » (2009) :

    Moder Day Delilah
    Russian Roulette
    Im' an Animal
    Say Yeah


    « Monster » (2012) :

    Hell or Hallelujah
    Wall of Sound
    Back to the Stone Age
    All for the Love of Rock 'n' Roll

    Chanson ultime : Rock & Roll All Nite (« Dressed to Kill » 1975)

    Signe distinctif : Les costumes et le maquillage reconnaissables entre mille, la langue pendue de Gene Simmons, une furieuse tendance à exercer le marketing à outrance (oui ça va loin : http://www.ktvu.com/237810151-video).

    Emblème : La langue pendue.
  • Logo Mayhem

    Mayhem

    groupe de musique

    "When it's cold... and when it's dark... The freezing moon can obsess you..."

    https://www.youtube.com/watch?v=iNnlhaGmr30

    Chansons emblématiques :

    « Pure Fucking Armageddon » (Démo) (1986) :

    Carnage


    « Deathcrush » (EP) (1987)

    Silvester Anfang
    Deathcrush
    Chainsaw Gutsfuck
    Necrolust
    Pure Fucking Armageddon


    « De Mysteriis Dom Sathanas » (1994) :

    Funeral Fog
    Freezing Moon
    Cursed in Eternity
    Pagan Fears
    Life Eternal
    From the Dark Past
    Buried By Time and Dust


    « Grand Declaration of War » (2000)

    A Grand Declaration of War
    A Time to Die


    « Chimera » (2005) :

    Whore
    Rape Humanity With Pride
    My Death
    Chimera


    « « Ordo Ad Chao » (20007) :

    Wall of Water
    Deconsecrate
    Illuminate Eliminate
    Key to the Storms
    Anti


    « Esoteric Warfare » (2014) :

    Watchers
    Psywar
    Pandaemon
    Throne of Time
    Posthuman
    Aion Suntelia

    Chanson ultime : De Mysteriis Dom Sathanas

    Signe distinctif : Alors, comment dire... Un chanteur suicidé, un guitariste assassiné, un groupe au son dégueulasse (encore plus à leurs débuts, voire inaudible sur la démo Pure Fucking Armageddon), terriblement violent et noir, lanceur de la vague du Black Metal norvégien avec Burzum notamment, qui aura eu son lot de violence, donc, et d'églises incendiées. Le chanteur emblématique Dead, qui s'est suicidé en 1991, avait un look et un maquillage très reconnaissable, devenu très couru dans le black metal depuis, et la légende raconte qu'il enterrait ses vêtements de scène dans un cimetière avant de les porter en concert et qu'il se mutilait le corps durant les concerts. Souvent le groupe avait pour habitude de présenter des têtes de porc empalées sur la scène, ou en guise de micro pour le chanteur. Les shows sont toujours aussi violents visiblement (bon plus de mutilation non plus), avec ces costumes de scène, le micro du chanteur Atilla affublé d'un crane (vrai crane humain ou pas, à vous de voir)...

    ...

    Autre chose ?

    Emblème : Au-delà du goût pour l'occulte et les danses avec le diable, la musique de Mayhem baigne dans une atmosphère bizarrement parfois assez proche du religieux, ce qui est renforcé par la célèbre pochette de l'album emblématique "De Mysteriis Dom Sathanas", qui représente la cathédrale de Nidaros située à Trondheim en Norvège. Citons bien sûr le logo du groupe, biscornu et atypique (comme souvent dans ce genre de musique), souvent affublé de la mention "the true Mayhem".

    https://www.thetruemayhem.com/shop/wp-content/uploads/2015/03/Mayhem_logo-patch.png
  • Logo Megadeth

    Megadeth

    groupe de musique

    "What do you mean I ain't believe in God ?"

    Chanson emblématiques :

    Killing Is My Business... and Business Is Good!
    Rattlehead
    Wake Up Dead
    Peace Sells
    Devils Island
    Good Mourning Black Friday
    Into the Lungs of Hell
    In My Darkest Hour
    Hook in Mouth
    Hangar 18
    Take No Prisoners
    Poison Was the Cure
    Tornado of Souls
    Rust in Peace... Solaris
    Symphony of Destruction
    Countdown to Extinction
    A Tout le Monde
    Youthanasia
    The World Needs a Hero
    Blackmail the Universe
    Tears in a Vial
    Washington Is Next!
    This Day We Fight!
    Head Crusher
    Sudden Death
    The threat Is Real
    Dystopia
    Foreign Policy

    Chanson ultime : Holy Wars... the Punishment Due


    Signe distinctif : La voix nasillarde de Dave mustaine.

    Emblème : Leur mascotte, Vic Rattlehead https://wallpapers.wallhaven.cc/wallpapers/full/wallhaven-166147.jpg
  • Logo Metallica

    Metallica

    groupe de musique

    "Obey you master ! Master !"

    Chansons emblématiques :

    Hit the Lights
    The Four Horsemen
    Motorbreath
    Whiplash
    Seek and Destroy
    Fight Fire With Fire
    Ride the Lightening
    For Whom the Bell Tolls
    Fade to Black
    Trapped Under Ice
    Creeping Death
    Call of Ktulu
    Battery
    Welcome Home (Sanitarium)
    Orion
    Blackened
    ...And Justice for All
    One
    Harvester of Sorrow
    To Live Is to Die
    Enter Sandman
    Sad But True
    The Unforgiven
    Trough the Never
    Nothing Else Matters
    My Friend of Misery
    Ain't My Bitch
    King Nothing
    Mama Said
    Fuel
    The Memory Remains
    Frantic
    St Anger
    My World
    That Was Just Your Life
    The Day That Never comes
    All Nightmare Long
    Cyanide
    My Apocalypse
    Hardwired
    Atlas, Rise!
    Moth Into Flame
    ManUNkind
    Here Comes Revenge
    Am I Savage?
    Spit Out the Bone


    Chanson ultime : Master of Puppets.

    Signe distinctif : Sans doute le groupe de thrash (voire de métal tout court) le plus connu du grand public.

    Emblème : L'éclair, formant la première et la dernière lettre du logo du groupe.
  • Photo Michael Jackson

    Michael Jackson

    artiste musical, acteur, scénariste, producteur, réalisateur, développeur, auteur et illustrateur

    "Hee hee !"

    Sur scène : " I love you !!"

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    "Got to Be There" (1972)

    Ain't No Sunshine
    Got to Be There
    Rockin' Robin

    "Ben" (1972)

    Ben

    "Music and Me" (1973)

    Music and Me

    "Off the Wall" (1979)

    Don't Stop Till You Get Enough
    Rock With You
    Workin' Day and Night
    Off the Wall
    She's Out of my Life
    Burn This Disco Out

    "Thriller" (1982)

    Wanna Be Startin' Somethin'
    Baby Be Mine
    The Girl Is Mine
    Thriller
    Beat It
    Human Nature
    P.Y.T. (Pretty Young Thing)
    The Lady in My Life

    "Bad" (1987)

    Bad
    The Way You Make Me Feel
    Liberian Girl
    Another Part of Me
    Man in the Mirror
    Dirty Diana
    Smooth Criminal
    Leave Me Alone

    "Dangerous"(1991)

    Jam
    Why You Wanna Trip on Me
    In the Closet
    She Drives Me Wild
    Remember the Time
    Can't Let Her Get Away
    Heal the World
    Black or White
    Who Is It
    Give In to Me
    Will You Be There
    Dangerous

    "History" (1995)

    Scream
    They Don't Care About Us
    Stranger in Moscow
    Earth Song
    D.S.
    Money
    You Are Not Alone
    Tabloid Junkie
    2 Bad
    History
    Little Susie
    Smile

    "Blood on the Dance Floor" (Album Remix, 1997)

    Blood on the Dance Floor
    Morphine
    Ghosts
    Is it Scary

    "Invincible" (2001)

    Unbreakable
    Heartbreaker
    Invincible
    You Rock My World
    Butterflies
    Speechless
    Privacy
    Don't Walk Away
    Cry
    The Lost Children
    Whatever Happens
    Threatened

    "Xscape" (2014)

    Love Never Felt So Good (version originale)
    A Place With No Name (version originale)
    Blue Gangsta (version originale)
    Xscape (version originale)

    Chanson ultime : Billie Jean

    Signe distinctif : Les pas de danse, le costard à chapeau et le gant à paillettes.

    Et surtout...

    "Hee hee !!"
  • Logo Motörhead

    Motörhead

    groupe de musique

    "Hello everyone ! We are Motörhead... and we play Rock 'N' Roll !"

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    « Motörhead » (1977) :

    Motörhead
    Vibrator
    Lost Johnny
    Iron Horse/Born to Lose

    « Overkill » (1978) :

    Stay Clean
    I'll Be Your Sister
    Capricorn
    No Class
    Damage Case
    Metropolis

    « Bomber » (1979) :

    Dead Men Tell No Tales
    Stone Dead Forever
    Bomber

    Sorti en single (1979) :

    Over the Top

    « Aces of Spades » (1980) :

    Ace of Spades
    Shoot You in the Back
    Fast and Loose
    (We Are) the Road Crew
    The Chase Is Better Than the Catch

    « Iron Fist » (1982) :

    Iron Fist
    I'm the Doctor
    Speedfreak

    « Another Perfect Day » (1983) :

    Back at the Funny Farm
    Dancing on Your Grave
    Rock It
    Another Perfect Day
    I Got Mine

    « No Remorse » (1984) (compilation) :

    Killed By Death
    Snaggletooth

    « Orgasmatron » (1986) :

    Deaf Forever
    Nothing Up My Sleeve
    Built For Speed
    Doctor Rock
    Orgasmatron

    « Rock 'N' Roll » (1987) :

    Rock 'N' Roll
    Eat the Rich
    The Wolf
    Boggeyman


    Sorti en face b de singles en 1987 :

    Just Cos' You Got the Power


    « 1916 » (1991) :

    The One to Sing the Blues
    I'm So Bad Baby I don't Care
    Going to Brazil
    Love Me Forever
    R.A.M.O.N.E.S
    1916

    « March ör Die » (1992) :

    Stand
    I Ain't No Nice Guy
    Hellraiser
    You Better Run
    March ör Die

    « Bastards » (1993) :

    On Your Feet or on Your Knees
    Burner
    Born to Raise Hell
    Lost in the Ozone
    We Bring the Shake

    « Sacrifice » (1995) :

    Sacrifice
    Sex and Death
    Don't Waste Your Time

    « Overnight Sensation » (1996) :

    Civil War
    I Don't Believe a Word
    Overnight Sensation

    « Snakebite Love » (1998) :

    Assassin
    Take the Blame

    « We Are Motörhead » (2000) :

    See Me Burning
    Slow Dance
    One More Fucking Time
    We Are Motörhead

    « Hammered » (2002) :

    Walk a Crooked Mile
    Brave New World
    The Game (chanson bonus)

    « Inferno » (2004) :

    Killers
    In the Name of Tragedy
    Whorehouse Blues

    « Kiss of Death » (2006) :

    Sucker
    One Night Stand
    Devil I Know
    God Was Never on Your Side

    « Motörizer » (2008) :

    Runaround Man
    Teach You How to Sing the Blues
    Rock Out

    « The Wörld Is Yours » (2010) :

    Born to Lose
    Rock 'N' Roll Music
    Brotherhood of Man
    Bye Bye Bitch, Bye Bye

    « Aftershock » (2013) :

    Heartbreaker
    Coup de Grace
    Lost Woman Blues
    Dust and Glass
    Crying Shame

    « Bad Magic » (2015) :

    Victory or Die
    Thunder and Lightning
    Electricity
    Till the End
    When the Sky Comes Looking for You

    Chanson Ultime : Overkill

    Signe distinctif : Fuck you !

    Emblème : La mascotte, une tête de chien démoniaque, avec des cornes sortant de la bouche.
  • Logo Pink Floyd

    Pink Floyd

    groupe de musique

    Sélection de chansons emblématiques par album :


    « The Piper At the Gates of Dawn »(1967) :

    Astronomy Domine
    Lucifer Sam
    Matilda Mother
    Interstellar Overdrive
    The Gnome
    Scarecrow


    « A Saucerful of Secrets » (1968)

    Let There Be More Light
    Set the Controls for the Heart of the Sun
    A Saucerful of Secrets
    Jugband Blues


    Sorti en single (1969) :

    Careful with That Axe Eugene


    « Ummagumma » (1969) :

    Sysyphus
    The Narrow Way
    The Grand's Vizier's Garden Party


    « Atom Heart Mother » (1970) :

    Atom Heart Mother
    If
    Summer '68
    Fat old Sun
    Alan's Psychedelic Breakfast


    « Meddle » (1971) :

    One of These Days
    A Pillow of Winds
    Fearless
    Seamus
    Echoes


    « The Dark Side of the Moon » (1973) :

    Breathe
    Time
    The Great Gig in the Sky
    Money
    Us and Them
    Any Colour You Like
    Brain Damage
    Eclipse


    « Wish You Were Here » (1975) :

    Welcome to the Machine
    Have a Cigar
    Wish You Were here


    « Animals » (1977) :

    Pigs on the Wing
    Dogs
    Pigs (Three Different Ones)
    Sheep


    « The Wall » (1979) :

    The Thin Ice
    Another Brick in the Wall, Part 1, 2, 3
    Mother
    Don't Leave Me Now
    Goodbye Cruel World
    Hey You
    Is There Anybody Out There?
    Comfortably Numb
    Run Like Hell
    The Trial
    Outside the Wall


    « The Final Cut » (1983) :

    The Post War Dream
    Your Possible Pasts
    The Final Cut


    « A Momentary Lapse of Reason » (1987) :

    Learning to Fly
    On the Turning Away
    Sorrow


    « The Division Bell » (1994) :

    Cluster One
    What Do You Want From Me?
    A Great Day for Freedom
    Coming Back to Life
    Keep Talking
    Lost For Words
    High Hopes


    Chanson ultime : Shine on You Crazy Diamond (« Wish You Were Here » 1975)
  • Logo Queen

    Queen

    groupe de musique

    "Now listen my darlings! What we gonna do now is a little number called... (nom de chanson)"

    Sélection de chansons emblématiques par album :

    « Queen » (1973) :

    Keep Yourself Alive
    Great King Rat
    My Fairy King
    Liar
    The Night Comes Down
    Modern Times Rock 'N' Roll
    Son and Daughter


    « Queen II » (1974) :

    Father to Son
    White Queen (As It Began)
    Some Day One Day
    Ogre Battle
    The March of the black Queen
    Seven Seas of Rhye


    « Sheer Heart Attack » (1974) :

    Brighton Rock
    Killer Queen
    Now I'm Here
    Stone Cold Crazy
    Bring Back That Leroy Brown
    In the Lap of the Gods... Revisited


    « A Night At the Opera » (1975) :

    Death on Two Legs
    I'm in Love With My Car
    You're My Best Friend
    '39
    The Prophet's Song
    Love of My Life
    God Save the Queen


    « A Day At the Races » (1976) :

    Tie Your Mother Down
    You Take My Breath Away
    Somebody to Love
    Teo Torriatte (Let Us Cling Together)


    « News of the World » (1977) :

    We Will Rock You
    We Are the Champions
    Sheer Heart Attack
    Spread Your Wings
    Get Down Make Love
    It's Late
    My Melancholy Blues


    « Jazz » (1978) :

    Mustapha
    Fat Bottomed Girls
    Bicycle Race
    Let Me Entertain You
    Dead on Time
    Dreamer's Ball
    Don't Stop Me Now
    No More of That Jazz


    « The Game » (1980)

    Play the Game
    Dragon Attack
    Another One Bites the Dust
    Crazy Little Thing Called Love
    Save Me


    « Flash Gordon (OST) » (1980) :

    Flash's Theme


    « Hot Space » (1982)

    Staying Power
    Back Chat
    Put Out the Fire
    Las Palabras de Amor (The Words of Love)
    Under Pressure


    « The Works » (1984) :

    Radio Ga Ga
    Tear It Up
    I Want to Break Free
    Hammer to Fall
    Is This the World We Created?


    « A Kind of Magic » (1986) :

    One Vision
    A Kind of Magic
    Friends Will Be Friends
    Who Wants to Live Forever
    Princes of the Universe


    « The Miracle » (1989) :

    Party/ Kashoggi's Ship
    The Miracle
    I Want It All
    The Invisible Man
    Breakthru
    Scandal
    Was It All Worth It?


    « Innuendo » (1991)

    Innuendo
    I'm Going Slightly Mad
    Headlong
    Ride the Wild Wind
    These Are the Days of Our Lives
    Bijou
    The Show Must Go On

    « Made in Heaven » (1995)

    Mother Love
    Too Much Love Will Kill You

    Chanson ultime : Bohemian Rhapsody

    Signe distinctif : Tous les musiciens chantent, les choeurs nombreux, le look de chanteur d'opérette du dimanche, et malheureusement, par la suite, la moustache... Et accessoirement, l'un des groupes de rocks les plus populaires du monde.

    Emblème : Le logo du groupe qui en représente ses membres, et qui avait été dessiné par Mercury. https://goodlogo.com/images/logos/queen_logo_3009.gif
  • Logo Ramones

    Ramones

    groupe de musique

    "Hey, ho, Let's Go!"

    Et surtout : "1, 2, 3, 4!!!!!!!"
    https://www.youtube.com/watch?v=HvFHehZgwh8

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    Ramones (1976) :

    Beat on the Brat
    Judy Is a Punk
    Chainsaw
    Now I Wanna Sniff Some Glue
    I Don't Wanna Go Down to the Basement
    Let's Dance
    I Don't Wanna Walk Around With You
    Today Your Love, Tomorrow the World


    « Leave Home » (1977) :

    Glad to See You Go
    Gimme Gimme Shock Treatment
    Oh Oh I Love Her So
    Suzy Is a Headbanger
    Pinhead
    California Sun
    You're Gonna Kill That Girl


    « Rocket to Russia » (1977) :

    Cretin Hop
    Rockaway Beach
    Here Today, Gone Tomorrow
    Sheena Is a Punk Rocker
    We're a Happy Family
    Teenage Lobotomy
    Do You Wanna Dance?
    Surfin' Bird


    « Road to Ruin » (1978) :

    I Just Want to Have Something to Do
    I Wanted Everything
    I don't Want You
    I'm Against It
    I Wanna Be Sedated
    Go Mental
    She's the One
    Bad Brain


    « End of the Century » (1980) :

    Do You Remember Rock 'N' Roll Radio?
    I'm Affected
    Chinese Rock
    Baby I Love You
    Rock 'N' Roll High School


    « Pleasant Dreams » (1981) :

    We Want the Airwaves
    The KKK Took My Baby Away
    She's a Sensation


    « Subterranean Jungle » (1983) :

    Somebody Like Me
    Psycho Therapy
    Time Has Come Today
    Everytime I Eat Vegetables it Makes Me Think of You


    « Too Tough to Die » (1984) :

    Mama's Boy
    Too Tough to Die
    Durango 95
    Wart Hog
    Danger Zone
    Endless Vacation


    « Animal Boy » (1986) :

    Somebody Put Something in My Drink
    Animal Boy
    Love Kills
    Apeman Hop
    My Brain Is Hanging Upside Down (Bonzo Goes to Bitburg)


    « Halfway to Sanity » (1987) :

    I Wanna Live


    « Brain Drain » (1989) :

    I Believe in Miracles
    Don't Bust My Chops
    Palisades Park
    Pet Sematary
    Ignorance Is Bliss
    Merry Christmas (I don't Want to fight Tonight)


    « Mondo Bizzaro » (1992) :

    Censorshit
    Poison heart
    Anxiety


    « ! Adios Amigos ! » (1995) :

    I Don't Want to Grow Up
    Life's a Gas
    Cretin Family
    She Talks to Rainbows


    Sorti en single (1996) :

    Spider-Man

    Chanson ultime : Blitzkrieg Bop (« Ramones »1976)

    Signe Distinctif : Le look blouson de cuir et jean déchiré, le grand échalas à lunettes noires qui sert de chanteur, et globalement le groupe le plus décalé et étrange de son temps, qui ne connût jamais vraiment le succès commercial qu'il connaît aujourd'hui (les t-shirts du groupe se vendent très bien de nos jours... à des gamins qui n'ont pas écouté un seul album).

    Emblème : Leur logo, parodie de l'emblème des Etats-Unis. http://www.thelogofactory.com/wp-content/uploads/2015/09/ramones-logo.png
  • Photo Renaud

    Renaud

    artiste musical, auteur, illustrateur, réalisateur, acteur, producteur, éditeur et traducteur

    "Tin tin tin !"

    Sélection de chansons emblématiques par albums :

    « Amoureux de Paname » (1975) :

    Amoureux de Paname
    Société tu m'auras pas
    La java sans joie
    Hexagone
    Camarade Bourgeois


    « Laisse béton » (1977) :

    Laisse béton
    Le blues de la porte d'Orléans
    La chanson du loubard
    Adieu minette
    Les charognards
    Jojo le démago
    La boum
    Germaine
    La bande à Lucien


    « Ma gonzesse » (1979) :

    Ma gonzesse
    Sans dec'
    La tire à Dédé
    C'est mon dernier bal
    Chanson pour Pierrot
    Peau aime


    « Marche à l'ombre » (1980) :

    Marche à l'ombre
    Les aventures de Gérard Lambert
    Dans mon H.L.M.
    Où c'est qu'j'ai mis mon flingue ?
    It Is Not Because You Are
    Pourquoi d'abord ?


    « Le retour de Gérard Lambert » (1981) :

    Banlieue rouge
    Manu
    J'ai raté Téléfoot
    Mon beauf
    Étudiant - poil aux dents


    « Morgane de toi » (1983) :

    Dès que le vent soufflera
    Deuxième génération
    Morgane de toi
    En cloque
    Ma chanson leur a pas plu
    Déserteur


    « Mistral Gagnant » (1985) :

    Miss Maggie
    La pêche à la ligne
    Trois matelots
    P'tite conne
    Fatigué


    « Putain de camion » (1988) :

    Il pleut
    La mère à Titi
    Allongés sous les vagues
    Putain de camion


    « Marchand de cailloux » (1991) :

    Marchand de cailloux
    Les dimanches à la con
    La ballade nord-irlandaise
    500 connards sur la ligne de départ


    « A la belle de mai » (1994) :

    La ballade de Willy Brouillard
    À la belle de mai
    C'est quand qu'on va où ?
    La médaille


    « Boucan d'enfer « (2002) :

    Docteur Renaud, Mister Renard
    Manhattan Kaboul
    Boucan d'enfer
    Mon bistrot préféré


    « Rouge sang » (2006) :

    Arrêter la clope
    J'ai retrouvé mon flingue

    Chanson ultime : Mistral gagnant (« Mistral gagnant » 1985)

    Signe distinctif : Le titi parisien, foulard, santiags, blouson noir pour faire peur au bourgeois.
  • Logo The Rolling Stones

    The Rolling Stones

    groupe de musique

  • Logo Saxon

    Saxon

    groupe de musique

    « Rule your heads with Heavy Metal Thunder ! »


    Sélection de chansons emblématiques par album :

    « Saxon » (1979) :

    Frozen Rainbow
    Stallions of the Highway
    Backs to the Wall


    « Wheels of Steel » (1980)

    Motorcycle Man
    Stand Up and Be Counted
    747 Strangers in the Night
    See the Light Shining
    Machine Gun

    « Strong Arm of the Law » (1980) :

    Heavy Metal Thunder
    To Hell and Back Again
    Strong Arm of the Law
    20 000 ft
    Dallas 1 PM


    « Denim and Leather » (1981)

    Princess of the Night
    Never Surrender
    Play It Loud
    And the Bands Played On
    Denim and Leather


    « Power and the Glory » (1983) :

    Power and the Glory
    Redline
    This Town Rocks
    Midas Touch
    The Eagle Has Landed


    « Crusader » (1984) :

    Crusader
    A Little Bit of What You Fancy
    Sailing to America
    Set Me Free


    « Innocence Is No Excuse » (1985) :

    Back on the Streets
    Rock 'n' Roll Gypsy
    Broken Heroes


    « Rock the Nations » (1986) :

    Rock the Nations
    Party Till You Puke


    « Destiny » (1988) :

    Ride Like the Wind


    « Solid Ball of Rock » (1982) :

    Solid Ball of Rock
    Requiem (We Will Remeber)
    Lights in the Sky
    Ain't Gonna Take It


    « Forever Free » (1992) :

    Hole in the Sky
    Iron Wheels


    « Dogs of War » (1995) :

    Dogs of War
    Burning Wheels
    The Great White Buffalo


    « Unleash the Beast » (1997) :

    Unleash the Beast
    Terminal Velocity
    The Thin Red Line
    Ministry of Fools
    The preacher
    Bloodletter


    « Metalhead » (1999) :

    Metalhead
    Are We Travellers in Time?
    Conquistador
    Sea of Life


    « Killing Ground » (2001) :

    Killing Ground

    Rock Is Our Life


    « Lionheart » (2004) :

    Witchfinder General
    Man and Machine
    Lionheart
    Beyond the Grave
    To Live By the Sword



    « The Inner Sanctum » (2007) :

    State of Grace
    Need for Speed
    Let Me Feel Your Power
    Red Star Falling
    I've Got to Rock (To Stay Alive)
    Ashes to Ashes
    Attila the Hun


    « Into the Labyrinth » (2009) :

    Battalions of Steel
    Live to Rock
    Demon Sweeney Todd
    The Letter


    « Call to Arms » (2011) :

    Hammer of the Gods
    Back in 79
    Call to Arms
    Chasing the Bullet
    Afterburner
    Call to Arms (orchestral version)


    « Sacrifice » (2013) :

    Sacrifice
    Made in Belfast
    Warriors of the Road
    Guardians of the Tomb
    Night of the Wolf


    « Battering Ram » (2015)

    Battering Ram
    The Devil's Footprint
    Queen of Hearts
    Eye of the Storm
    To the End
    Kingdom of the Cross


    « Thunderbolt » (2018) :

    Thunderbolt
    The Secret of Flight
    Nosferatu (The Vampire's Waltz)
    They Played Rock and Roll
    Sons of Odin
    Sniper
    Speed Merchants


    Chanson ultime : Wheels of Steel (« Wheels of Steel » 1980)
  • Logo Scorpions

    Scorpions

    groupe de musique

    "I guess it's time to rock you... like a hurricane !"

    Sélection de chansons emblématiques par album :

    « Lonesome Crow » (1972) :

    I'm Goin' Mad
    In Search of the Peace of mind
    Lonesome Crow


    « Fly to the Rainbow » (1974) :

    Speedy's Coming
    Fly People Fly
    Fly to the Rainbow


    « In Trance » (1975) :

    Dark Lady
    In Trance
    Top of the Bill
    Robot Man
    Sun in My Hand


    « Virgin Killer » (1976) :

    Pictured Life
    Catch Your Train
    Backstage Queen
    Virgin Killer
    Polar Nights


    « Taken By Force » (1977) :

    Steamrock Fever
    We'll Burn the Sky
    The Sails of Charon
    He's a Woman, She's a Man
    Born to Touch Your Feelings


    « Lovedrive » (1978)

    Loving You Sunday Morning
    Coast to Coast
    Always Somewhere
    Is There Anybody There
    Lovedrive
    Holiday


    « Animal Magnetism » (1980) :

    Make It Real
    Don't Make No Promises (Your Body Can't Keep)
    Only a Man
    Lady Starlight
    The Zoo


    « (Blackout » (1982) :

    Blackout
    Can't Live Without You
    No One Like You
    Now!
    Dynamite
    When the Smoke Is Going Down


    « Love At First Sting » (1984) :

    Bad Boys Running Wild
    Coming Home
    Big City Nights
    Crossfire
    Still Loving You


    « Savage Amusement » (1988) :

    Don't Stop At the Top
    Rythm of Love
    Passion Rules the Game
    We Let It Rock... You Let It Roll


    « Crazy World » (1990) :

    Tease Me, Please Me
    Wind of Change
    Hit Between the Eyes
    Crazy World
    Send Me an Angel


    « Face the Heat » (1993) :

    Alien Nation
    No Pain No Gain
    Woman
    Lonely Nights


    « Unbreakable » (2004) :

    New Generation
    Remember the Good Times


    « Humanity : Hour I » (2007) :

    Hour I
    Humanity


    « Sting in the Tail » (2010) :

    Raised on Rock
    Sting in the Tail
    The Good Die Young
    The Best is Yet to Come


    « Return to Forever » (2015) :

    Going Out With a Bang
    We Built This House
    Rock 'n' Roll Band
    Eye of the Storm

    Chanson ultime : Rock You Like a Hurricane (« Love At First Sting » 1984)

    Signe distinctif : Ce groupe est souvent taxé de "groupe à ballades", ce qui nuit un peu à son image je trouve (parce que oui, il existe d'autres choses que Still Loving You et Wind of Change, incroyable hein ?), ils sont aussi capables d'incroyables brûlots hard. Par ailleurs, c'est sans doute le plus connu des groupes de rock allemands, et leurs pochettes étaient presque toutes très "osées" (et censurées) dans les années 70 et 80...

    Emblème : Le scorpion (sans dec ?), animal assez représentatif de ce qu'est le hard rock s'il en est.


  • Logo Sex Pistols

    Sex Pistols

    groupe de musique

    "Never Mind the Bollocks, Here's the Sex Pistols !"

    Chansons emblématiques :

    Holidays in the Sun
    Liar
    God Save the Queen
    Problems
    Submission
    Pretty Vacant

    Chanson ultime : Anarchy in the U.K.

    Signe distinctif : Le "bordel" musical, l'esprit Punk, la discographie encore plus courte que celle de Joy Division. Le groupe qui a popularisé le mouvement punk.

    Emblème : Le logo (facile, je sais)

    blog.lusso.fr/wp-content/uploads/2013/04/sex-pistols.jpg
  • Logo Slayer

    Slayer

    groupe de musique

    "Enter to the World of... SATAN !"

    Sélection de chansons emblématiques par album :

    « Show No Mercy » (1983) :

    The Antichrist
    Die By the Word
    Black Magic
    Show No Mercy


    « Haunting the Chapel (EP) (1984) :

    Chemical Warfare
    Captor of Sin


    « Hell Awaits » (1985) :

    Hell Awaits
    Kill Again


    « Reign in Blood » (1986) :

    Angel of Death
    Necrophobic
    Altar of Sacrifice
    Jesus Saves
    Reborn
    Epidemic
    Post Mortem


    « South of Heaven » (1988) :

    South of Heaven
    Silent Scream
    Behind the Crooked Cross
    Mandatory Suicide
    Ghosts of Mars
    Dissident Agressor


    « Seasons in the Abyss » (1990) :

    War Ensemble
    Spirit in Black
    Dead Skin Mask
    Born of Fire
    Seasons in the Abyss


    « Divine Intervention » (1994) :

    Killing Fields
    Dittohead
    Divine Intervention


    « God Hates Us All » (2001) :

    Disciple
    Bloodline


    « Christ Illusion » (2006) :

    Eyes of the Insane
    Jihad
    Cult


    « World Painted Blood » (2009) :

    World Painted Blood
    Snuff
    Public Display of Dismemberment
    Human Strain
    Psychopathy Red


    « Repentless » (2015) :

    Repentless
    Chasing Death
    Atrocity Vendor
    You Againt You
    Pride in Prejudice

    Chanson ultime : Raining Blood

    Signe distinctif : Le chauve barbu Kerry King, l'imagerie sanglante et les paroles glauques à souhait.

    Emblème : Leur logo, un pentagramme renversé http://www.nuclearblast.de/static/articles/173/173390.jpg/1000x1000.jpg
  • Logo Slipknot

    Slipknot

    groupe de musique

    "Destrooooooooooooooyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy !!!!!"

    Chansons emblématiques :

    « Slipknot » (1999) :

    (Sic)
    Wait and Bleed
    Spit It Out

    « Iowa » (2001) :

    People = Shit
    Disasterpiece
    My Plague
    The Heretic Anthem
    Gently
    Left Behind
    The Shape
    Iowa

    « Vol. 3: (The Subliminal Verses) » :

    The Blister Exists
    Three Nil
    Duality
    Opium of the People
    Vermilion
    Pulse of the Maggots
    Vermilion Part 2

    « All Hope Is Gone » (2008) :

    Gematria (The Killing Name)
    Psychosocial
    Snuff
    All Hope Is Gone

    « .5: The Gray Chapter » (2014) :

    XIX
    Sarcastrophe
    The Devil in I
    Skeptic
    The One That Kills the Least
    The Negative One
    If Rain Is What You Want

    "We Are Not Your Kind" (2019)

    Unsainted
    Nero Forte
    Critical Darling
    Spiders
    Orphan
    Solway Firth


    Chanson Ultime : Before I Forget

    Signe disctinctif : Groupe de neuf musiciens habillés pour le train fantôme.

    Emblème : leur logo
    http://images2.fanpop.com/images/photos/6800000/Slipknot-s-logo-metal-gods-6810046-1280-1024.jpg

  • Logo Trust

    Trust

    groupe de musique

    "Dynamite !"

    Sélection de chansons emblématiques par album :

    « Trust » (1978) :

    Préfabriqués
    Palace
    Le matteur
    Bosser huit heures
    L'élite
    Police-milice
    Toujours pas une tune


    « Répression » (1980) :

    Monsieur Comédie
    Instinct de mort
    Au nom de la race
    Fatalité
    Le mitard
    Sors tes griffes


    « Marche ou crève » (1981) :

    La grande illusion
    La junte
    Misère
    Les brutes
    Certitude... Solitude...
    Marche ou crève
    Ton dernier acte


    « Trust IV » (1983) :

    Par compromission
    Idéal
    Purgatoire
    Jugement dernier


    « Rock 'n' Roll » (1985) :

    Paris
    I Shall Return
    Surveille ton look


    « Europe et haines » (1996) :

    On lèche, on lâche, on lynche
    Tout ce qui est bon est mal
    Fais où on te dit de faire
    Réac-prendre à vivre
    Europe et haines


    « Ni Dieu ni maître » (2001) :

    Manque de trop
    Question d'éthique


    « Dans le même sang » (2018) :

    Ni Dieu ni maître
    Démocrassie
    Le gouvernement comme il respire
    L'exterminateur
    Dans le même sang
    F-Haine

    "Fils de lutte" (2019)

    Portez vos croix
    Les murs finiront par tomber
    Miss Univers

    Chanson ultime : Antisocial

    Signe distinctif : Un des rares groupes de hard rock français connu de manière internationale. Style très proche du hard rock à la AC/DC, mais en plus brûlant, et teinté de paroles acerbes et de brûlots politiques.
  • Logo Ultra Vomit

    Ultra Vomit

    groupe de musique

    " Vous savez comment j'appelle ça moi ? Un pauv' connard !"


    Sélection de chansons emblématiques par album :

    « Kebabized At Birth »(EP) (2002) :

    Captain Igloo
    Brutally Brutalized
    Phoned to Death
    Poil Pubien
    Obssession
    Rouleau de PQ


    « M. Patate » (2004) :

    Reborn from Death
    Une souris verte
    Bouba
    6J
    Disgorging the Prepuce
    Monster Mosh
    People = Frite
    Judas Prost
    I Like to Vomit


    « Objectif : thunes » (2008) :

    Intro
    Quand j'étais petit (feat. Lemmy)
    Les bonnes manières
    Boulangerie Pâtisserie
    Maïté Ravendark
    Jack Chirac
    Pour un mosh
    Pauv' connard
    Mechanical Chiwawa
    Je ne t'es jamait autans aimer
    Mountains of Maths
    Je possède un cousin
    Condemned to Headbang
    Outro


    « Panzer Surprise ! » (2017) :

    Kammthaar
    Super Sexe
    La bouillie
    Calojira
    Anthracte
    La Ch'nille
    Batman VS Predator
    Pipi VS Caca
    Evier Metal

    Chanson ultime : Je collectionne des canards (vivants) (« Objectif : thunes » 2008)

    Signe distinctif : Groupe de métal parodique.

  • Logo ZZ Top

    ZZ Top

    groupe de musique

    "Hell Yeah !" https://www.youtube.com/watch?v=-cacsVmjEfo

    Sélection de chansons emblématiques par album :

    « ZZ Top's First Album » (1971) :

    (Somebody Else Been) Shaking Your Tree
    Brown Sugar
    Goin' Down to Mexico
    Just Got Back from Baby's
    Backdoor Love Affair

    « Rio Grande Mud » (1972) :

    Francine
    Just Got Paid
    Mushmouth Shoutin'
    Bar-B-Q
    Sure Got Cold After the Rain Fell


    « Tres Hombres » (1973) :

    Waitin' For the Bus/Jesus Just Left Chicago
    Beer Drinkers and Hell Raisers
    Hot, Blue and Righteous
    Have You Heard?


    « Fandango ! » (1975) :

    Blue Jeans Blues
    Mexican Blackbird
    Heard It on the X
    Tush


    « Tejas » (1976) :

    It's Only Love
    Arrested for Drivin While Blind
    El Diablo
    Ten Dollar Man
    Asleep in the Desert


    « Degüello » (1978) :

    I thank You
    I'm Bad, I'm Nationwide
    A Fool for Your Stockings
    Cheap Sunglasses


    « El Loco » (1981) :

    Tube Snake Boogie
    Pearl Necklace


    « Eliminator » (1983) :

    Gimme All Your Lovin'
    Got Me Under Pressure
    Sharp Dressed Man
    I Need You Tonight
    Legs
    TV Dinners

    « Afterburner » (1985) :

    Sleeping Bag
    Rough Boy
    Can't Stop Rockin'
    Planet of Women


    « Recycler » (1990) :

    My Head's in Mississipi
    Burger Man


    « Antenna » (1994) :

    Pincushion
    Girl in a T-Shirt
    Antenna Head


    « Rhythmeen » (1996) :

    Rhythmeen
    Vincent Price Blues
    Zipper Job

    « XXX » (1999) :

    Poke Chop Sandwich

    « Mescalero » (2003) :

    Mescalero
    Two Ways to Play
    Buck Nekkid
    Punk Ass Bioyfriend

    « La Futura » (2012) :

    I Gosta Get Paid
    Chartreuse
    Consumption
    I don't Wanna Lose Lose You
    Flyin' High

    Chanson Ultime : La Grange (« Tres Hombres », 1973)

    Signe Distinctif : Pistoleros texans de leur état, aimant raconter la chaleur, la bouffe, se traîner dans les rythmes de la musique, et bien sûr raconter plein d'anecdotes sur ces dames !

    Emblème : La barbe. Le duo est reconnaissable entre mille (et pourtant ils ne l'ont arboré qu'à la fin des années 70). Et les lunettes de soleil aussi, même en hiver. De toute façon il règne toujours une chaleur torride au Texas.