Yoko Taro, le dramaturge psychopathe timide

Avatar Antigoomba Liste de

8 jeux vidéo

par Antigoomba

Yoko Taro (ou Taro Yoko, plus correctement) est un Japonais de 47 ans, spécialiste en drames durs, réalisations exécrables et échecs commerciaux.

► Lorsqu'il est enfant, l'un de ses amis décède en chutant d'un toit. Yoko dit avoir été initialement "horrifié", mais y trouva rétrospectivement des éléments comiques. (http://www.4gamer.net/games/207/G020792/20140221105/)

► Il est aussi le scénariste du manga Thou Shalt Not Die, dessiné par Daisuke Moriyama (Chrono Crusade) : https://myanimelist.net/manga/81683/Kimi_Shi_ni_Tamau_Koto_Nakare

► Il a participé avec Keiichi Okabe à la création du groupe YoRHa : https://www.youtube.com/watch?v=JL93-936VTk

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Alpine Racer 2 (1996)

    Arupen Rēsā 2

    Sortie : . Course et sport.

    Jeu vidéo de Namco sur Arcade

    Background designer.

    Les studios de Bandai Namco devaient être chauffés car Yoko Taro, jeune diplômé de la Kobe Design University, y entre un peu par hasard pour devenir 3D CGI designer en 1994. Son premier projet est Alpine Racer 2, un jeu d'arcade assez populaire à l'époque.

    https://www.youtube.com/watch?v=7PS8ifZ-EAg
  • Time Crisis II (1998)

    Sortie : 1998. Jeu de tir.

    Jeu vidéo de Namco sur PlayStation 2 et Arcade

    Background designer.

    Il continue chez Namco jusqu'en 1999 et travaille sur le célèbre Time Crisis II, toujours en tant que background designer. On connait mal son rôle exact dessus, mais c'est probablement le jeu le plus populaire de toute sa carrière.

    https://www.youtube.com/watch?v=w7aJcX-LKlw
  • Phase Paradox (2001)

    Sortie : . Fiction interactive.

    Jeu vidéo de Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 2

    Visual design, game designer.

    Changement d'éditeur pour passer du côté de chez Sony, au sein du studio Sugar & Rockets (qui sera fusionné plus tard à l'intérieur de Japan Studio). On retrouve Yoko Taro promu à un poste de game designer dans ce survival-horror qui est la suite obscure d'un shoot'em up, Philosoma. Un jeu détesté, plutôt moche et vide, avec un système de combat binaire qui mène au game over au moindre mauvais choix. Ironique quand on sait que Yoko Taro est un énorme fan de shmup et a toujours voulu en réaliser un lui-même.

    https://www.youtube.com/watch?v=YNi4CIoQhaw
  • Bande-annonce

    Drakengard (2004)

    ドラッグオンドラグーン

    Sortie : . Action et RPG.

    Jeu vidéo de Yoko Taro, Cavia, Gathering sur PlayStation 2

    Réalisateur, scénariste.

    Yoko Taro rejoint Cavia en 2001, où on lui confie son premier projet. La genèse de Drakengard ne lui revient cependant pas : elle provient de discussions de bar entre Takamasa Shiba et Takuya Iwasaki. Ce dernier étant trop occupé sur d'autres jeux, la réalisation est confiée à Taro, pressenti à la base comme directeur artistique.

    Prévu à l'origine comme un shooter à la Ace Combat avec des dragons, le récent succès de Dynasty Warriors 2 sorti entre temps va motiver Shiba pour inclure des phases de beat'em up au sol. Le développement est assez chaotique : Cavia manque de personnel, et Yoko Taro est en bras de fer sur de nombreuses décisions créatives avec Square Enix. Ces derniers lui imposent de finir le jeu sur un seul disque au lieu de deux, et essayent de changer certains détails comme la couleur du ciel. Excédé par ces pressions, Yoko Taro déclarera qu'il ne participerait pas à un autre Drakengard.

    Il utilise néanmoins ici sa relative liberté créative pour apporter une vision personnelle du jeu vidéo, qu'il s'étonne de voir essentiellement peuplé de titres dont l'objectif est de tuer ou de dominer des adversaires. Il explique cette propension malsaine au meurtre dans Drakengard via sa galerie de personnages fous et damnés, évoluant dans un univers pré-apocalyptique où le héros est un boucher sanguinaire sans espoir de rédemption.

    https://www.youtube.com/watch?v=JS2vp0n17BE
  • Drakengard 2 (2006)

    Sortie : . Action et RPG.

    Jeu vidéo de Cavia, Square Enix et Ubisoft Entertainment sur PlayStation 2

    Monteur vidéo.

    Si le premier Drakengard n'est pas une réussite commerciale, il a réussi à dégager suffisamment de revenus pour motiver une suite. L'histoire ne le dit pas, mais je suis à peu près convaincu qu'il s'est correctement vendu uniquement pour le dragon en couverture (enfin c'est ce qui avait marché sur moi à l'époque).

    On connait peu de choses du développement de Drakengard 2. Yoko Taro s'en est écarté et n'est crédité qu'au montage vidéo - un poste qui n'a pas dû réclamer beaucoup de travail, puisque toutes les cinématiques du jeu tiennent en une vingtaine de minutes. Il s'est également refusé de toucher au scénario (contradictoire sur pas mal d'aspects avec sa vision), même après être revenu sur la série.

    https://www.youtube.com/watch?v=y-S57-hZTsI
  • Bande-annonce

    Nier (2010)

    Nier Gestalt

    Sortie : . Action et RPG.

    Jeu vidéo de Yoko Taro, Cavia et Square Enix sur PlayStation 3 et Xbox 360

    Réalisateur, scénariste.

    Toujours considéré comme un Drakengard canonique par Yoko Taro, ce spin-off de la série en est aussi l'épisode le plus célèbre. Ça ne l'empêchera pourtant pas d'être un échec commercial pour Square Enix et Cavia, qui n'y survivra malheureusement pas.

    Suite de la dernière fin du premier Drakengard, le projet aura visiblement subi de nombreux changements au cours de son développement. De jeu modeste centré sur le thème des contes de fées (qu'on retrouve encore dans les noms des boss), Nier se transforme peu à peu en RPG à part entière.

    En plus de cet héritage scénaristique, il constitue un prolongement de la vision de la violence de Drakengard. Inspiré par les attentats du 11 septembre et la guerre en Irak, Yoko Taro prend le contre-pied de ce dernier jeu pour montrer qu'il n'y a besoin d'être fou pour se transformer en tueur de masse : il suffit simplement de croire avoir raison. Cette thématique est illustrée à travers le gameplay par les changements de caméra et de genre de jeu dans le but d'accentuer le décalage entre réalité et perception.

    https://www.youtube.com/watch?v=f_rJTEFbtvA
  • Bande-annonce

    Drakengard 3 (2014)

    Drag-on Dragoon 3

    Sortie : . Action et RPG.

    Jeu vidéo de Yoko Taro, Access Games et Square Enix sur PlayStation 3

    Réalisateur, scénariste.

    Résurrection de la licence par Takamasa Shiba et Yoko Taro, Drakengard 3 a l'originalité d'avoir fait appel à sa communauté via des sondages pour définir le ton de l'histoire. Le développement est quant à lui confié à Access Games (Deadly Premonition), qui travaillera avec un moteur de PS2 boosté.

    Sorti par opportunisme après le succès d'estime posthume de Nier, Drakengard 3 bénéficiera d'un budget extrêmement réduit et sera vendu dans l'anonymat le plus total. Malgré un prix élevé (70€) et disponible uniquement en dématérialisé en Europe, une flopée de DLC viendra essayer de rentabiliser encore le jeu auprès de sa fanbase.

    https://www.youtube.com/watch?v=61ihuBJzci0
  • Bande-annonce

    NieR : Automata (2017)

    NieR 2

    Sortie : . Action, RPG et beat'em up.

    Jeu vidéo de PlatinumGames, Yoko Taro et Square Enix sur PlayStation 4, PC, Xbox One, PlayStation 5 et Xbox Series X/S

    Réalisateur, scénariste.

    NieR : Automata, c'est un peu la fin heureuse d'une histoire jalonnée de défaites. Une annonce extrêmement surprenante après les ventes médiocres de son aîné et le fiasco de Drakengard 3, rejeton maudit d'une série mal-aimée. Yoko Taro et le producteur Yosuke Saito voulaient tous deux partir sur une suite après le développement de Nier, mais se sont fracassés sur le mur de la réalité et des illusions brisées.

    C'était sans compter sur les fans du premier épisode dans l'industrie, notamment chez Square Enix qui va finir par accepter de financer cette suite improbable. Mais à la différence de Drakengard 3, l'éditeur va y mettre les moyens : le projet est cette fois confié à Planitum Games, dont, selon la légende, l'équipe elle-même demandait de participer au jeu. NieR : Automata se paie également la star de l'illustration Akihiko Yoshida au character design, et reprend son compositeur phare Keiichi Okabe, qui avait signé les bande-sons des deux derniers jeux.

    https://www.youtube.com/watch?v=Iq3_phBQA_Y