アニメーション(animés)

Avatar Docteur_Jivago Liste de

92 films

par Docteur_Jivago

Répertoire de mes longs-métrages de japanimation vus, classés par ordre chronologique avec tentative d'annotation pour chacun.

Priorités : Je Peux entendre l'océan, Mémories, le Garçon et la bête...

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Le serpent blanc (1958)

    Hakuja den

    1 h 19 min. Sortie : . Animation et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Taiji Yabushita avec Hisaya Morishige, Mariko Miyagi, Virginia Blackman

    Le temps ne fait pas effet sur Le Serpent Blanc, oeuvre novatrice à l'imagination débordante pour mettre en avant une légende chinoise, faisant oublier ses quelques failles par une ambiance tour à tour romantique, onirique, mignonne ou encore fantastique.
  • Bande-annonce

    Panda Petit Panda (1972)

    Panda Kopanda

    34 min. Sortie : . Animation et jeunesse.

    Moyen-métrage d'animation de Isao Takahata avec Camille Donda, Philippe Catoire, Dorothée Pousséo

    Un regroupement de deux animés sans prétentions mais vraiment agréable, drôle parfois jubilatoire et bien souvent attachant. On notera une qualité d'animation assez simple et basique mais collant parfaitement au style et participant à la réussite de l'oeuvre.
  • Bande-annonce

    Le Château de Cagliostro (1979)

    Rupan sansei: Kariosutoro no shiro

    1 h 40 min. Sortie : . Animation, action, aventure et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Bob Bergen, Steve Bulen, Michael McConnohie

    Premier film du maître de l'animation et première grande réussite. Hayao Miyazaki propose avec Le Château de Cagliostro une aventure riche, marrante, romantique et passionnante de bout en bout, dégageant un charme fou et dégageant tout un panel d'émotion. Il y parvient grâce à d'attachants personnages, bien dépeints et pour lesquels on va s'immerger dans cette atmosphère fascinante et mélancolique.
  • Albator 84: L'Atlantis de ma jeunesse (1982)

    Waga Seishun no Arukadia

    2 h 10 min. Sortie : . Animation, action, aventure, drame et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de Tomoharu Katsumata avec Makio Inoue, Kei Tomiyama, Takeshi Aono

    Tomoharu Katsumata signe avec Albator 84: L'Atlantis de ma jeunesse une oeuvre tout simplement passionnante et d'une rare noirceur, teinté d'une certaine mélancolie et d'un romantisme prenants et émouvants. On y découvre les prémices de ce personnage ô combien fascinant et de ses acolytes, le tout avec une bande-originale d'une rare puissance et des dessins souvent aussi sombres que sublime.
  • Bande-annonce

    Nausicaä de la vallée du vent (1984)

    Kaze no Tani no Nausicaä

    1 h 57 min. Sortie : . Animation, aventure, fantasy, science-fiction et action.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Sumi Shimamoto, Mahito Tsujimura, Hisako Kyôda

    Hayao Miyazaki adapte son manga et signe avec Nausicaä de la Vallée du Vent un pamphlet panthéiste d'une grande émotion, intensité et intelligence, créant une épopée où l'aventure se mêle à une vision sombre de la nature humaine, toujours avec une créativité et un talent sans faille.
  • Bande-annonce

    Le Château dans le ciel (1986)

    Tenkû no shiro Rapyuta

    2 h 04 min. Sortie : . Animation, action, aventure, fantastique et romance.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Mayumi Tanaka, Keiko Yokosawa, Kotoe Hatsui

    Il n'y a pas besoin de faire très long pour porter toute l'admiration que je peux avoir pour Le Château dans le Ciel, à mon sens l'ultime oeuvre de Miyazaki, à la fois intelligente, belle, poétique, émouvante ou encore fascinante.

    Une magnifique œuvre d'art.
  • Dragon Ball : La Légende de Shenron (1986)

    Doragon bôru: Shenron No Densetsu

    50 min. Sortie : . Action, aventure et animation.

    Moyen-métrage d'animation de Daisuke Nishio avec Masako Nozawa, Hiromi Tsuru, Tōru Furuya

    Premier film tiré du manga Dragon Ball, La Légende de Shenron reprend d'abord les bases de la série et du manga (la rencontre de Goku avec tous ses amis), avant de les opposer au fameux roi Gourmet, avec comme toile de fond les sept boules de cristal. Si le format court empêche une réelle ambition dans le scénario, ça n'en reste pas moins vraiment sympathique et agréable à suivre, grâce principalement à l'univers et aux personnages attachants. Les dessins sont adéquats, le mythe intacte, et on prend plaisir à revoir ce qu'était la série à ses vrais débuts, avec des personnages encore dans leur forme initiale. L'humour marche bien, l'aventure aussi, et tout cela forme une oeuvre attachante.
  • Dragon Ball : Le Château du démon (1987)

    Doragon Bōru : Majin-Jō No Nemuri Hime

    43 min. Sortie : . Animation, action, aventure et science-fiction.

    Moyen-métrage d'animation de Daisuke Nishio avec Masako Nozawa, Tôru Furuya, Mami Koyama

    Ce deuxième film d'animation tiré de la jeunesse de San Goku reprend le début d'une sous-intrigue du manga pour l'exploiter d'une tout autre manière, et on se retrouve avec tous nos amis dans un château sombre rempli de créatures démoniaques. Comme pour le précédent, c'est un peu dommage que l'intrigue soit un peu courte et pas assez exploitée, mais ça n'enlève rien au plaisir de retrouver tout ce beau monde, avec quelques séquences valant le détour et une jeunesse de Son Goku toujours appréciable.
  • Bande-annonce

    Le Tombeau des lucioles (1988)

    Hotaru no Haka

    1 h 29 min. Sortie : . Animation, drame et guerre.

    Long-métrage d'animation de Isao Takahata avec Tsutomu Tatsumi, Ayano Shiraishi, Yoshiko Shinohara

    Tragédie en pleine guerre où deux enfants tentent de se construire une utopie malgré la guerre qui les entoure, faisant preuve d'un courage à toute épreuve face à l'horreur de la nature humaine. Un animé bouleversant sans tomber dans le pathétique, toujours juste et brillant. Une magnifique oeuvre.
  • Bande-annonce

    Mon voisin Totoro (1988)

    Tonari no Totoro

    1 h 26 min. Sortie : . Animation et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Noriko Hidaka, Chika Sakamoto, Shigesato Itoi

    Miyazaki a le don de me transporter dans ses univers merveilleux et Mon voisin Totoro ne déroge pas à la règle où, en captant le regard et la vision de la vie de ces enfants, il livre une histoire belle, mélancolique, touchante et amusante.
  • Bande-annonce

    Dragon Ball : Goku et la sécurité routière (1988)

    Gokū no Kōtsū Ansen

    15 min. Sortie : juin 1988. Animation et jeunesse.

    Court-métrage d'animation de Mitsuo Hashimoto avec Masako Nozawa, Hiromi Tsuru, Kôhei Miyauchi

    Quand on est fan, on ne compte pas ! Et une fois appris l’existence des OAV autour de Dragon Ball, je n'allais pas les laisser passer. L'idée ici est de faire un court-métrage éducatif et sympathique en confrontant nos héros aux dangers de la route. C'est court (15 minutes) mais efficace, un peu drôle et attachant vu qu'on retrouve nos personnages préférés (ainsi que la fameuse ville de Bulma !). Certes plutôt anecdotique, mais rien que pour des éléments comme certaines images et la bande-originale, ça reste un plaisir à regarder !
  • Bande-annonce

    Dragon Ball: Goku le pompier (1988)

    Gokū no Shōbō-tai

    11 min. Sortie : juin 1988. Animation et jeunesse.

    Court-métrage d'animation de Kazuhisa Takenôchi avec Masako Nozawa, Mayumi Tanaka, Hiromi Tsuru

    Découvrir Goku, Yamcha, Krilin ou encore Tortue Géniale en pompier (surtout les trois derniers cités) pour sauver les gens des accidents bêtes (allumettes, fer à repasser ...) pouvant mettre le feu, est d'abord assez cool. Certes, c'est principalement éducatif, parfois un peu bizarre (les mômes faisant la leçon de morale aux parents) et court, mais n'empêche que le plaisir est là, toujours avec cette bonne musique ainsi que des bonnes idées (l'accident de Bulma par exemple).

    https://www.youtube.com/watch?v=PW4Ffa-xMdE
  • Dragon Ball : L'Aventure mystique (1988)

    Doragon Bōru: Makafushigi Dai-Bōken

    48 min. Sortie : . Animation, action et aventure.

    Moyen-métrage d'animation de Kazuhisa Takanouchi avec Masako Nozawa, Mami Koyama, Tōru Furuya

    Cette troisième aventure de Dragon Ball s'éloigne encore plus de l'histoire officielle, et propose une alternative plutôt sympathique autour de la rencontre entre Son Goku et Ten Shin Han. On retrouve sensiblement les mêmes qualités et défauts que chez les précédents, et c'est toujours agréable de retrouver le jeune sayen avec tous ses copains. On a en plus droit à quelques moments mémorables, à l'image du combat avec Tao Paï Paï, tandis que l'ensemble ne manque pas d'humour ou de parfum d'aventure.
  • Bande-annonce

    Akira (1988)

    2 h 04 min. Sortie : . Animation et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de Katsuhiro Ôtomo avec Mitsuo Iwata, Nozomu Sasaki, Mami Koyama

    Le traumatisme d'Hiroshima est loin d'avoir été digéré et "Akira" met en avant les peurs, l'horreur et les dérives de la nature humaine dans un monde post-apocalyptique et effrayant, le tout sublimé par une maestria visuelle rarement égalée et participant à l'ambiance quasi-mystique traversant ce long-métrage.
  • Dragon Ball Z : À la poursuite de Garlic (1989)

    Doragon Bōru Zetto : Ora no Gohan o Kaese!!

    41 min. Sortie : . Animation, action, aventure, fantastique et science-fiction.

    Moyen-métrage d'animation de Daisuke Nishio avec Sean Schemmel, Stephanie Nadolny, Christopher Sabat

    On peut facilement oublier les quelques failles de ce premier animé autour de Dragon Ball Z pour apprécier à sa juste valeur À la poursuite de Garlic, nous permettant de retrouver des personnages attachants, un méchant réussi et vraiment intéressant ou encore un bon mélange entre aventure, combat, intensité ou encore légèreté.
  • Bande-annonce

    Kiki la petite sorcière (1989)

    Majo no takkyūbin

    1 h 43 min. Sortie : . Animation, aventure, drame et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Minami Takayama, Rei Sakuma, Kappei Yamaguchi

    Décidément, Hayao Miyazaki est incapable de décevoir, et c'est logique venant de la part d'un cinéaste qui sublime tout ce qu'il touche et il propose avec Kiki la petite sorcière une oeuvre simple, attachante ou encore jolie, toujours avec une vue à hauteur humaine et magnifiant chaque millimètre de pellicule.
  • Dragon Ball Z : Le Robot des glaces (1990)

    Doragon Bōru Zetto : Kono yo de ichiban tsuyoi yatsu

    59 min. Sortie : . Animation, action et science-fiction.

    Moyen-métrage d'animation de Chad Bowers et Daisuke Nishio avec Peter Kelamis, Sean Schemmel, Saffron Henderson

    Le Robot des Glaces se révèle être une oeuvre aussi sympathique qu'enneigée, et on appréciera notamment son côté simple, un peu mélancolique même, avec l'impression d'une aventure à l'ancienne, avant que les enjeux intergalactiques ne viennent se mêler à cet univers, et c'est un plaisir de retrouver Son Goku et ses amis, toujours prêt à utiliser leurs pouvoirs et forces pour sauver le monde.
  • Dragon Ball Z : Le Combat fratricide (1990)

    Doragon Bōru Zetto : Chikyū Marugoto Chōkessen

    58 min. Sortie : . Animation, action, aventure et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de Daisuke Nishio avec Sean Schemmel, Stephanie Nadolny, Christopher Sabat

    Le Combat fratricide parvient à être plus qu'un simple épisode rallongé et, derrière ce titre mensonger se cache une vraie profondeur autour des Sayans et de Dragon Ball Z, avec une atmosphère à la fois sombre, prenante et apocalyptique, ainsi que des découvertes fascinante, de superbes images et un plaisir toujours intacte de retrouver Goku et ses amis.
  • Dragon Ball Z : Le Père de Songoku (1990)

    Doragon bôru Z: Tatta hitori no saishû kessen ~Furîza ni idonda Z senshi Son Gokû no chichi~

    48 min. Sortie : . Animation, fantastique et science-fiction.

    Moyen-métrage d'animation de Mitsuo Hashimoto avec Sonny Strait, Linda Young, Christopher Sabat

    Dragon Ball Z frappe fort avec l'épisode Baddack contre Freezer, revenant ainsi sur les origines de la planète Vegeta et du père de Goku, proposant un spectacle à la fois tragique, apocalyptique et magistral, très bien accompagné par de superbes graphismes ainsi qu'une bande-originale somptueuse.
  • Dragon Ball Z : La Menace de Namek (1991)

    Doragon Bōru Zetto: Sūpā Saiya-jin da Son Gokū

    49 min. Sortie : . Animation, action, fantastique et science-fiction.

    Moyen-métrage d'animation de Mitsuo Hashimoto avec Sean Schemmel, Stephanie Nadolny, Christopher Sabat

    Avec La Menace de Namek, la Terre devient un nouveau terrain de jeu pour une créature qui va devoir faire face à Goku et ses amis, et s'il y a eu de meilleurs films Dragon Ball Z, celui-ci n'en reste pas moins efficace, avec de nombreuses bonnes idées et un plaisir toujours intact de retrouver tous nos amis.
  • Bande-annonce

    Souvenirs goutte à goutte (1991)

    Omoide poro poro

    1 h 58 min. Sortie : . Drame et romance.

    Long-métrage d'animation de Isao Takahata avec Miki Imai, Toshirô Yanagiba, Yôko Honna

    Isao Takahata propose avec Souvenirs goutte à goutte une oeuvre particulièrement intéressante et mélancolique, et si l'on peut regretter un certain manque d'émotion, elle n'en reste pas moins captivante par bien des aspects.
  • Dragon Ball Z - La Revanche De Cooler (1991)

    Doragon Bōru Zetto: Tobikkiri no Saikyō tai Saikyō

    48 min. Sortie : . Animation, action et science-fiction.

    Moyen-métrage d'animation de Mitsuo Hashimoto avec Sean Schemmel, Andrew Chandler, Christopher Sabat

    La Revanche de Cooler nous emmène dans une traque et une course-poursuite implacable entre le frère de Freezer et Goku, proposant ainsi une aventure de plus en plus intense où nos héros seront mis à mal, avec de nombreuses bonnes idées, tant dans l'écriture que les dessins, et même quelques moments plutôt légers qui marchent bien, et c'est toujours un plaisir de retrouver tous ces personnages attachants, surtout avec un tel antagoniste.
  • Dragon Ball Z - Réunissez-vous ! Le monde de Gokû (1992)

    Doragon Bōru Zetto Atsumare! Gokū Wārudo

    30 min. Sortie : 1992. Animation, action, aventure, comédie et science fiction.

    Long-métrage d'animation avec Masako Nozawa, Mayumi Tanaka, Hiromi Tsuru

    Dragon Ball Z : Réunissez-vous ! Le Monde de Goku est une vidéo assez spéciale de l'univers Dragon Ball Z, non sorti au cinéma ni même hors du Japon. En fait, ce n'est pas vraiment un métrage mais un jeu interactif (sur une console appelée Terebikko, ressemblant surtout à un téléphone), où l'on suit une aventure en devant normalement répondre à des questions plutôt simples sur la série. Il y a des extraits de la série, on a l'occasion de revoir Goku enfant ou quelques personnages comme Trunks ou Cell, tandis qu'on a droit à des "révélations" comme la véritable identité de Jacky Chun. Enfin, rien de bien méchant ou mémorable, ça se regarde gentiment et on a l'occasion de revoir quelques séquences plutôt mémorables de la série.
  • Dragon Ball Z : Cent mille guerriers de métal (1992)

    Doragon Bōru Zetto: Gekitotsu !! Hyaku-Oku Pawā no Senshi-tachi

    44 min. Sortie : . Animation, aventure, fantastique et science-fiction.

    Moyen-métrage d'animation de Daisuke Nishio avec Sean Schemmel, Andrew Chandler, Stephanie Nadolny

    Cent mille guerriers de métal permet un passionnant approfondissement de l'univers Dragon Ball Z, avec un plaisir intact de retrouver Goku et ses amis, un affrontement dantesque avec un Cooler toujours charismatique, même métallisé (ou pire!), ainsi qu'une alchimie totale entre combats, chorégraphies ou encore bande-originale.
  • Dragon Ball Z : L'Offensive cyborg (1992)

    DBZ : Kyokugen Batoru!! San Dai Sūpā Saiya-jin

    45 min. Sortie : . Animation, action et science-fiction.

    Moyen-métrage d'animation de Daisuke Nishio avec Sean Schemmel, Stephanie Nadolny, Christopher Sabat

    Si L'Offensive Cyborg n'est pas forcément le plus mémorable des téléfilms Dragon Ball Z, il n'en reste pas moins efficace et assez bien mis en scène, se concentrant sur une opposition tendue et tout sauf facile pour nos héros, qui vont devoir se surpasser s'ils veulent en venir à bout.
  • Bande-annonce

    Porco Rosso (1992)

    Kurenai no Buta

    1 h 34 min. Sortie : . Animation, aventure, fantastique et romance.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Jean Reno, Adèle Carasso, Jean-Luc Reichmann

    Hayao Miyazaki signe avec Porco Rosso une oeuvre d'une rare puissance, mélancolie et beauté, proposant une aventure aussi attachante que poétique, avec de savoureuses touches plus légères et une géniale galerie de personnages.
  • Dragon Ball Z : L'Histoire de Trunks (1993)

    Doragon bôru Z: Zetsubô e no hankô!! Nokosareta chô senshi

    47 min. Sortie : . Animation, action et science-fiction.

    Moyen-métrage d'animation de Yoshihiro Ueda avec Eric Vale, Dameon Clarke, Tiffany Vollmer

    L'Histoire de Trunks lève le voile sur le passionnant futur alternatif entrevu dans la série, et le téléfilm ne déçoit jamais, offrant ainsi une atmosphère plus sombre et dramatique qu'à l'accoutumé, avec une mort omniprésente, des combats dantesques ainsi qu'une mélancolie venant se mêler à ce futur chaotique.
  • Dragon Ball Z : Broly, le super guerrier (1993)

    Doragon Bôru Zetto: Moetsukiro!! Nessen Ressen Chô-Gekisen

    1 h 09 min. Sortie : . Action et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de Shigeyasu Yamauchi avec Bin Shimada, Masako Nozawa, Ryô Horikawa

    Si Broly, le super guerrier n'évite pas quelques maladresses, il n'en reste pas moins un cocktail survitaminé d'aventure, de puissance ou encore de combat, nous présentant un personnage ambigu et passionnant, qui va donner bien du fil à retordre à nos héros, qui vont miser, à nouveau, sur l'amitié et la collaboration pour tenter d'en venir à bout.
  • Dragon Ball Z : Les Mercenaires de l'espace (1993)

    Doragon Bōru Zetto: Ginga Giri-Giri !! Bucchigiri no Sugoi Yatsu

    43 min. Sortie : . Animation et action.

    Moyen-métrage d'animation de Yoshihiro Ueda avec Masako Nozawa, Toshio Furukawa, Mayumi Tanaka

    Les Mercenaires de l'Espace marque une étape importante dans l'évolution Dragon Ball Z, le fils prend ici la place du père et la tâche sera rude, l'oeuvre met bien cela en avant, et retrouve un peu ce qui faisait son charme, à savoir une histoire simple mais efficacement menée, mêlant action, légèreté ou encore aventure, avec l'occasion de retrouver un grand nombre de personnages attachants.
  • Dragon Ball Z : Le Plan d'anéantissement des Saiyans (1993)

    Doragon bōru zetto gaiden: Saiyajin zetsumetsu keikaku

    56 min. Sortie : août 1993. Animation, action et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de Shigeyasu Yamauchi avec Hisao Egawa, Toshio Furukawa, Ryô Horikawa

    Cet OAV Dragon Ball Z est assez particulier, en plus d'être uniquement sorti au Japon, il est d'abord destiné comme solution du jeu vidéo éponyme pour la console Famicom, mais propose une histoire réellement intrigante et intéressante.

    Le côté jeu vidéo est heureusement assez mis en retrait, et Le Plan d'anéantissement des Saiyans bénéficie d'une mise en scène plutôt solide, et d'une ambiance générale assez sombre où nos héros vont voir leur énergie considérablement diminuée. Tout est ici assez vraiment concentré sur nos amis Saiyans, en plus de Piccolo, qui vont devoir faire face à un défilé de méchants tous plus pourri les uns que les autres, que ce soit des fantômes ou non, nous permettant notamment de retrouver quelques figures bien connus comme Freezer, Cooler ou Slug.

    Comme dans la série, le rédemption est assez mis en avant, tout comme un passé que l'on peut oublier si les intentions deviennent bonnes. Ici, le passé ne sera justement pas oublié, et ce sera la motivation, avec une forte haine, de l'antagoniste principal Hachihyaku (un des plus réussis d'ailleurs, avec beaucoup de charisme), nous permettant aussi d'en découvrir plus sur la mythologie des Super Guerrier. Le film est soigné esthétiquement, avec de bonnes idées dans les décors, et si l'ensemble manque un peu d'intensité, les deux dernières parties n'en manquent pas et permettent de rehausser le niveau général.

    Le Plan d'anéantissement des Saiyans aura droit à un remake plus court en 2010, mais cette version mérite le détour, et on peut facilement oublier les failles (manque de tension, personnages parfois peu approfondis) pour se concentrer sur son ton sombre et une mythologie des Saiyans toujours plus passionnante.