(re)Joués en 2016 (+commentaires)

Avatar Kahnettan Liste de

27 jeux vidéo

par Kahnettan
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Final Fantasy XIV: A Realm Reborn (2013)

    Sortie : . RPG et MMO.

    Jeu vidéo de Square Enix sur PC, PlayStation 3, PlayStation 4, Mac et PlayStation 5

    Comment bien commencer l'année par quelque chose de totalement chronophage.
    Toujours aussi bon. Ce MMO ne brille pas par son gameplay ultra simpliste ni par ses quêtes fedex, mais plus par son univers à tomber par terre, son OST et tout le reste.
  • Bande-annonce

    Digimon Story: Cyber Sleuth (2015)

    Dejimon Sutōrī: Saibā Surwūsu

    Sortie : . RPG.

    Jeu vidéo de Media.Vision et Bandai Namco Games sur PlayStation 4, PS Vita, Nintendo Switch et PC

    Malgré des défauts assez gênants pour les moins patients : répétitivité hardcore, facilité extrême du jeu puis un pique de difficulté soudain, réalisation assez cheap au niveau des modèles 3D et des déplacements, le jeu est vraiment très sympa, possède un scénario mine de rien assez intriguant et un gameplay béton.
    En plus de ça, il ne s'adresse même pas spécialement aux fans de Digimon puisque l'univers est totalement inédit. Ce n'est lié à aucun autre opus. D'ailleurs en parlant des bestioles le système d'évolution est au poil et on se prend rapidement au jeu de la collectionnite.

    Bref petit coup de coeur quand même pour Cyber Sleuth, je n'ai vraiment pas senti passer mes 40+h de jeu (même si c'est vraiment VRAIMENT répétitif)
  • Bande-annonce

    Pokémon Jaune (1998)

    Pocket Monsters Pikachu

    Sortie : . RPG.

    Jeu vidéo de Game Freak et Nintendo sur Game Boy Color, Game Boy Advance, Game Boy et Nintendo 3DS

    Je n'avais jamais fait jaune. Et finalement pas mal de choses ont changés depuis bleu !
    Il y a toujours ce fucking sac ou on peut mettre seulement 15 objets et qui nous force à jeter des trucs en masses tout les dix pas, toujours ces faiblesse assez aléatoires sur certains pokémon (Dracolosse résistant à l'électricité ??? Nidoqueen faible à l'insecte ???) etc... Mais une véritable hausse des niveau par rapport aux versions de bases (on passe d'une championne psy lvl 35/40 à 3 pokémons 50) qui même si ça rend pas le jeu spécialement plus dur contribue à ne pas OS tout ce qui bouge et puis les 3 starters, et puis Dracaufeu qui apprend vol ! Et puis, et puis, et puis...

    Et puis c'est toujours aussi bien bordel. Un concentré pur de nostalgie, et qui nous permet aussi de réaliser que la saga n'a pas arrêté de s'améliorer au fil du temps, contrairement à ce que les jamais content s'obstinent à penser. Même si bon, à l'heure actuelle le dernier opus sorti est aussi le plus feignant niveau nouveautés et prise de risque, mais bon, voila.
  • Bande-annonce

    Dark Souls (2011)

    Dāku Souru

    Sortie : . Action et RPG.

    Jeu vidéo de From Software Inc., Hidetaka Miyazaki et Bandai Namco Games sur PlayStation 3, Xbox 360 et Xbox One

    J'ai rarement vu un jeu qui offre autant de possibilité et de satisfaction. Clairement, j'ai fini ma partie il y a quelques heures, et je ne conçois pas passer à un autre jeu.
    Il faut que je vois plus de chose, que j'expérimente un peu plus certaines armes, certains équipements. J'ai fini une partie mais pas le jeu.

    Exprimer les qualités et défauts de DS n'est pas nécessaire, j'ai je suppose le même avis qu'une majorité des tests 10/10 de SC.
    Je ne retiendrais pas la difficulté du jeu, je retiendrai ses possibilités, et c'est ce que j'aime dans les jeux, nous laisser le choix. Et Dark Souls tape dans le mille. Citer le monde ouvert entièrement relié via des trappes et autres ascenseurs n'est que la cerise sur le gateau.

    Ce jeu m'aura fait finalement beaucoup moins râlé que Bloodborne, que j'ai fait avant, peut être parce que j'ai passé avec le dernier sorti le cap du "ce jeu est trop dur", mais je pense aussi que DS, contrairement à BB est beaucoup moins punitif, et beaucoup plus dans la visualisation et la planification (exception faites de certaines zones comme la forêt de Noiresouche ou le rush était obligatoire tant je déteste le pvp)

    Bref, tout ça pour dire que DS m'aura apporté une expérience assez dingue en terme de JV, et je suis bien content de l'avoir repris après ces trop nombreux mois de pause.
  • Bande-annonce

    Bloodborne (2015)

    Buraddobōn

    Sortie : . Action et RPG.

    Jeu vidéo de From Software Inc., SIE Japan Studio, Hidetaka Miyazaki sur PlayStation 4

    2e run :
    Toujours le GOTY 2015. Par contre pour le faire après un bon mois Dark Soulsien, je confirme que Bloodborne est plus dur que la série de base de part son gameplay complètement différent qui ne permet plus de se cacher derrière un bouclier en cas de petite erreur, ici qu'elle soit grosse ou petite, elle est souvent impardonnable (l'erreur). Même si la barre de vie est assez conséquente dès le début du jeu je trouve, et que l'esquive ne coûte quasi rien en endurance.

    Beaucoup de boss plus durs aussi : Gascoigne, Gerhman, même Amelia est pas forcément gratuite, et la starved beast apporte un poison constant sur sa dernière phase qui force à prendre un risque de rush car sinon on meurt à petit feu. Bref des combats beaucoup plus stressants que DS qui finalement lui était plus compliqué dans l'agencement du Level Design que Bloodborne qui finalement n'a pas beaucoup de zone et donc est plus facile à connaitre sur le bout des doigts.
  • Bande-annonce

    Trackmania Turbo (2016)

    Sortie : . Plateforme, course et réalité virtuelle.

    Jeu vidéo de Nadéo et Ubisoft Entertainment sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    En cours
  • Bande-annonce

    Pokémon Cristal (2000)

    Sortie : . RPG.

    Jeu vidéo de Game Freak et Nintendo sur Game Boy Color, Nintendo 3DS et Game Boy Advance

    Lancé dans le cadre de mon marathon Pokémon 2016 en attendant la sortie de SL.
    Pour l'instant, je me rends compte qu'il est bizarrement vachement moins agréable que RBJ. Les musiques saccadent beaucoup, et inévitablement Johto, qui bien qu'elle soit la première version que j'ai joué, n'est pas celle que j'ai le plus parcouru n'apporte pas la même nostalgie.

    Une fois fini, on se rend compte que le jeu est beaucoup plus accessible que la 1G, beaucoup plus linéaire aussi. Finalement niveau facilité il se pose aisément aux côtés du ultra dirigiste XY. Comme quoi mes souvenirs de devoir farm sur la route avant la ligue pour capturer un ponyta à la dernière minute et m'en sortir contre Peter était uniquement du à ma vision d'enfant qui ne jouait pas comme il fallait.
    Ceci dit toute la deuxième partie à Kanto, même si elle n'est pas plus difficile, reste une plus value énorme au jeu qui est aujourd'hui encore le seul à nous faire visiter deux régions ce qui est très appréciable au niveau de la replay value.

    Bref pour résumer à ce stade du "marathon" : clairement on sent l'envie de réduire la difficulté pour que les enfants s'en sortent mieux pour cette 2G, ça rend le jeu assez monotone du coup et je dirais même moins agréable que de se refaire RBJ. Les remakes assez exceptionnels de qualités sont aussi passés par là, n'aidant pas à ces opus à vieillir correctement. La nostalgie est cependant toujours là, les sprites sont magnifiques après l'horreur RBJ. Cependant je pense que dans un trip nostalgie, encore une fois, il vaut mieux se faire la 1G, toujours aussi agréable aujourd'hui (ou alors les remakes HGSS, qui sont tout autant facteurs de retour en enfance avec un gameplay à jour)
  • Bande-annonce

    Bloodborne: The Old Hunters (2015)

    Sortie : . Action et RPG.

    Extension de jeu de From Software Inc., SIE Japan Studio et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 4

    Il mérite plutôt 7 que 8. Car il est quand même beaucoup trop injuste sur ses "niveaux" en particulier le premier qui multiplie les chasseurs aux pv infini et autres pièges troll.
    Cependant, Les boss sont en majorité très bons. Lady Maria en tête suivie de très près par Kos qui est certainement le boss le plus dur du jeu avec Gerhman. L'ambiance qu'amène ce nouveau contenu est à la hauteur du jeu de base.

    Donc pour moi c'est un 8. Mais ça reste quand même bien trop punitif pour pas grand chose par moment, et on se retrouve plus à courir pour fuir les mobs plutôt que de les affronter tant le faire serait une perte de potions et de temps... Ce qui est assez gênant dans ce jeu ou justement on est plutôt censé encourager le vidage de map et l'exploration.
  • Bande-annonce

    Miitomo (2016)

    Sortie : . Inclassable.

    Jeu vidéo de Nintendo EPD, DeNA Corp. et Nintendo sur Android, iPad et iPhone

    Sympa pendant 1 semaine ou on y passe plus de dix minutes par jour.
    La semaine suivante, on se connecte tout juste pour avoir ses pièces journalières.
    Ensuite, l'envie de le lancer est inexistante.

    En bref, c'est sympa, mais inutile. Sauf si on détient une imagination infini pour créer des memes originaux avec le mode photo, ce qui n'est pas mon cas.
  • Bande-annonce

    Dark Souls III (2016)

    Dāku Sōru Surī

    Sortie : . Action et RPG.

    Jeu vidéo de From Software Inc., Hidetaka Miyazaki et Bandai Namco Games sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Pffffff.
    Je me suis enfilé 2 fois Dark Souls, une deuxième fois Bloodborne en à peine deux mois, et je n'ai ressenti aucune lassitude en jouant à Dark Souls 3 à peine après avoir sorti BB de la console.
    Clairement l'opus qui clôture cette série à la perfection, je ne saurais pas quoi dire de plus, si ce n'est quelques défauts qui font qu'il n'a pas la note parfaite que j'ai pourtant fortement hésité à mettre.
    Tout d'abord, techniquement, c'est pas la joie depuis DS1 et ils n'ont visiblement pas améliorés grand chose ici. Les ralentissement sont légions dans les dernières zones du jeu, parfois même pendant les boss ce qui devient tout de suite plus gênant.
    Ensuite, toute la première partie du jeu, avant la rencontre avec le premier seigneur des cendres qui est assez molle, avec des boss pas charismatiques qui se torchent rapidement et des zones pas spécialement ouf non plus. Heureusement le jeu se rattrape très vite jusqu'à atteindre un climax qui ne redescend plus jusqu'à la fin.
    Gameplay toujours aussi bon, sensation peut être un peu moins présente vu que le héros est un peu moins lourd même si finalement cette fameuse sensation dans DS1 était plus due aux problèmes techniques qu'à une réelle envie de faire une armure de trois tonnes sur pattes.
    Que dire des boss qui s'enchaînent tous en étant meilleurs les uns que les autres. DS3 apporte certainement mon boss préféré de toute la série dans cet opus (Nameless King).
  • Bande-annonce

    Pokémon Saphir Alpha (2014)

    Sortie : . RPG.

    Jeu vidéo de Game Freak et Nintendo sur Nintendo 3DS

    Je viens de dépasser les 100h de jeu sur ma partie, je complète calmement le pokédex en attendant SL. Mon objectif d'avoir les 720 pokémons sans exceptions dans toutes mes boites tient toujours.
    .
    .
    .
    Je suis fou, oui.
  • Bande-annonce

    Fallout Shelter (2015)

    Sortie : . Gestion.

    Jeu vidéo de Bethesda Softworks sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, iPad, iPhone, Android, PC et iPod

    Un autre jeu de gestion avec un joli emballage mais qui m'a l'air encore plus inintéressant que les autres en commençant à gratter. La faute à un gros cercle vicieux avec les 3 barres de besoin peut être.
  • Bande-annonce

    Crypt of the NecroDancer (2015)

    Sortie : . Musique, action et roguelike/roguelite.

    Jeu vidéo de Brace Yourself Games et Klei Entertainment sur Nintendo Switch, PlayStation 4, PS Vita, Xbox One, PC, Mac, Linux et Android

    Ce jeu qui au départ m'a plus déçu qu'autre chose, ne révèle son potentiel qu'après la découverte des boss, malheureusement peu nombreux mais tous extrêmement travaillés. La deuxième zone est elle aussi beaucoup plus intéressante d'un point de vue challenge, et puis ensuite c'est totalement n'importe quoi et très punitif.

    Le concept est vraiment cool, mine de rien suivre un sample qui reste pareil sur tout un niveau n'est pas si simple que ça quand on est assailli de monstres et au moins faux pas on peut tout perdre.
    Juste, dommage que le jeu ne soit pas aussi fourni niveau contenu que Isaac par exemple, mais la difficulté est bien plus élevé, ce qui fait qu'on a beaucoup plus de mal à aller au bout, ça devient du coup assez équivalent niveau durée de vie (même si comme tout rogue like, elle reste assez variable d'un individu à l'autre).

    Au final je suis assez satisfait, la musique est excellente, les boss charismatiques, les armes sympa à prendre en main. Seul bémol, sa trop basse marge d'erreur qui peut en faire abandonner plus d'un, même si bon : c'est le jeu ma pauvre lucette.
  • Bande-annonce

    Ratchet & Clank (2016)

    Sortie : . Action-Aventure et plateforme.

    Jeu vidéo de Insomniac Games et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 4

    J'ai beaucoup attendu ce jeu, parce que j'ai quand même énormément de bons souvenirs sur cette série que je n'ai pas relancé depuis la PS2. L'idée d'un vrai remake digne de ce nom et plus ces douteux (mais pas si mauvais il parait) opus ultra court sur PS3 m'a du coup enchanté.

    Pour l'instant, gros gros plaisir que je prends. C'est exactement comme dans mes souvenirs : des armes diverses et variées pour tout les goûts, des maps "ouvertes" qui permettent une bonne explo comme dans ces jeux des deux premières générations de consoles 3D, c'est dommage de ne plus voir ce style que j'affectionnais tant. Par contre on peut reprocher le très peu d'activités annexes. En 6 planètes je n'ai qu'une quête annexe par planète, toutes très courtes. C'est dommage, mais ça ne gâche pas forcément mon objectif de trip nostalgique que j'avais prévu du départ.

    Après l'avoir fini : oui, c'était très court. Trop court malheureusement. Mais bon, c'est quand même assez excellent de voir que cette recette qui n'a pas bougée reste aussi efficace sur un jeu moderne. Ça me donnerai presque envie de me refaire la trilogie initiale. La rejouabilité est totalement là d'ailleurs. J'envisage de le 100% un de ces quatre (ça devrait pas être trop long) tant je me suis éclaté dans ce jeu bien rafraichissant.
  • Bande-annonce

    Until Dawn (2015)

    Sortie : . Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de Supermassive Games et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 4

    Depuis le temps que je voulais le faire celui là. Et ce malgré avoir vu quasi l'intégralité du jeu en stream. Forcément comment ne pas avoir envie de toucher de ses propres mains un jeu qui s'inspire d'un de ses genre cinématographiques favoris.
    Et à ce niveau là, il n'y a rien à jeter, il respecte totalement les codes du genre et réussit a faire rentrer dans la simplissime intrigue de manière franchement efficace ! Hormis une première moitié de jeu blindée de jumpscares tous plus incohérents les uns que les autres (un ours dans une armoire de salle de bain ??? Un crâne surprise dans un tracteur ??? des caribous qui sortent de nul part,...) quasiment rien n'est à jeter et ça fait plaisir de voir autant de passion dans un jeu surtout venant du studio de sony habituellement cantonné à faire des jeux PSmove sans intérêt (Until Dawn devait en faire parti initialement d'ailleurs avant de prendre du retard et d'être porté sur PS4).
    On a droit à un gameplay "David Cagien" ici, mais ironiquement bien mieux utilisé que chez le "maître en la matière", peut être parce que Until Dawn est aussi bien plus intéressant d'un point de vue interactivité que les jeux de M.Cage. Sûrement.

    Bref, pas le jeu de la vie, mais certainement un très bon jeu qui sort un peu de nul part. Dommage que Supermassive Games retourne déjà à son job initial chez Sony avec son annonce de Until Dawn Rush Of Blood qui se retrouve à être un rail shooter en VR sans aucun doute inintéressant.
  • Bande-annonce

    Uncharted: Drake's Fortune (2007)

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Naughty Dog et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 3 et PlayStation 4

    on avance, 4 vagues d'ennemis successives, on avance, 4 vagues d'ennemis successives, et ce jusqu'à la fin. Ah oui il y a des phases de jet ski complètement chiantes des fois. Et un boss final coooomplètement craqué.
    Heureusement qu'il n'est pas très long, ça a au moins l'avantage de passer assez vite.

    En fait, Uncharted 1, c'est Tomb Raider Legend : un jeu qui veut prouver qu'il est de la nouvelle gen via un sens du détail et de la mise en scène assez travaillé, mais qui fait quand même tout comme l'ancienne au niveau de l'action. Pas vraiment désagréable mais terriblement inintéressant.
  • Bande-annonce

    Fire Emblem Fates : Héritage (2015)

    Fire Emblem If: Byakuya Oukoku

    Sortie : . Tactique, RPG et stratégie tour par tour.

    Jeu vidéo de Intelligent Systems et Nintendo sur Nintendo 3DS

    J'attendais déjà une histoire vomitive sur ce nouvel opus (divisé en trois), mais ça dépasse l'entendement si je puis dire.
    Autant Awakening réussissait à expliquer correctement ses écarts malgré son absence total de scénario, Héritage lui, réussit à démonter de A à Z ce mot et peu importe si on en avait déjà pour notre grade jusqu'au chapitre 20, vlatipa que les 7 derniers chapitres enchaînent les révélations toutes plus absurdes les unes que les autres avec parfois même deux bulles de dialogues pour expédier vite fait bien fait le background d'un certain perso aux cheveux bleus qui nous aura pompé l'air tout le jeu... ne parlons pas des soi disant principes de chaques membres des familles royales qui sont tous plus idiots les uns que les autres pour justifier une scène pseudo tragique de plus. Bref messieurs les scénaristes si vous voulez un exemple de tout ce qu'il ne faut pas faire, jouez à Fire Emblem Héritage.

    Outre cela, on part quand même sur les même bases de gameplay de Awakening, avec une vraie évolution de l'interface + un dynamisme bienvenue en combat. Ca fait plaisir de voir qu'ils n'ont pas cédés le pas à la facilité à outrance d'ailleurs, bien que les objectifs soient tous similaires dans cette version, ce n'est pas spécialement désagréable et on passera clairement du temps à étudier notre team pour la rendre la plus parfaite possible pour affronter les derniers chapitres qui se révèlent vraiment ardus. La possibilité d'affronter ses amis est aussi un gros plus, même si j'aurais préféré des maps préconstruites plutôt que notre royaume pas forcément super bien façonné. Et pourquoi pas un VS en temps réel plutôt qu'avec les IA de nos meilleurs persos aussi d'ailleurs.

    En conclusion, finalement ils n'auront surtout pas eu envie d'apprendre de leurs erreurs, et se sont encore plus concentrés sur l'aspect que la majorité bruyante à aimé (à tort) : les waifu, toujours plus de waifu. Et quand ça va jusqu'à l'inceste esquivé au dernier moment par un twist uniquement visible en rang S de soutiens avec les membres de la famille qu'on veut épouser, c'est assez gênant.
  • Bande-annonce

    Hatsune Miku: Project DIVA Future Tone (2017)

    Sortie : . Musique.

    Jeu vidéo de Crypton Future Media, Sega et Dwango Music entertainment, Inc. sur PlayStation 4

    Difficile de ne pas remarquer la générosité de Sega sur ce coup là. Le jeu réunissant pas moins de 220 titres (avec encore des DLC à venir) pour une conversion yen -> euros d'environ 70€.
    70€ pour un jeu réunissant toutes les musiques des opus PSP/VITA/PS3/3DS et enfin arcade, c'est quand même bien plus attirant que le pauvre Project Diva X au quasiment même prix avec 30 chansons inédites qui est sorti en début d'année. Une mauvaise pub pour lui sûrement, même si le public jap n'a pas du tout la même vision de ce Future Tone que nous, puisqu'il s'agit d'un portage de la borne d'arcade sur laquelle ils ont eu tout le temps de craquer tout leurs yens.

    Le jeu propose à quelques différences près le même gameplay addictif et à la courbe de progression énorme des Project diva F, avec une difficulté extreme encore plus extreme, de quoi s'arracher toujours plus de cheveux, mais c'est ce qu'on demande après tout.

    Comme prévu donc Future Tone vaut le coup rien qu'avec sa tracklist dantesque. Les graphismes bien supérieurs aux épisodes F et même au récent X sont la cerise sur le gâteau.
    On peut juste regretter une interface un peu limite niveau ergonomie même si elle est comblée par des temps de chargements éclairs et une lisibilité plutôt correcte pour les non lecteurs de Japonais.
  • Bande-annonce

    Monster Hunter Generations (2015)

    Monsutā Hantā Kurosu

    Sortie : . RPG et action-aventure.

    Jeu vidéo de Capcom sur Nintendo 3DS

  • Bande-annonce

    Pokémon GO (2016)

    Sortie : . RPG et réalité augmentée.

    Jeu vidéo de Niantic Labs, The Pokémon Company et Nintendo sur iPhone, iPad et Android

    La hype que le jeu a créé m'étonnera toute ma vie je pense. M'enfin tant mieux pour la licence, même si aujourd'hui on sent déjà qu'elle redescend, et que bientôt il sera rangé avec Angry Birds et autre Flappy dont tout le monde moque leur longévité.
  • Bande-annonce

    Yo-kai Watch (2016)

    Yôkai Watch

    Sortie : . RPG.

    Jeu vidéo de Level-5 sur Nintendo 3DS

    C'est pas mauvais. C'est pas spécialement bon non plus.
    Disons que le jeu aurait pu être très agréable à parcourir si la capture des yokai n'était pas faite à partir d'un taux très bas et impossible à définir puisque n'importe lequel des 3 yokai que nous combattons peut décider de se joindre à nous... Et pas forcément le bon.
    Ajoutons à cela des quêtes très rébarbatives et un scénario vraiment inintéressant (de ce dernier point de vue c'est difficile de juger ceci dit vu que le jeu est initialement destiné aux enfants). Un jeu également très paternaliste qui impose un combat contre un yokai quasi invincible quand tu traverses au feu rouge, assez contradictoire avec la très exigeante reflection nécessaire quand on cherche à capturer tel yokai en achetant tel nourriture pour l'attirer un peu mieux (mais ça ne nous empêche pas de rester parfois des heures à essayer d'en chopper un. True story).

    Bref. Un jeu très bancal qui ne mérite clairement pas l'attention qu'on lui porte. Peut être que le 2 a amélioré les nombreux défauts suscités dans ce cas le 1 est une première tentative bancale mais à l'écoute des attentes, sinon c'est au mieux un jeu popcorn pas désagréable mais très frustrant si on s'y investit, au pire un pokemon like qui n'a pas du tout compris l'instantanéitée et le fun du produit initial
  • Bande-annonce

    Transistor (2014)

    Sortie : . Action et RPG.

    Jeu vidéo de Supergiant Games sur PlayStation 4, Nintendo Switch, PC, Mac, Linux, iPad, iPhone et Apple TV

    C'est joli à voir et à entendre, l'histoire pleine de mélancolie est tout aussi sympa à suivre également.
    Le système de combat pouvait lui aussi être intéressant, d'ailleurs le boss final est un assez bon exemple de tout ce qu'on peut faire en bidouillant un peu les slots d'action, mais le "méga rayon" comme je l'appelle est tellement cheaté qu'utiliser autre chose est une perte de temps assez considérable. Non, sérieusement ce truc est vraiment au dessus de tout le reste, on peut en abuser sans problème. Du coup on se retrouve avec un système de "Turn()" sympa sur le papier mais du coup pas forcément passionnant vu qu'on répète en boucle les même actions, peu importe l'ennemi.
    Sa durée de vie n'est vraiment pas énorme non plus et on le fini plus vite que ne dure son chargement au lancement.

    Après... en tant que petit jeu il est tout à fait correct et vraiment dépaysant. Pas inoubliable ceci dit, exception faite de son OST.
  • Bande-annonce

    Hatsune Miku: Project DIVA X (2016)

    Sortie : . Musique et réalité virtuelle.

    Jeu vidéo de Crypton Future Media, Sega et Dwango Music entertainment, Inc. sur PS Vita et PlayStation 4

    Après Future Tone, X ne pouvait que mal passer. Beaucoup plus facile que son aîné, très peu de chansons également (30 en comptant les medleys). Cependant ce serait un peu injuste pour lui de le comparer à FT qui ne fait pas vraiment parti de la lignée Project Diva console. Du coup c'est plutôt au niveau de F et F2nd qu'il faut le placer, et ça va déjà mieux.

    Je continue malgré tout à penser qu'il s'agit du Project Diva le plus facile jusqu'ici. Déjà parce qu'on peut noter en extreme qu'une seule chanson 10 étoiles, et deux 9.5 étoiles, ce qui est peu par rapport aux autres. Et elles ne sont clairement pas au niveau des intense singing, 2D dream fever et sadistic music factory des épisodes précédents.
    Le mode quest n'est pas non plus franchement bienvenue, le drop random des modules ne fait que rendre ce mode frustrant d'autant plus que les scores ne sont pas enregistrés, c'est donc un mode de jeu uniquement dédié au drop, et tant pis si on fait miraculeusement des supers scores.

    Bon, ce n'est pas un mauvais jeu, ça reste un super jeu de rythme dans la pure lignée des Project Diva consoles, la playlist est même un cran au dessus des autres d'après moi, dommage qu'il soit arrivé après FT dans mon cas, le challenge était du coup inintéressant et j'ai bouclé le jeu en très peu de temps...
  • Bande-annonce

    A.O.T. Wings of Freedom (2016)

    Shingeki no Kyojin

    Sortie : . Action et hack'n'slash.

    Jeu vidéo de Omega Force et Koei Tecmo Games sur PlayStation 4, Xbox One, PC, PlayStation 3, PS Vita, iPhone, iPad et Android

    Réussir à adapter les manœuvres tridimensionnel en jeu vidéo, c'est assez risqué, mais ici Omega Force a très bien géré en faisant quelque chose de très simple avec deux touches. Evidemment on perd grandement en précision, mais ça évite un apprentissage inutilement compliqué du gameplay pour faire quelque chose d'instinctif et de très fun en jeu.
    Le jeu est sympa, les titans tombent très vite, ça se complique un peu quand ils sont trop nombreux mais on a jamais vraiment de problème à passer un niveau.
    Par contre, la ou le jeu aurait pu être un jeu fun adaptant rapidement la première saison via une série de chapitre limité avant de nous envoyer en mode expédition ou on cherchera alors à atteindre le 100% en cleanant toutes les zones du jeu, il se retrouve à avoir un mode histoire de 20+h, le tout sur un gameplay ultra répétitif. Très rapidement lassant donc, avant même d'attaquer le mode secondaire et donc le plus intéressant. C'est dommage.
    D'autant plus qu'il est truffé de bugs en tout genre : perso que l'on doit guider/suivre mais qui se coince dans le mur au moindre obstacle, Titans s'enfonçant dans le sol ce qui empêche de viser les parties importantes, ... Le tout s'aggravant sur les derniers chapitres ce qui prouve bien que la débug team n'a pas forcément fini son taf.

    Enfin, ça reste très fun à jouer, heureusement. Mais malheureusement le jeu ne se diversifie pas assez pour jouer le temps qu'on nous demande de passer dessus.
  • Bande-annonce

    Space Channel 5 Part 2 (2003)

    Sortie : . Musique et action.

    Jeu vidéo de United Game Artists, Tetsuya Mizuguchi et SEGA sur PC, Dreamcast, PlayStation 2, PlayStation 3 et Xbox 360

    Je me demande comment j'ai fait pour vivre jusqu'à aujourd'hui sans avoir joué à Space Channel 5.
    Le seul reproche que j'ai à lui donner est sa durée de vie ridicule. J'en veux encore plus, toujours plus :'(
  • Bande-annonce

    Rhythm Paradise Megamix (2015)

    Rhythm Tengoku: The Best Plus

    Sortie : . Musique.

    Jeu vidéo de Nintendo SPD et Nintendo sur Nintendo 3DS

    J'aime beaucoup l'épisode DS, parce qu'il est clair, va droit au but et ne se (nous ?) fatigue pas avec des chichis tel qu'un scénario, ou menu trop lourd.

    Malheureusement Nintendo s'est dit qu'il était plus sympa d'ajouter ces deux points à l'épisode best off. Et même si on passe au dessus rapidement, les dialogues beaucoup trop longs pour ce qu'ils ont à dire cassent l'instantanéité du soft qui se veut fun immédiatement. C'est dommage de, en 2016, ne plus avoir de jeux qui se contentent d'aller directement à l'essentiel de ce qu'ils ont à montrés. J'ai déjà eu droit à Project Diva X cette année qui ajoute un mode scénario à un jeu qui à la base se concentre sur le jeu de rythme, et maintenant Rythm Paradise fait la même chose.

    Bon, ces détails à part, le jeu reste hyper fun à jouer, avec une difficulté progressive très bien dosée, un humour que le studio déjà derrière les Wario Ware maîtrise très bien et qui a toujours su faire mouche avec moi. Le nombre de minis jeux différents est énorme (normal pour un best off) avec quelques un qui proposent une difficulté plus haute vers la fin du jeu. L'ours bleu, le fan club, le karatéka, tant de jeux qui reviennent pour le meilleur, quelques uns que je découvre aussi. C'était court mais très sympa.
    Si cet opus n'est pas si indispensable que ça si on a déjà fait d'autres épisodes, je pense que c'est vraiment le meilleur moyen de rattraper d'un seul coup toute la série si on est novice.
  • Bande-annonce

    Pokémon Soleil (2016)

    Sortie : . RPG.

    Jeu vidéo de Game Freak, The Pokémon Company et Nintendo sur Nintendo 3DS

    Que penser de SL... Il est plus beau, plus long, plus rythmé, plus dur que XY, ce qui rattrape plutôt bien les plus gros défauts de ce dernier.
    Cependant on est loin des Pokémon les plus agréables à jouer, le jeu est beaucoup trop dirigiste, les points d'objectifs beaucoup trop rapprochés et on se fait arrêter une à plusieurs fois par route pour des cut scenes jamais très intéressantes. Le scénario est au ras des paquerêttes alors qu'il promettait quelque chose de plutôt bon. On se retrouve au final avec un développement de l'intrigue à la dernière minute, ce qui était déjà le problème de XY, et on a du coup du mal à prendre au sérieux les antagonistes quand tout va beaucoup trop vite.

    On peut aussi reprocher un vrai complexe de GF par rapport à ses premières gen, les références, zones identiques (tunnel taupiqueur, lac colère, pont pépite) pleuvent, les pokémon des premières générations engloutissent les 80 nouveaux. C'était déjà le soucis de son prédécesseur et visiblement GF n'a pas envie de faire quelque chose de 100% neuf, c'est bien dommage.

    Hormis tout ces points négatifs, le jeu est quand même plus agréable à parcourir si on enlève les cut scenes. L'idée de changer des badges permet de donner un parcours un peu moins linéaire que les autres, la division de la région en 4 iles permet de rendre chacune plutôt unique, mais surtout de les rendre moins linéaires, chaque route rejoint une ou plusieurs villes, et en finissant les épreuves d'une île on peut vite voir que ça forme un "tout" assez sympa.

    Le jeu n'est pas fou, la faute à une omniprésence des personnages secondaires assez désagréables et un scénario inintéressant, mais il est tout de même loin des opus les plus ennuyeux qu'on a pu trouvé chez la 4 et 6G.