Avis sur

A crier dans les ruines par ophélie a.

Avatar ophélie a.
Critique publiée par le

Année 1986.
Nous sommes à Pripiat, en Ukraine, une ville située à proximité de la centrale de Tchernobyl, qui fut à l'origine construite pour y loger les employés de la centrale.

Nous suivons Léna et Ivan, deux enfants qui s’aiment tendrement et qui vont être cruellement séparés par la catastrophe de Tchernobyl.
Ivan va rester à Pripiat, alors que Léna va partir avec sa famille, direction la France. Déracinée et ayant perdu tous ses repères, Léna va devoir grandir, et vite.
De son côté, Ivan va attendre Léna, persuadé que ce n’est que temporaire et qu’ils seraient bientôt réunis.

Une fois devenue adulte, Léna va prendre la décision de revenir sur sa terre natale, depuis devenue un site touristique.

Alexandra Koszelyk nous livre un premier roman émouvant et un agréable moment de lecture, qui fut pour moi une belle surprise de cette rentrée littéraire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 92 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

ophélie a. a ajouté ce livre à 4 listes A crier dans les ruines

Autres actions de ophélie a. A crier dans les ruines