Avis sur

À la ligne

Avatar Sophie_G
Critique publiée par le

Qui n'a jamais travaillé sur une chaîne à l'usine, devrait lire ce livre. Joseph Ponthus rythme sa description du travail au même rythme que la ligne de l'usine. A la ligne. Et on suit le rythme, malgré soi, hypnotisé par la répétition des gestes, la souffrance des corps. Au creux de ces heures interminables, résonnent les mots d’Apollinaire ou de Trénet. Pour tenir. Et malgré tout, il émane de ces lignes une forme d'amour et d'ode au travail. Bizarrement. Superbement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 74 fois
3 apprécient

Autres actions de Sophie_G À la ligne