👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Pas passionnant, ce roman, pour moi. Je n'en ai gardé qu'un faible souvenir et je ne vois guère ce qui peut le sauver de mon oubli. Gageons que c'est parce que je ne l'ai pas lu au bon moment.

Christine_Méry
4
Écrit par

il y a 5 ans

1 j'aime

Babylone
Skywilly
5
Babylone

Théatre sans mise en scène

Babylone est en deux grands actes camouflés en une seule prose, sans chapitres ni respiration forcée de la part de l’auteure pour son lecteur. La première nous raconte l’histoire d’Elizabeth ayant...

Lire la critique

il y a 5 ans

3 j'aime

Babylone
Dustinette
2
Babylone

Fait Divers et d'Ennui

Mon Dieu que cette lecture m'a paru longue, ce récit ordinaire, ces personnages insipides... Elle entre directement, sans passer par la case Prison - ce que je déplore, c'eût été justice - dans le...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime

Babylone
Aptiguy
5
Babylone

Sans grand intérêt

C'est vrai, quand il y a un prix littéraire (le Renaudot ici en l'occurence), on est tout de suite plus exigeant. Donc là j'ai trouvé que l'histoire était vraiment tout juste moyenne, jamais...

Lire la critique

il y a 3 ans

1 j'aime

Boussole
Christine_Méry
4
Boussole

Erudit

C'est un livre nourri de références, de celles que les esthètes comprennent et avec lesquelles ils jonglent. Mais c'est aussi un livre qui manque de chair romanesque : je n'ai pas cru à l'épaisseur...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime

La Saison de l'ombre
Christine_Méry
10

Poétique et envoûtant

C'est un livre puissant et beau, dans lequel on retrouve le souffle épique des précédentes romans de cette orfèvre en écriture. Il place le regard porté sur la traite des noirs du côté de ceux qui en...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime

Babylone
Christine_Méry
4
Babylone

Un beau titre, et après...

Pas passionnant, ce roman, pour moi. Je n'en ai gardé qu'un faible souvenir et je ne vois guère ce qui peut le sauver de mon oubli. Gageons que c'est parce que je ne l'ai pas lu au bon moment.

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime