OGM

Avis sur Black Man

Avatar camilleeelen
Critique publiée par le

R.Morgan est un auteur de S.F brillant. La trilogie de Takeshi Kovacs était marquante (le deuxième opus étant tout de même plus faible).
Ne vous fiez pas à la pitoyable couverture (le vrai fléau des ouvrages de SF se sont les mauvais illustrateurs), le livre vaut mieux que cela.
Carl Marsalis est le "Black Man", une variante 13, un OGM à (grosses) testicules avec un instinct de survie disparu depuis plus de 12 000 ans, celui des chasseurs-cueilleurs.
Les USA pour assurer leur "PAX AMERICANA" ont, à la fin du XXIème siècle, créé ces supers GI-JOE (et d'autres variantes dont je vous laisse découvrir les "particularités")...avant de prendre peur et de les exiler sur une planète Mars terraformée ou les parquer dans des réserves-prisons.
Carl Marsalis (un ancien exilé martien) est payé pour retrouver ceux qui s'échappent... mort ou vifs.
Et justement, il y a une variante 13 qui vient de revenir sur terre en ayant transformé les autres membres d'équipages en kebab parce que, lui, s'est réveillé quelques mois trop tôt...
Le point fort de la S.F intelligente est sa capacité à anticiper les futurs possibles ; qu'ils soient technologiques ou géopolitiques. R.Morgan nous livre une vision d'un monde où la super-puissance nord américaine a implosé : les Etats ne sont plus unis. Les Etats conservateurs de la "Bible belt" ont fait sécession pour se renommer "JesusLand" et devenir le pays rêvé par le Tea Party. La Chine a continué sa montée en puissance et les corporations, dont la toute-puissance LINCOLN, sont des firmes-nations.
Les nano-technologies, la virtualisation et l'ingénierie de la génétique ont atteint des sommets (ou des abîmes). Nous sommes dans les (bons) classiques de la cyber-punk car s'ajoute à tout cela une enquête tortueuse digne des polars hard-boiled avec un héros (sa génétique aidant) bad-ass à souhait (et, oui, j'abuse des anglicismes... mais trouvez-moi les équivalents dans la langue de Musso).
En bref, un excellent roman de cyber-punk avec des aspects prospectifs fascinants.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 442 fois
2 apprécient

Autres actions de camilleeelen Black Man