"Le mythe, reflet dans un miroir, hors d'atteinte, demeure."

Avis sur Chroniques martiennes

Avatar wildsevens
Critique publiée par le

Ce livre est mon premier Bradbury; et même en sachant que j'avais ici affaire à un grand auteur, rien n'aurait pu me préparer au choc que fut les Chroniques Martiennes.

Loin de la SF habituelle, les nouvelles de Bradbury délaissent les tentatives de réalisme futuriste, d'imagination technologique, d'aventures et de quêtes initiatiques pour se concentrer sur les êtres, humains et martiens, et sur la poésie d'un monde que l'on observe, le soir, de loin dans le ciel étoilé, et que l'on ne peut s'empêcher de rêver.

Les Chroniques Martiennes, c'est aussi une critique de la société humaine, à travers ses religions, ses guerres, son autodestruction permanente, une critique dure et triste qui traversera les siècles, car sur Terre ou sur Mars l'homme reste homme et s'il construit des fusées, il construira toujours des bombes.

Les Chroniques Martiennes sont aussi une ode à la poésie, à la littérature, au rêve; à travers ces êtres magiques que sont les Martiens, si irrationnels, si merveilleux, à travers leur civilisation unique, que je n'ai jamais retrouvé dans une autre oeuvre de SF, à travers la magie avec laquelle Bradbury manie les mots, à travers "La Maison d'Usher" où on sent une pointe de Farheneit 451.

Je me perd dans cette critique comme je me suis perdu dans ce livre. J'ai mis de long mois à le finir, malgré son petit nombre de page. Comme pour faire durer le plaisir, comme pour retarder l'inévitable; retarder mon départ de Mars, retarder la fin de la Terre aussi, retarder l'inévitable destruction de l'humanité, retarder l'abandon de la poésie martienne et revenir à la réalité terrienne.

L'écriture de Bradbury est incroyable. Je ne sais pas, je ne comprend pas, je ne conçois pas que l'on puisse ainsi emporter son lecteur dans le flot des mots; on a l'impression de naviguer sur un océan, c'est fluide, magnifique, dur parfois, drôle aussi, mélancolique, triste, merveilleux. Quand je pense à cette écriture, je pense à "bleu" et "orange"; peut-être pour Terre et Mars, peut-être à cause de la couverture, en tous cas les mots de Chroniques Martiennes prennent ces teintures qui s'allient si bien et nous enferment dans un doux cocon où se déroule le petit théâtre humain, cette humanité tantôt belle, tantôt hideuse, qui s'ébat dans son petit coin d'univers.

À tous les amateurs de SF, je conseille cet ouvrage qui les fera voyager loin de leurs machines et leurs batailles spatiales, car la SF n'est pas que science, elle est aussi imagination.
À tous les autres lecteurs, je conseille cet ouvrage pour découvrir un univers fabuleux et une écriture incomparable.
À tous ceux qui ne lisent pas ou peu, je conseille cet ouvrage qui se lit si "facilement", de par sa fluidité...sans pour autant rester à un niveau unique de lecture. Une excellente porte d'entrée dans la littérature.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3477 fois
62 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de wildsevens Chroniques martiennes