Je veux un Christian Grey.

Avis sur Cinquante nuances de Grey

Avatar Dipper
Critique publiée par le

Moi aussi, je veux un Christian Grey. Je veux un stalker qui me traque partout où je vais, qui va même jusqu'à tracer mes appels téléphoniques pour savoir où je vais et ensuite profiter du fait que je sois ivre-morte pour me ramener chez lui, et me dire le lendemain " If you were mine, you wouldn't be able to sit down for a week after the stunt you pulled yesterday. ". Dois-je préciser que je veux également que l'homme sache où j'habite sans que je le lui ai dit, preuve encore une fois qu'il me stalke ? C'est tellement mignooon. ♥
Je veux un homme qui refuse que je parle à d'autres personnes qu'à lui sous prétexte qu'il " n'aime pas partager " et qui me manipule pour que je pense que c'est ma faute si il est offensé à cause de ça.
Je veux un homme qui soit ennuyé parce que je sois vierge, malgré le fait qu'il profite du fait que je n'ai aucune expérience sexuelle pour faire passer toutes ses envies lubriques sous le couvert d'une relation BDSM.
Je veux donc qu'il n'ait aucune considération pour moi, et que lors de notre premier rapport (et donc mon tout premier aussi), il me dise une chose aussi adorable que " I'm going to fuck you now... Hard. ", parce qu'après tout, quel homme aurait eu de la considération pour mon bien-être émotionnel et physique lors de mon premier rapport? Personne, c'est un comportement tout à fait normal et acceptable, bien entendu.
Je veux un homme qui parle de moi comme sa chose, sa possession, qui m'explique bien que mon corps et sien et qui me dise des paroles aussi tendres que " Every time you move tomorrow, I want you tu reminded that I've been here. Only me. You are mine. ", parce que je lui appartiens, mon corps ne m'appartient sûrement pas, qui aurait pu pensé une chose pareille ?
Je veux un homme qui me fasse signer un contrat qui dit qu'il peut rompre quand il veut mais qui dit clairement que si MOI, je veux mettre un terme à notre relation, je dois lui demander.
Je veux un homme qui s'introduise chez moi et qui, quand je lui dis que je n'ai pas envie de coucher avec lui m'annonce " If you struggle, I'll tie your feet, too. If you make a noise, I will gag you. Kepp quiet. " mais comme je vais forcément apprécier notre rapport, je ne vais pas en tenir compte, quand bien même il m'a forcé à coucher avec lui, ce qui est tout à fait banal dans une relation comme la notre.
Je veux un homme qui, à chaque fois que je tente d'évoquer les doutes que j'ai vis-à-vis de notre relation, ou de dire non à quelque chose, utilise des mots ou fasse des choses calculées pour m'exciter, ça ne s'appelle de la manipulation, pas du tout, encore une fois, puisque c'est Christian Grey, c'est normal.
Je veux un homme qui, quand je lui dis que j'ai besoin d'espace m'envoie des e-mails pour me rappeler l'existence du fameux contrat et du fait que je doive le signer.
Je veux un homme qui, quand je lui fais part que j'ai un peu l'impression d'être dans une relation abusive et que ça me fait me sentir mal me dise " If that is how you feel, do you think you could try to embrace these feelings? Deal with them for me? That's what a submissive would do. ", parce qu'il est normal qu'il se fiche éperdument de ce que je ressens, et qu'il est totalement acceptable que seuls ses sentiments à lui soient pris en compte.
Encore une fois, je veux un homme qui, quand je lui annonce que je me sens mal dans notre relation me dise que c'est MA FAUTE, vu que je n'ai jamais dit non. (alors que ce sera faux, et que la plupart du temps, à chaque fois que j'essayerai, il me rappellera que je suis soumise à lui et que donc je suis donc sensée faire tout ce qu'il désire, mais ce n'est pas grave car je vais forcément penser que c'est réellement ma faute si je ressens ça.)
Je veux un homme qui m'engueule quand j'oublie de l'appeler, car " il n'est pas un homme patient ".
Je veux un homme qui me fasse mal, qui m'abuse physiquement car j'ai oublié de l'appeler, et qui ensuite me confit qu'il a aimé me faire du mal.
Je veux un homme qui m'interdise de me masturber car il veut que je sois frustrée.
Je veux un homme qui soit un cliché vivant de l'homme blessé, avec une mère prostituée et son mac qui leur tapait dessus, et que ce soit pour ça qu'il aime le BDSM, car c'est une explication totalement viable et que de toutes manières tous les pratiquants de BDSM ont eu des problèmes avec leurs parents. Parce qu'après tout, c'est bien du BDSM, que l'on pratique, avec cet homme ? Le BDSM, c'est bien cette pratique sexuelle où on se fiche si la personne dite " soumise " est consentante ou pas, rassurez-moi, j'ai peur de m'être trompée!
En parlant de ça, je veux un homme qui, quand je lui dit que je ne veux pas être sa soumise, me rit au nez et m'explique clairement que c'est lui qui décide, ou bien que puisque je lui ai dit dans mon sommeil que je n'allais jamais le quitter, je n'ai pas le droit.
Oh, oui, je veux un Christian Grey. La vie qu'un homme comme lui pourrait m'offrir serait comparable au Paradis, et sexuellement parlant ce serait l'extase...
Sérieusement, je n'arrive pas à comprendre que des femmes puissent réellement penser et dire ça, qui peut rêver de mener la vie d'Ana ?! Est-ce que les gens se rendent compte que tout ce qu'Ana vit, ce que Christian Grey lui fait subir, ce n'est pas NORMAL, ce n'est même pas légal ! Ce roman (qui est, à la base une fanfiction Twilight, que même le site d'origine avait refusé, c'est pour ça qu'il y a tant de similitudes entre Bella et Ana, et Edward et Christian. L'auteure, lors de l'édition du roman aurait tout de même pu changer ou effacer les nombreuses références à Twilight, tel que le fait que la mère d'Ana ait eu plusieurs maris, comme Bella, etc, etc.) parle d'une relation abusive, des personnes en ayant vécues se reconnaissent dedans, reconnaissent des similitudes entre la relation d'Ana et Christian et la leur, et compare également Christian Grey à une personne qui a fait ou fait toujours de leur vie un enfer. Ce n'est pas anodin.
Ce livre est une insulte à toutes les personnes qui ont vécues ou vivent une relation abusive, et est une insulte au BDSM. Je vous mets au défi de trouver UNE personne pratiquant le sado-masochisme et qui trouve que ce livre en est une bonne représentation. Et vous n'en trouverez pas, tout simplement parce que le livre 50 nuances de Grey ne parle pas de BDSM. Le BDSM, c'est quand il y a un consentement des deux côtés, c'est quand la personne soumise peut dire à l'autre qu'il refuse la sodomie sans que l'autre lui rétorque " ah si, moi j'ai envie, donc on va le faire quand même. " (Coucou Christian!).
Il faut aussi noter que les gens sont plus indignés de voir un couple gay ou bien un personnage transgenre dans une série que de lire le contenu de ce torchon.
50 nuances de Grey n'est pas un bon livre, ce n'est pas bien écrit, et moi, ça ne m'excite pas, ça me donne envie de vomir. (et de pleurer un peu, aussi, parce que c'est triste que ce genre de lire existe et que ce soit si populaire, quand même.)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 883 fois
9 apprécient

Autres actions de Dipper Cinquante nuances de Grey