Ecrit par une ado de 12ans

Avis sur Cinquante nuances de Grey

Avatar Phitouppe
Critique publiée par le

Que dire que dire, on m'avait déjà prévenu de la nullité de ce livre en terme de cliché, de style d'écriture et de tout ce que vous voulez mais ça m'a justement encore plus donné envie de constater ça par moi même, un soir de glandage intempestif je me suis mis à lire quelque passage avec un ami sur skype.
Et bah c'est encore pire de ce que je croyais! Tout est absolument abominable, je suppose que la vf y a beaucoup joué mais on a l'impression de se retrouver dans la peau d'une gamine de 12ans irréfléchis.
Le riche Grey qui a une entreprise dont on ne sait le but, surement dans la drogue, étant milliardaire commence à s'intéresser à une caissière vierge pure et innocente (lol), il la sauve de José un mexicain qui sent la margarita, bouffe des tacos, et dit des mot comme "Carina" ou "Dios Mio" en plein milieu de ses phrase qui voulait se la tirer car il a trop forcé sur l'alcool.
Il s'ensuit alors des délire dans la peau d'une prépubaire qui pense un peu trop fort "putain ce qu'il est beau" "Mon dieux!" "il sent si bon" "Elle est si grosse!", qui danse en faisant à manger ipod à l'oreille comme une gogolita et est pute et soumise.
La dame étant vierge arrive à faire des prouesses: gorge profonde à sa première fellation et éjaculation dans sa bouche dont elle avale la semence, ainsi que deux orgasmes à son tout premier rapport sexuel, bien précoce la salope. Les scènes de sexe étant extrêmement peu détaillées on dirait des délires de collégiens qui décrivent leur futur scènes de cul avec leur copains sur fb mais c'est exactement ça, il n'y a absolument aucune subtilité dans l'érotisme ça se contente à "il me pilonne, j'aime, je sens que je vais basculer, je halète" le vocabulaire étant très pauvres vous allez lire les mots "je halète" et "je geins" des dizaine de fois. Ainsi que des onomatopée dans la tete de la protagoniste qui revient souvent comme "Oh!" "J'y crois pas" "Putain!" "Bordel de merde" "Barbe-Bleu" (je rigole pas) notamment pour soutenir le fait qu'elle est étonnée de la situation dans laquelle elle se retrouve.
Le pire dans ce bousin tout juste bon à caler le bureau a été écrit par une femme de plus de 50ans sans doute mal baisée je ne vois que ça, je ne peux indécemment pas comprendre le succès qu'à eu ce livre n'apportant strictement rien même en tant que roman érotique c'est raté.
À savoir aussi des placements de produits abusifs qui reviennent plusieurs fois, le mot "pantalon" est jamais prononcé mais le mot jeans revient tout le temps, le mot "chaussure" est inexistants du roman mais à la place on aura droit à la marque "converse" pour les qualifier, tout le monde porte des converse quoi. Tout le monde bouffe des pancakes, personnes a d'ordinateur mais des "Imac" ou des "Ipod", et ça revient tout le temps, c'est très mal amené et c'est dégueuelasse.

Je ne comprends même pas comment sur le principe des femmes ont pu être excitées par cette histoire, les pisseuses du collège je peux le comprendre, mais qu'une femme soit disant mature ayant eu une expérience sexuelle un minimum variée puisse découvrir du plaisir avec cette sous merde qu'on peut qualifier de troll/ délire ça me dépasse totalement. Mais je doit pas être le seul dans cette incompréhension.

Je dirais que ce livre a ses avantages en tant que nanar et avec mon esprit de mec et mon ami dont on a eu des moments de rigolade vraiment inoubliables dont on cite maintenant une ou deux répliques minables du livre quand ça passe bien dans une de nos conversations.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 462 fois
6 apprécient

Autres actions de Phitouppe Cinquante nuances de Grey