Ça part en réquisitoire... ALORS

Avis sur Cinquante nuances de Grey

Avatar KayVowles
Critique publiée par le

Oh mon dieu, comment peut-on publier un ouvrage de si mal écrit ? Sérieusement ! Que s'est-il passé ? Allô les éditeurs ? On me dit à l'oreillette qu'ils ne m'entendent plus... Bizarre ça.

Alors... D'un point de vue stylistique : les mots se répètent, c'est TOUJOURS les mêmes expressions, chaque scène de sexe finit les mots "et j'ai explosé autour de lui". Ouaiiii..

Sans compter la "déesse intérieure" éternellement présente. Déjà, la meuf elle vient juste de devenir sexuellement active et elle est déjà en fusion totale avec sa déesse intérieure ? Ouais, d'acc. Crédibilité /20 ? Puis qui s'exprime comme ça, évoquant sa "déesse intérieure", sa conscience et son inconscient à chaque rapport sexuel ? Les gens voient réellement leur déesse intérieure parler, hocher la tête ou faire des cascades olympiques dans la vie quotidienne ? Bien sûr, c'est une belle métaphore, mais une fois, c'est suffisant. Plus d'une fois ne fait qu'élever des soupçons de schizophrénie.

Ensuite, il ya un énorme problème de crédibilité. Parfois, j'ai l'impression de lire les fantasmes pré-pubères d'une gamine de 12 ans. Pas seulement pour le sexe (aller on va parler de l'intrigue quand même, lul) ;

  • les profils des personnages, les gestes de Christian, les incidents gênant qui n'arriveraient jamais (sauf dans les animés au risque de crier #Jaaaaapooooooon) ?

Grandit un peu, la vie c'est pas le pays des bisounours, E.L. James, fait un peu évoluer tes personnages ! Allô enjeux dramatiques où êtes-vous ? Pour moi, dans un bon livre, y'a quand même un moment où le personnage prend une décision de merde, et à ce moment là, tu te jettes la tête dans l'oreiller, criant "MAIS T'ES VRAIMENT UNE BOUFFONNE !!!" (sérieux des fois Harry Potter j'ai envie de le claquer, MAIS QU'IL EST CON), puis tu espères, tu implores ta déesse intérieure (did you see what I did there?), et quand enfin il arrive un truc cool, sur lequel t'as poiroté pendant 3 chapitres, là tu frappes le truc le plus proche pour canaliser ton exaltation, au risque d'être jugé si t'es en public. Un livre où tout se passe comme on le rêverait, où est l'intérêt ?

Ensuite, parlons un peu science. Il est clair que l'auteur ne sait pas qu'un couple a besoin d'en moyenne 2 ans pour atteindre le summum de leurs orgasmes (avec les facteurs tels que la confiance, s'habituer à un autre corps, maîtriser la synchronisation, etc.), donc Ana nest pas susceptible de jouir à sa première fois. Surtout que

Vous ne vous êtes jamais même masturbée ?

, tout çaaa... Son corps est pratiquement incapable d'accéder à l'orgasme, parce qu'il ne comprend pas ce qui se passe, surtout si Christian "Dumbass" Grey s'y prend comme un gros bourrin. Non seulement ça, elle arrive à ensuite rentrer chez elle sans problème, après que Gigantesque Dickman lui défonce le siège (ça ne semble pas si agréable, n'est-ce pas ?).

C'est pourquoi les orgasmes multiples d'Ana lors de sa première fois me gênent énormément (et me donnent de manière générale, envie de jeter le livre contre un mur. Et aussi d'appeler EL. James pour lui expliquer comment ça marche, mais ça c'est déjà dans un futur un peu plus éloigné). Surtout pas 3 putain de fois avec quelqu'un dont elle n'est pas amoureuse et vice versa et qui s'y prend comme un pied. Doux Jésus !

D'autre part, le couple est assez indestructible, niveau coït. Gavé impressionnant. Christian Grey peut littéralement re-bander à peine le préservatif précédent ôté !!! :o
Mouais. Désolée pour toutes les vierges qui avaient des espoirs surdimensionnés à cause de cette machine sexuelle inhumaine... :/ Mais le côté positif, chères vierges, c'est que votre homme vous fera certainement un câlin et vous laissera dormir à côté de lui. Oui, oui. Dans le monde réel, ce genre de chose est considéré comme normal.

Ce livre est censé être très sexy, très "pornographique" (d'où le surnom de "mommy-porn" qu'il a acquit. Parce qu'il plaît aux pré-pubères et femmes pré-ménopausées mal baisées, aïe, aïe, aïe, c'est gênant, désolée 50NDG). Par conséquent, certains éléments dégueux sont incohérents (l'incident du tampon, etc.). Christian étant censé être un dieu du sexe, alors pourquoi y a t-il tant de scènes qui sont juste malsaines ?

Ne vous méprenez pas, je n'ai rien contre l'érotisme, je ne suis pas prude, à dire que le sexe est honteux. Pas du tout. Je n'ai rien non plus contre le BDSM, mais le sado-masochisme, comme toutes les pratiques sexuelles, est un acte qui se doit d'être consensuel. Ce qui se passe dans ce roman est bien souvent autre chose. C'est crade. C'est malsain.

Bon. Je dois dire, j'ai bien kiffé.

(Non c'est faux.)

Mais je suis heureuse de l'avoir lu. Je suis encore jeune et réussir à fonder mon opinion sur quelque chose, savoir si rigoureusement ce que l'on pense, placer des mots dessus, c'est là le fondement de l'intelligence. Mais ça c'est un autre débat. Comme dirait Hegel... Non en fait, je ne trouve plus mes anales.

BAH ALORS, 50 SHADES, DÉFENDS TOI !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 155 fois
1 apprécie

Autres actions de KayVowles Cinquante nuances de Grey