FOXFIRE NE REGRETTE RIEN !

Avis sur Confessions d'un gang de filles

Avatar Queenie
Critique publiée par le

Bon ben... finalement... ce livre ne me réconciliera pas avec Oates (mon troisième livre d'elle après Délicieuses pourritures et Nous étions les Mulvaney). Je n'arrive décidément pas à m'ôter de mes sensations de lecture ce petit goût de superficialité, de facilité, et beaucoup ici : d'artifice stylistique.

Oates passe vite fait sur plein de trucs qui pourraient rendre son récit plus dense, plus recherché, et plus troublant.
Au début, j'accroche, parce que le thème me plait, les personnages me plaisent, comment ils se rencontrent, se mélangent... Et puis, au bout d'un moment, je vois tout venir à 10.000 km, les personnages s'effacent complètement, absorbés par leurs actes, par le récit de leur histoire plutôt que par eux. Ok, soit, pourquoi pas. Seulement, moi ça me donne l'impression de lire un compte rendu, un article, et non un récit avec un regard. Et... Maddy (la narratrice) devient franchement ennuyante.
Legs tombe dans le portrait caricatural (m'a fait penser à Lisbeth de Millénium) et sa dernière... apparition... est franchement ridicule.

Alors qu'il y a de vrais beaux moments : le début, Legs qui traverse la ville sur les toits des maisons pour atterrir chez Maddy ! C'est superbe !, un moment de Pacte franchement bien raconté, ficelé, symbolique, des phrases aussi (souvent dites par Legs), une vision du monde.

Et puis. Plouf. Ça passe. Et ça creuse vers le Vide.
Ça reste distrayant, mais ça ne me transcende pas du tout.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 307 fois
1 apprécie

Queenie a ajouté ce livre à 1 liste Confessions d'un gang de filles

  • Livres
    Illustration Petit... mais costaud !

    Petit... mais costaud !

    Des livres avec des enfants face au monde. Leurs regards, leurs compréhensions tronquées, déformées : parlantes. La naïveté...

Autres actions de Queenie Confessions d'un gang de filles