Couverture Dans le jardin de l'ogre

Dans le jardin de l'ogre

(2014)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 2
  2. 3
  3. 6
  4. 12
  5. 39
  6. 100
  7. 194
  8. 145
  9. 54
  10. 12
  • 567
  • 37
  • 226
  • 3

«Une semaine qu'elle tient. Une semaine qu'elle n'a pas cédé. Adèle a été sage. En quatre jours, elle a couru trente-deux kilomètres. Elle est allée de Pigalle aux Champs-Élysées, du musée d'Orsay à Bercy. Elle a couru le matin sur les quais déserts. La nuit, sur le boulevard Rochechouart et la...

Match des critiques
les meilleurs avis
Dans le jardin de l'ogre
VS
Avatar Caroline Galmard
6
Critique de Dans le jardin de l'ogre par Caroline Galmard

J'ai tenté ce volume après avoir dévoré la Chanson Douce. Il est ici question d'une femme, de son addiction au sexe. Mais aussi d'un homme, son mari, qui tente de la sauver malgré elle. Le thème pourrait vite sombrer dans le graveleux, les descriptions des ébats de la dite dame, pour faire battre plus vite les coeurs des ménagères de moins de 50 ans. Mais heureusement, l'auteure évite ces écueils. Certes Ce volume est antérieur. Et l'on sent en effet que l'auteure tombe parfois dans des...

Critique de Dans le jardin de l'ogre par jerome60

Adèle a tout pour elle. Parisienne, 35 ans, belle, journaliste, mariée à un chirurgien, maman d’un petit Lucien. En apparence, elle a tout pour elle. Mais la réalité est bien plus sombre. Son job ? « Adèle n’aime pas son métier. Elle hait l’idée de devoir travailler pour vivre. Elle n’a jamais eu d’autres ambitions que d’être regardée. […] Elle aurait adoré être la femme d’un homme riche et absent. Au grand dam des hordes enragées de femmes actives qui l’entourent, Adèle aurait voulu traîner... Lire l'avis à propos de Dans le jardin de l'ogre

9

Critiques : avis d'internautes (11)

Dans le jardin de l'ogre
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Dans le jardin de l'ogre, dans le jardin de la réalité d'un couple moderne

Il y Thérèse Desqueyroux, Anna Karénine, Madame Bovary et il y a elle, Adèle. Même si les époques varient, elles étouffent toutes sous le poids des conventions, d'un couple qui ne leur va pas et pourtant, elles essaient jusqu'au dégoût. Le couple moderne y est disséqué de manière froide et grandiose tout comme la pente glissante que lui font prendre ses aventures et les tensions que ses... Lire la critique de Dans le jardin de l'ogre

5
Avatar annamauriac
10
annamauriac ·
Incisif

On ne ressort pas d'un livre de Leïla Slimani indemne Cette histoire est saisissante : l'héroïne, paumée, pourrait aussi bien être moi, toi, elles, tellement les descriptions sont réalistes On ressent du début à la fin la perte des repères progressive dans un monde qui d'apparence paraît pourtant sain et stable, la perversion, l'angoisse et la boule au ventre Lire la critique de Dans le jardin de l'ogre

2
Avatar Joséphine Yvernault
8
Joséphine Yvernault ·
Critique de Dans le jardin de l'ogre par retardeness

Dans une écriture clinique et déliée, Leila Slimani dépeint les errances glauques d'Adèle, atteinte de nymphomanie, que personne ne tarit ni n'atténue les angoisses. C'est profondément dérangeant, on en ressort sale et abruti par la dépression sourde qui imprègne chaque page. Est-ce que l'amour obtus que lui porte son mari va la sauver ? On quitte le roman accablé par toute cette détresse. Lire la critique de Dans le jardin de l'ogre

2
Avatar retardeness
6
retardeness ·
Critique de Dans le jardin de l'ogre par Swanney

Le sujet est saisissant et l'écriture de Slimani, très fluide, rend la lecture rapide et agréable. Sans fausses tentatives psychanalytiques, le personnage de la Bovary moderne est planté. Pourtant je crains d'oublier bien rapidement ce roman, qui passes si vite entre mes mains. Comme l'un des innombrables partenaires d'Adèle, il est vite consumé. Adèle n'a pas de vie, pas de... Lire la critique de Dans le jardin de l'ogre

1
Avatar Swanney
6
Swanney ·
Découverte
Au plus profond de l'âme et du corps...

Non, Adèle n'est pas coquine, malgré les apparences, Adèle souffre...d'un "désir insatiable", d'une "pulsion impossible à contenir"...Vers mon blog Lire la critique de Dans le jardin de l'ogre

Avatar jpv11
8
jpv11 ·
Toutes les critiques du livre Dans le jardin de l'ogre (11)
Vous pourriez également aimer...