Du récit à la dissertation

Avis sur Demian

Avatar Lester Freamon
Critique publiée par le

L’écriture est très élégante et n’est nullement desservie par son vocabulaire simple qui est à la portée de n’importe quel adolescent. Au contraire, le style de l’auteur est parfaitement équilibré, il est comme une douce pente, qui nous entraîne agréablement vers les phrases suivantes sans que nous nous en rendions compte.

Alors j’ai descendu cette pente, facilement jusqu’à la première moitié du livre, et plus difficilement ensuite, quelques obstacles se présentant.

Petit à petit, l’action et les faits font place à une forme de récit beaucoup plus proche de la dissertation. On laisse de côté le monde matériel, et on s’enfonce dans un spiritualisme qui occulte tout ; qui parvient même à occulter la vie du narrateur. On ne sait plus où il est, on ne sait plus ce qu’il fait. J’ai eu l’impression que le jeune adolescent dont j’avais hâte d’observer les aventures s’est rapidement enfermé dans une chambre lugubre pour débattre avec lui-même sur son les défis de son existence au moyen des deux ou trois idées que lui avait inoculées son mystérieux mentor Demian dans la cour de récré à l’occasion de leur première rencontre.

En somme, j’ai perdu le plaisir de suivre l’intrigue car elle s’est comme dissipée dans des réflexions philosophiques sur les thèmes classiques du roman d’apprentissage (l’esprit critique, la nécessité d’œuvrer pour sa singularité, de s’éloigner du troupeau, d’avoir confiance en ses idées…) mais sans apporter une touche suffisamment originale pour ne pas me faire regretter le réalisme de la première partie du récrit.

Et je n’ai même pas compris s’il y avait ou non une touche fantastique à ce récit. Je ne sais pas si les quelques éléments « hors du commun », comme le signe invisible dont sont marqués les personnages principaux, ne sont que des métaphores spirituelles, ou alors un réel aspect fantastique du roman. C’était peut-être l’intention de l’auteur mais je n’ai pas trouvé cela très convaincant, fantastique ou non.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 294 fois
1 apprécie

Autres actions de Lester Freamon Demian