Final décevant

Avis sur Divergente 3

Avatar Blueandnight
Critique publiée par le

Cette année, j’ai commencé la trilogie Divergent, le premier tome a été une agréable surprise, le deuxième : une lecture agréable moins bien que le premier. Et le troisième ? Une déception !

On retrouve Tris et Quatre pour leur première sortie hors de la ville. Ils vont découvrir qu’ils étaient des tests génétiques, qu’ils étaient surveillés. Après la fin des factions, ils vont lutter pour la fin de la division entre Gènes Purs et Gènes Déficients.

Quatre/Tobias m’a déçu, je le pensais plus mûr. Son choix de rébellion est dû à son orgueil, il ne peut pas assumer qu’on le classe GD. Tris est forte mais peut-être trop forte, oui, elle est humaine mais elle ne peut s’empêcher de faire la super héroïne qui sauve le monde (un peu comme dans le deuxième tome). Leur relation était mignonne au début mais au fur et à mesure, ça devient niais. La seule relation touchante est entre une mère et son enfant : Tobias et Evelyn.

Déception également pour l’intrigue, elle tire en longueur. En fait, ce dernier opus aurait pu être alléger de plusieurs pages. L’affaire de génétique ne m’a pas emballé.

Bref un final qui se lit mais une déception pour moi !

Extraits :

c’est ce que fait l’amour vrai : il nous élève au-delà de ce qu’on est, au-delà de ce qu’on pensait pouvoir devenir. (p.364)

Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme, tous. On n’y échappe pas.

Mais je suis en train d’en découvrir une autre : qu’on peut se réparer. On se répare les uns les autres. (p.461)

Veronica Roth ~ Divergente, #3, Nathan (2014)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 813 fois
6 apprécient

Autres actions de Blueandnight Divergente 3