Chaque jour est une lutte... (!) SPOIL WARNING (!)

Avis sur Extension du domaine de la lutte

Avatar Psychedeclic
Critique publiée par le

Vraiment particulier, ce premier roman de Houellebecq. Premier dans l'ordre chronologique, puisqu'en ce qui me concerne c'était le deuxième que je lisais de lui : avant il y avait eu "La possibilité d'une île", que j'avais trouvé très plaisant. Pour celui-ci, ce fut, par contre, assez laborieux durant la première moitié : le style de l'auteur ne m'enchantait pas plus que ça, l'histoire de cet informaticien déprimé à la vie terne non plus. Tout cela me semblait assez poussif et brouillon, je ne voyais pas tellement où il voulait en venir, malgré, disséminés ça et là, quelques passages intéressants, quelques belles phrases choc. Des mésaventures du héros émergeait parfois un humour extrêmement cynique qui ne doit pas faire rire grand monde. Je commençais à me dire que j'avais bien fait d'acheter ce bouquin d'occaz'. Mais le fait est que les pages défilaient tout de même assez rapidement, sans réel déplaisir. Et j'ai eu raison de continuer parce que la seconde moitié s'est avérée plus prenante, avec cette fin empreinte d'une tristesse et d'un désenchantement assez horribles ; à un moment, notre expert en informatique est même à deux doigts de devenir un Patrick Bateman français, mais non, il se contentera, dans son malheur, de couver un gros burn-out, et d'entraîner un collègue dans sa chute. C'est déjà ça. Allez, à la prochaine monsieur Houellebecq, pour de nouvelles trépidantes aventures dépressives !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 250 fois
1 apprécie

Psychedeclic a ajouté ce livre à 1 liste Extension du domaine de la lutte

Autres actions de Psychedeclic Extension du domaine de la lutte