Couverture Jours barbares

Critiques de Jours barbares

Livre de

Critique de Jours barbares par TmbM

Journaliste et écrivain, William Finnegan a également fait ses preuves comme surfeur. C'est d'ailleurs en tant que tel qu'il oriente ses mémoires. Le surf n'a jamais réellement fait partie de mes centres d'intérêt et n'a même jamais vraiment éveillé ma curiosité. Ma culture dans ce domaine se résumait jusqu'alors à Point Break et aux Beach Boys. C'est dire. Et pourtant, je me suis surpris à... Lire l'avis à propos de Jours barbares

6
Avatar TmbM
9
TmbM ·

Surf in USA

Ce livre m'a été conseillé par plusieurs amis surfeurs, étant moi-même sérieusement atteint de ce "virus", j'ai rapidement débuté cette lecture. Je doute qu'on puisse "expliquer" d'une meilleure maniere la fameuse maladie du surf, je n'ai jamais réussi à y mettre des mots mais l'auteur parvient ici à décrire au plus grand public l'addiction et le mode de vie que peut devenir le surf... Lire la critique de Jours barbares

2
Avatar Jean_Motz
7
Jean_Motz ·

Vagues et poésie

William Finnergan est un journaliste émérite du The New Yorker et grand reporter. Son talent d’écriture est ici magnifié au service de ses mémoires. Enfant ayant grandi au rythme des voyages de ses parents, l’auteur a su à chaque fois trouver un terrain de jeu propice au développement de sa passion qui sera le fil rouge du récit : le surf. On s’attendrit de ses batailles d’enfant,... Lire la critique de Jours barbares

Avatar mbm1
10
mbm1 ·

De si beaux jours

William Finnigan est depuis 1983 correspondant et éditorialiste pour de prestigieuses revues américaines telles que The Newyorker. Journaliste politique, il a longtemps caché qu'il nourrissait une passion dévorante pour le surf, de peur de perdre sa crédibilité. Depuis sa plus jeune enfance, il surfe. Toute sa vie il surfera, au fil de ses voyages, qui seront parfois juste motivés par... Lire l'avis à propos de Jours barbares

Avatar SimplySmackkk
8
SimplySmackkk ·

Sentir la houle, le sel et la passion des vagues

Il y a des longueurs instinctives, d’autres aberrantes. La narration de William Finnegan ne se situe certainement pas dans la seconde catégorie. A l’image de ses reportages de guerre, il signe ici un ouvrage passionnant sur le surf - même pour les novices. On sent le goût de sel dans la bouche, on entend le bruit des... Lire l'avis à propos de Jours barbares

1
Avatar Louis Lepioufle
9
Louis Lepioufle ·