Couverture L'Automne à Pékin

Critiques de L'Automne à Pékin

Livre de (1947)

Et pourquoi pas un été à Strasbourg ?

Un livre à part. Et ce même dans l'œuvre déjà à part de Boris. Alors il faut avouer qu'il n'est pas facile facile d'accès. Il faut bien savoir à quoi s'attendre pour que la rencontre se passe au mieux. Ici le sérieux n'est pas de mise, plus précisément pas dans les habits qu'on lui connait. Le gravité est là mais tapit sous un feuillage d'absurde et parfois de grand n'importe quoi. On a... Lire la critique de L'Automne à Pékin

5
Avatar Kusinaga
8
Kusinaga ·

Critique de L'Automne à Pékin par ALIQUIS

Grandiose. Pas un moment où le sérieux n'est présent. Un monument d'absurde, de rire et de phrases exquises. Une œuvre géniale absolument unique. Il faut préciser que l'histoire ne se déroule ni en automne, ni à Pékin. Lire la critique de L'Automne à Pékin

3
Avatar ALIQUIS
10
ALIQUIS ·

Un jour je m'envolerai à dos de chameau manger des fajitas avec des dauphins et on dansera toute ...

6 parce que c'est Vian, et que si j'enlève le nombre de lettre de son nom à la note dix, ça fait 6. Non sans déconner. Il faudrait un mode d'emploi avant de commencer ce petit récit ubuesque, avec le nombre de whisky minimum à consommer. Il y a bien une queue : Des personnes vont se retrouver pour construire un chemin de fer. Dans le desert. Qui ne ménera nul part. Bon jusque là c'est sympa... Lire l'avis à propos de L'Automne à Pékin

2 1
Avatar EléonoreC
6
EléonoreC ·

Peigner les girafes

Autant j'ai adoré le début, c'est le matin et avec le personnage on est précipité dans l'absurde, on accuse avec délices la succession de trouvailles, l'emballement, le rythme, les situations... autant les personnages et les "Passages" ont eu plus de mal à me convaincre (ça et la vision un peu réduite de l'homosexualité...). En fait, à partir du moment où une intrigue se met en place... Lire l'avis à propos de L'Automne à Pékin

Avatar JulieToral
6
JulieToral ·