Avis sur

L'Œuvre au noir

Avatar HenriMesquidaJr
Critique publiée par le

Pour commencer, si vous avez l'intention de lire ce roman et que vos connaissances historiques sont faibles, il va vous falloir réviser. Je pense très sincèrement qu'il est indispensable de bien connaître le cadre historique dans lequel évolue Zénon pour comprendre cette oeuvre un minimum. le récit se déroule au XVI siècle en pleine période de la Réforme, l'Europe connaît l'explosion de plusieurs formes nouvelles d'interprétation des Écritures, les critiques violentes envers l'Eglise catholique, les mœurs scandaleuses de son Clergé, aboutissent à des contestations et à l'émergence du protestantisme, du calvinisme et d'autres doctrines. Théologiens, philosophes participent activement à un débat d'idées dont la diffusion au sein des masses populaires est facilité par le perfectionnement des techniques d'imprimerie. L'Eglise catholique sent le danger et prend des mesures : concile de Trente, censure, Inquisition, parlements, et tribunaux dits « d'exception » engagent la Contre-Réforme et font la chasse aux « dissidences ».
Marguerite Yourcenar place principalement son histoire aux Provinces-Unies ( une partie du Nord de la France actuelle, Belgique et Pays-Bas). Si les noms de Charles Quint, Duc d'Albe, Gueux de mer, des comtes d'Egmont et Hornes ne vous disent rien, vous risquez d'être rapidement perdu.

C'est donc un cadre historique très précis et très complexe qui accueille le personnage principal Zénon. Zénon est un esprit libre de l'époque s'intéressant et touchant à de nombreux domaines comme la médecine, les sciences techniques, l'astronomie, l'alchimie etc… Il concentre en lui nombre des traits de personnages ayant réellement existé et dont Yourcenar s'est inspirée : Erasme, Ambroise Paré, Léonard de Vinci, Paracelse… Marguerite Yourcenar s'amuse parfois à faire de Zénon un visionnaire rêvant à des progrès techniques qui permettraient à l'homme d'évoluer dans les airs et sous la mer et, à l'instar de ceux qui l'ont inspirée pour la création de son personnage, elle lui attribue des idées très modernes.
On retrouve donc en Zénon un peu de tous ces esprits éclairés qui ont marqué l'époque moderne.
L'oeuvre au Noir se découpe en 3 parties. La première s'attache à relater l'histoire de la famille de Zénon, on apprend aussi certaines choses sur Zénon lui-même mais uniquement par ouï-dire, on l'aurait vu à tel ou tel endroit. Sa réputation est déjà faite, on le soupçonne de nourrir des idées subversives et de sympathiser avec l'ennemi « mahométan ». Zénon voyage beaucoup et cette première partie est liée à cette époque de sa vie : l'errance au cours de laquelle il se forge son esprit et acquiert de solides connaissances. Il côtoie les plus grands en tant que conseiller ou précepteur.
Puis Zénon décide de se fixer. Il rentre à Bruges, sa ville d'origine. Ayant publié des écrits contrevenant à l'ordre établi, Zénon est recherché et doit donc utiliser une personnalité d'emprunt. Il se réinvente une vie et décide de consacrer son temps à soigner les malades et les plus pauvres au sein d'un établissement ecclésiastique. Des évènements feront que Zénon sera démasqué.
La troisième partie est alors consacrée à son procès et son séjour en prison.
Tout au long du roman, Marguerite Yourcenar analyse les mentalités de l'époque à travers l'esprit critique de Zénon. Elle le fait rencontrer des personnages tantôt tolérants, tantôt obtus. S'ensuivent alors de savoureux dialogues. Savoureux par le style, par le sens, bien qu'il ne soit pas toujours évident d'en saisir toutes les subtilités. le texte est truffé de références bien précises et certainement pas anodines, références à la mythologie, à la Bible, à des écrits des penseurs de l'époque. Lorsque comme moi, on a une culture assez pauvre dans ces trois domaines, c'est assez frustrant …mais pas gênant. Pas gênant parce que, sur le coup, on ne s'en aperçoit pas. Mais c'est une fois ma lecture achevée et ayant effectué quelques recherches que je suis tombé sur un document précisant toutes ces références et que je me suis alors rendue compte de tout ce qui m'avait échappé. C'est pourquoi je pense qu'une relecture s'impose. (en réalité je relis ce (roman tous les 10 ans et j'en suis donc à la quatrième relecture) de plus, de nombreux thèmes sont abordés, tolérance, liberté d'expression et de culte, homosexualité, torture, l'innovation scientifique et ses conséquences, le pouvoir, l'inégale répartition des richesses... Et on se rend compte que les questionnements de l'époque ne sont pas si éloignés des nôtres. Ce qui en fait un texte étonnamment contemporain par certaines des problématiques soulevées.
Un dernier mot concernant le titre :

Tout le roman illustre parfaitement, à travers Zénon, l'acception symbolique de la définition de l'oeuvre au noir donnée par Marguerite Yourcenar.
L'oeuvre au Noir est donc une lecture très exigeante et qui nécessite un solide bagage culturel. C'est une oeuvre très riche, magnifiquement écrite, qui décrit parfaitement toute une époque et ses mentalités et qui m'aura donné du fil à retordre . Néanmoins, ça en vaut la peine tellement cette oeuvre éblouie par ses qualités littéraires et son érudition.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 599 fois
8 apprécient

Autres actions de HenriMesquidaJr L'Œuvre au noir