Etreintes orageuses.

Avis sur La Femme et le Paysage

Avatar Scrabs
Critique publiée par le

Mariage du ciel et de la terre. Fusion, séparation, mélange des teintes et des sensations. Le climat à l'image d'une femme aux humeurs changeantes ; impénétrable, insaisissable, délicieusement lunatique. Les tempêtes sont violentes et les accalmies apaisantes.

Zweig nous emporte dans un tourbillon ardent d'émotions et de descriptions, le sensoriel se mêle au désir interne, le désir de l'homme pour la femme, de l'être humain pour l'être humain ; et le spectacle de la nature se déroule sur une scène confuse et pourtant d'une fine précision. Le style est, comme toujours avec Zweig, efficace et poignant, et les phrases s'enchaînent avec une simplicité déconcertante. On en sort essoufflé, sûrement pas indemne. La nuit d'amour et d'orage a été éprouvante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 342 fois
12 apprécient

Autres actions de Scrabs La Femme et le Paysage