👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le Young Adult ça a toujours été ma petite faiblesse. Certains romans me trottent dans la tête, longtemps, alors qu'au fond je sais que je vais être déçue... La Sélection fait partie de cette catégorie.
Lorsque j'ai voulu tester Audible je me suis dit "Pourquoi pas profiter de mes crédits gratuits pour enfin le découvrir". Je n'ai pas vraiment apprécié, mais au fond je ne suis pas déçue : ce fut un divertissement tel que je me l'imaginais, correct mais peu passionnant.

Pour ce qui est des généralités : l'univers est très peu développé ce qui est bien dommage pour une dystopie, les personnages sont vraiment pas terribles, soit basiques, soit insupportables, soit totalement oubliables... Mais voilà, on est dedans et on suit l'histoire sans problème.
Pour la suite, je vais sûrement spoiler pas mal de moments de l'histoire...

Je déteste America. L'un des pires personnages féminins jamais créé. Elle est capricieuse, pas très maligne, uniquement glorifiée par son physique... Scènes marquantes : elle croise la mère d'Aspen lors de son inscription à la Sélection, la mère dit "Je pense que mon fils est amoureux ça fait quelques semaines qu'il rayonne", America dans sa tête "Plusieurs semaines ? Mais on est ensemble depuis 2 ans", la mère "Il économise, je pense que c'est pour pouvoir faire sa demande en mariage", America dans sa tête "OMG IL M'AIME JE RAYONNE", et voilà en 5 secondes notre héroïne est passé du coq à l'âne. A son arrivée dans le château, la première nuit, elle fait une crise d'angoisse. Elle a besoin de sortir, les gardes refusent puisque c'est les ordres. Le prince arrive et fait en sorte qu'elle puisse sortir et elle le traite comme un chien en allant même jusqu'à le critiquer alors qu'elle ne le connait ni d'Eve ni d'Adam.
Même si pendant la sélection, elle est un peu plus supportable, je n’accroche vraiment pas... On essaie de nous faire comprendre que le fait qu'elle se rapproche aussi vite de Maxon vient de son caractère bien affirmé. Cette idée aurait pu très bien fonctionner si les démonstrations de son caractère avait été pertinentes mais elles le sont rarement pour moi, ce qui me fait l'imaginer plus capricieuse qu'affirmée.

Je n'aime pas non plus Aspen, la véritable incarnation du macho en puissance. Non mais America lui amène un peu à manger à chaque fois qu'ils se voient puisqu'il se prive. Un jour, elle peut se permettre de lui ramener tout un repas et il se met à piquer une colère "Je suis l'homme, je dois m'occuper de toi pas le contraire blablabla". On essaie de nous faire comprendre que c'est quelqu'un qui donne entièrement de sa personne pour les autres et que pour cela il accepte difficilement la charité, mais sur cette scène on est juste sur un type qui traite comme un chien la femme qu'il aime (enfin qu'il est censé aimer parce qu'on ne ressent pas du tout l'amour entre eux) pour rien du tout. Il va jusqu'à la quitter sur l'instant et quand America part pour le château il est avec une autre. On peut me faire croire ce qu'on veut mais y'a zéro histoire d'amour entre eux.

Maxon est pour moi le moins pire des personnages. C'est quelqu'un de bien, habitué au luxe, qui tente de comprendre son peuple et comment l'aider. Il est plutôt bien représenté.

Et sinon que ce soit les autres participantes de la sélection, les bonnes, la famille royale, la famille d'America, ils sont vraiment tous oubliables. Je n'ai pratiquement retenu aucun prénom et mis à part Marlee et Celeste, je me retrouve donc complétement perdue quand on me parle des autres filles.

Hippaupau
3
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les livres écoutés sur Audible

il y a 1 an

2 j'aime

La Sélection
VernonMxCrew
3

Qui c'est qui dit qu'on s'emmerde à la fac ?

« On ne fait pas rêver avec un plat de coquillettes », concédait en 2016 Émily Blaine, auteur à succès de la collection Harlequin. Commentez cette affirmation. Le plat de coquillettes est tout à...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

25

La Sélection
BaikoO
3

Critique de La Sélection par BaikoO

Hum ... comment dire ? Un mot pour qualifier mon état après la lecture de ce premier tome : perplexe. Perplexe par rapport à l'histoire d'amour, je l'ai trouvée plate, très plate, je n'y ai pas cru...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

2

La Sélection
lupiotte
8

Critique de La Sélection par lupiotte

Cela faisait un moment que j’avais ce livre en ma possession mais je n’avais jamais pris le temps de m’y intéresser. C’est Tatiana qui m’a convaincue quand j’ai vu qu’elle avait dévoré les deux tomes...

Lire la critique

il y a 9 ans

4 j'aime

Anne with an E
Hippaupau
9

La sensation d'un chocolat chaud en hiver

J'ai adoré cette série ! Je ne parlerai pas de la qualité en elle-même même si je trouve les images très belles et qu'on rentre dans l'univers de Anne. Mais bon sang, ces personnages, ces petites...

Lire la critique

il y a plus d’un an

6 j'aime

À cœur battant
Hippaupau
6

Un film français qui fait plaisirs à voir

A cœur battant est un voyage au sein d'un couple, parent d'un bébé, qui vit séparément. Lui est Israélien et attends son Visa et elle est française et vit dans un petit appartement parisien avec leur...

Lire la critique

il y a plus d’un an

4 j'aime

La Sélection
Hippaupau
3

Peu d'intérêt

Le Young Adult ça a toujours été ma petite faiblesse. Certains romans me trottent dans la tête, longtemps, alors qu'au fond je sais que je vais être déçue... La Sélection fait partie de cette...

Lire la critique

il y a 1 an

2 j'aime