Moment d'égarement à Wall Street

Avis sur Le Casse du siècle

Avatar Gin-san
Critique publiée par le

J'ai trouvé cet ouvrage de Lewis par hasard dans ma bibliothèque de quartier après avoir découvert l'homme lors de la sortie d'un autre de ses ouvrages, Flash Boys qui partage beaucoup de similitudes avec The Big Short.
Ce qui fait que ce livre est très intéressant, c'est la manière de traiter la problématique complexe posée par les Collateralized Debt Obligations
(CDO) et les Credit Default Swap (CDS), produits qui conduiront, entre autres affaires, à la débacle de Lehmann Brothers lors de la crise de
2007-2008.
Les personnes présentées dans le livre découvrent ces nouveaux produits financiers qui sont assez complexes et réputés sans risque et comprennent les risques induits par la popularité de ceux-ci sur le marché dans la période qui précède la crise.

Le fait qu'on ait accordé des prêts à des personnes qui ne pourraient jamais les rembourser (exemple avec les prêts NINJA, No Income, No Job & No Assets) et que l'on ait sous-estimé le taux de défaut des obligations en négligeant notamment la corrélation qui peut exister entre le taux de défaut de plusieurs régions constituent les principaux problèmes qui auront de graves conséquences sur le marché immobilier américan et sur le marché financier US en 2007-2008.
D'ailleurs, alors que les problèmes commençaient à arriver, le but pour les banques était de transmettre le plus de contrats pourris ( le plus vite possible) à d'autres "pigeons", les banques voulant éviter d'avoir à rembourser ceux qui avaient acheté ces produits et qui avaient compris qu'ils seraient remboursés (étant donné qu'ils savaient de part leurs analyses que ces produits étaient destinés à faire défaut), AIG est l'exemple du pigeon parfait qui a racheté énormément de contrats avant que la direction réalise que l'entreprise venait de se faire avoir.

Alors pourquoi ces produits étaient-ils intéressants? Un mécanisme de transformation du plomb en or tout simplement.
Après une répartition par tranches des obligations hypothécaires, celles qui sont moins bien notées obtiendront quand même le AAA de la part des agences de notation comme Moody's ou Standard & Poor's grâce à un subtil mélange avec d'autres obligations (les agences de notation comprennaient d'ailleurs assez mal ces produits).

En résumé, ce livre regorge d'informations sur cette période trouble de crise financière et économique dans un contexte d'euphorie aveugle de la part du marché.
The Big Short est donc tout simplement une réussite de plus dans le parcours de Michael Lewis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 144 fois
1 apprécie

Gin-san a ajouté ce livre à 1 liste Le Casse du siècle

Autres actions de Gin-san Le Casse du siècle