Avis sur

Le Crime d'Orcival par E. Capocci

Avatar E. Capocci
Critique publiée par le

Le crime d'Orcival est paru en 1866 sous la plume d'Emile Gaboriau, considéré comme le père de la littérature policière. L'agent de Surêté Lecoq, investigateur de génie aux méthodes quelques peu atypiques: il use de subterfuges afin de tromper son auditoire et faire éclater la vérité. Auquel s'ajoute un imparable génie de la déduction et de la logique. Lecoq sera l'un des personnages qui inspirera la composition du non moins célèbre Sherlock Holmes.
"A l'heure où blanchit la campagne", quelle n'est pas la terreur de La Ripaille père et fils de découvrir le cadavre d'une jeune femme blonde reposant sur l'eau.
Après négociations, La Ripaille fils parvient à convaincre son père d'avertir au plus vite de cette macabre découverte. le Père Plantat juge de paix, M. Courtois maire d'Orcival et le Dr Gendron sont dépêchés pour constater avec horreur qu'il s'agit du corps de Madame la Comtesse de Trémorel, épouse d'Hector de Trémorel lui-même disparu.
Après investigations au château de Monsieur et Madame le Comte, le constat est terrible. Des traces de sang parsèment les murs, la chambre à coucher est retournée, la pendule est arrêtée, plusieurs verres de vin sont retrouvés (au nombre de 5) ainsi qu'une hache plantée dans un meuble.
Le jardin n'est pas en reste, de longues traces de sang ont souillés le sol, de même qu'une botte de M. le Comte est retrouvée. Où sont passés les domestiques? Ils ont tous eu leurs soirées afin de se rendre aux noces d'une des leurs. Ils arrivent au matin et apprennent avec effroi, le drame qui s'est joué au château. Un des domestique manque cependant à l'appel...
Mais que s'est-il donc passé à Orcival, commune paisible situé à 5 km de Corbeil? Et où est donc passé le corps de M. le Comte? C'est ce que M.Le Juge d'instruction, M.Domini va tâcher de découvrir.
La thèse du crime crapuleux est vite adoptée. Et tout semble accuser ce domestique disparu & la Ripaille. Mais gare aux conclusions trop hâtives!
Et puis est sans compter sans l'oeil d'expert de l'agent de Sûreté de la Rue de Jérusalem, l'agent Lecoq qui grâce à son oeil d'expert judiciaire va tenter de faire tomber tous les à priori. Il va reprendre la scène du théâtre du crime et grâce à sa logique imparable va mener l'enquête accompagnés de Plantat et de Gendron. Les apparences sont souvent trompeuses.
Aucuns vous diront que les deux époux, l'une morte et l'autre disparu formaient un couple modèle. Mais attention aux squelettes qui dorment dans le placard!
Un très bon moment passé avec ce roman. La langue est belle, le rythme s'alterne. Il est intéressant de voir les progrès scientifiques de l'époque qui sont encore très loin de ce qu'elles sont aujourd'hui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 300 fois
2 apprécient

Autres actions de E. Capocci Le Crime d'Orcival