Sainte-Marie-sur-une-Harley

Avis sur Le Livre sans nom

Avatar Lutopie
Critique publiée par le

Légende urbaine, le Livre sans Nom est une tuerie. N'attendez plus et lisez-le au péril de votre vie même s'il transpire de la sueur, de la pisse, du sang et de la merde. Si vous aimez le bourbon, le whisky, la bière, le café ou même si vous préférez boire de l'eau, passez la porte du bar de Sanchez, ce centre névralgique de la ville de Santa Mondega, qui rappelle pas mal Santa Monica, le Terminus de la route 66(6). Ne vous étonnez pas si vous rencontrez le sosie d'Elvis ou les Hell's Angels, il s'agit de rencontres habituelles. Etonnez-vous plutôt du reste et tenez-vous prêts parce que tout le monde vous regarde dans ce bar. Les habitants n'aiment pas trop les étrangers dans votre genre par chez eux. Serez-vous le plus rapide à dégainer votre flingue ? Mais prenez votre temps. Finissez donc votre verre avant comme dans tout bon western qui se respecte. Il y a de très bonnes références ciné' dans ce livre et profitez (p.81) d'une bonne discussion entre les deux flics, Miles JenseLégende urbaine, le Livre sans Nom est une tuerie. N'attendez plus et lisez-le au péril de votre vie même s'il transpire de la sueur, de la pisse, du sang et de la merde. Si vous aimez le bourbon, le whisky, la bière, le café ou même si vous préférez boire de l'eau, passez la porte du bar de Sanchez, ce centre névralgique de la ville de Santa Mondega, qui rappelle pas mal Santa Monica, le Terminus de la route 66(6). Ne vous étonnez pas si vous rencontrez le sosie d'Elvis ou les Hell's Angels, il s'agit de rencontres habituelles. Etonnez-vous plutôt du reste et tenez-vous prêts parce que tout le monde vous regarde dans ce bar. Les habitants n'aiment pas trop les étrangers dans votre genre par chez eux. Serez-vous le plus rapide à dégainer votre flingue ? Mais prenez votre temps. Finissez donc votre verre avant comme dans tout bon western qui se respecte. Il y a de très bonnes références ciné' dans ce livre et profitez (p.81) d'une bonne discussion entre les deux flics, Miles Jensen et Somerset. Leurs noms m'a bien fait rire, ça fait Seven. C'est vrai qu'il y a quelques scènes trash dans ce livre mais on est loin du snuff movie auquel je m'attendais ( Ouais, j'osais pas l'ouvrir ce livre et chaque fois qu'il me regardait dans ma bibliothèque, j'avais les chocottes. Mais en fait non, même pas peur !) La violence est sublimée, esthétisée comme dans un Tarantino. Et lire ce bouquin c'est comme lire un scénario de Tarantino, mais ce n'est pas comme voir un de ses films puisque les deux films que j'ai vus qui ressemblent le plus à ce livre sont True Romance ( écrit par Tarantino mais réalisé par Tony Scott) et From Dusk Till Dawn (écrit par Tarantino mais réalisé par Robert Rodriguez). Même s'il y a un côté Kill Bill, Boulevard de la Mort. Série A, série B, du kitsch et du cool tout à la fois. La preuve en est qu'Elvis, le King, n'accepte un contrat que moyennant de l'argent et une Cadillac rose. Rock'n'roll baby ! Bref, si vous aimez les grandes gueules, les vraies, les réparties que seuls des piliers de bar peuvent lancer, comme “ Sainte-Marie-sur-une-Harley”, que vous voulez voir sur un ring les catcheurs les plus fous, the Sons of Anarchy, lancez-vous parce que c'est vraiment cool. Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer. n et Somerset. Leurs noms m'a bien fait rire, ça fait Seven. C'est vrai qu'il y a quelques scènes trash dans ce livre mais on est loin du snuff movie auquel je m'attendais ( Ouais, j'osais pas l'ouvrir ce livre et chaque fois qu'il me regardait dans ma bibliothèque, j'avais les chocottes. Mais en fait non, même pas peur !) La violence est sublimée, esthétisée comme dans un Tarantino. Et lire ce bouquin c'est comme lire un scénario de Tarantino, mais ce n'est pas comme voir un de ses films puisque les deux films que j'ai vus qui ressemblent le plus à ce livre sont True Romance ( écrit par Tarantino mais réalisé par Tony Scott) et From Dusk Till Dawn (écrit par Tarantino mais réalisé par Robert Rodriguez). Même s'il y a un côté Kill Bill, Boulevard de la Mort. Série A, série B, du kitsch et du cool tout à la fois. La preuve en est qu'Elvis, le King, n'accepte un contrat que moyennant de l'argent et une Cadillac rose. Rock'n'roll baby ! Bref, si vous aimez les grandes gueules, les vraies, les réparties que seuls des piliers de bar peuvent lancer, comme “ Sainte-Marie-sur-une-Harley”, que vous voulez voir sur un ring les catcheurs les plus fous, the Sons of Anarchy, lancez-vous parce que c'est vraiment cool. Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 26 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Lutopie Le Livre sans nom