La neige fondait dans la montagne...

Avis sur Le Maître des illusions

Avatar Queenie
Critique publiée par le

Ça démarre vraiment très bien avec l'histoire de ce petit groupe de jeunes étudiants dans une fac un peu huppée. Des étudiants à part, qui prennent des cours de grec ancien avec un prof mystérieux. Ambiance Le cercle des poètes disparus.
Des descriptions du Vermont, avec la neige, le froid, les bibliothèques et les chambres d'étudiants, vraiment parfaites. Pas trop longues, ni trop courtes.

Ensuite, petit à petit, et peut-être un peu trop lentement d'ailleurs, Donna Tartt amène des évènements extraordinaires, flippants, qui vont bousculer l'équilibre de ce petit groupe et bousculer également leur équilibre intérieur.
Et il s'agit de meurtre. De sang, de traumatisme, d'acceptation, de culpabilité.

Après Le cercle des poètes disparus, nous voici dans Crime et châtiment (d'ailleurs une phrase de citation vient de l'œuvre de Dostoievski). Et c'est vraiment bien mené, et très bien écrit. Toute la culpabilité qui ronge, les rêves, la méfiance des uns envers les autres. Les complots et les dérives.

Tartt s'attarde peu à décrire la psychologie de chaque personnage, elle les fait ressentir au lecteur en décrivant leurs corps, leurs expressions, le ton de leurs voix, leurs regards... et par le narrateur et les adjectifs qu'ils donnent au décor qui l'entoure.
Ainsi : c'est tout l'univers extérieur qui subit des modifications à travers le prisme de leurs regards et de ce qui les bouleverse intérieurement.

Un livre rudement bien mené. Peut-être un peu trop. C'est huileux et mécanique. Ça coule tout seul, et on voit facilement où elle veut en venir. Ça manque un peu de tripes, ou de rythme. Le maitre des illusions est fabriqué dans une sorte de linéarité monocorde qui parfois ennuie légèrement. Mais jamais trop, et jamais au point de lâcher le livre.

C'est comme une ambiance de rude hiver qui force à l'immobilisme chez soi, sous sa couette. C'est agréable, mais au bout d'un moment on tourne un peu en rond, tout en sachant combien on est bien là, quand même.

Je pense qu'il me restera surtout des ambiances de ce livre, plus qu'une histoire, des personnages ou des actes. Je tenterais bien une autre expérience avec cette auteur!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3586 fois
29 apprécient · 1 n'apprécie pas

Queenie a ajouté ce livre à 1 liste Le Maître des illusions

Autres actions de Queenie Le Maître des illusions