👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Comment, dans le cerveau d'un tranquille professeur de géographie angevin, peut germer une œuvre aussi intrigante ? Disons-le tout de suite, l'écriture de Gracq est aussi limpide que la parole de Zarathoustra. On s'accroche aux phrases, aux lignes, aux mots, c'est un voyage géographique dans l'écriture, une pénible randonnée où chaque point est un rocher sur lequel on se repose pour souffler enfin. Le style est magistral toutefois, trop classique souvent mais splendide toujours. Ajoutons que le roman raconte l'attente de l'évènement, l'imminence, l'ennui et le désœuvrement... Autant de thèmes peu propices à l'action. Finalement, comme après une très longue randonnée de moyenne montagne par temps médiocre, on se dit qu'on a beaucoup souffert, qu'on n'a rien vu d'extraordinaire, mais qu'on en sort différent, changé au fond de soi, imperceptiblement. Et on est heureux, fier de l'exploit accompli. Ça s'appelle être masochiste.
Gambetta
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Littérature géographique, géographie littéraire

il y a 11 ans

9 j'aime

Le Rivage des Syrtes
Diothyme
8

Retiens l'ennui

Orsenna est la capitale d'un état fictif qui correspondrait à notre Italie, tant par sa géographie que par sa culture. La Cité est en guerre depuis plus de trois cents ans avec le Farghestan qui se...

Lire la critique

il y a 10 ans

21 j'aime

6

Le Rivage des Syrtes
Nébal
8

Critique de Le Rivage des Syrtes par Nébal

Où l'on relève le niveau. Où l'on fait carrément dans le prestige, même. Et le couillu classieux : pensez donc, un Goncourt refusé ! Mais où l'on ne s'éloigne pas tant que ça de mes préoccupations...

Lire la critique

il y a 11 ans

13 j'aime

2

Le Rivage des Syrtes
Gambetta
7

Critique de Le Rivage des Syrtes par Gambetta

Comment, dans le cerveau d'un tranquille professeur de géographie angevin, peut germer une œuvre aussi intrigante ? Disons-le tout de suite, l'écriture de Gracq est aussi limpide que la parole de...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

Les Aventures complètes de Little Nemo
Gambetta
10

Les oniriques origines de la bande-dessinée

Little Nemo est à la bande-dessinée ce que l'Ancien Testament est aux monothéismes, ce que l'Iliade et l'Odyssée sont à la littérature (j'arrête l'énumération avant d'être lourd) : un acte fondateur...

Lire la critique

il y a 11 ans

28 j'aime

2

Les Onze Mille Verges
Gambetta
7

L'âcre parfum du scandale

Dans une œuvre érotique comme dans un téléfilm coquin, il faut un prétexte. Les aventures du prince roumain Mony Vibescu permettent à Apollinaire de déployer un arsenal pornographique d'une...

Lire la critique

il y a 11 ans

23 j'aime

4

Les Versets sataniques
Gambetta
10

"Abandonner l'animosité, c'est devenir libre"

Un livre qui peut tomber des mains, qui peut agacer, qui peut surprendre ou décevoir. Tout cela je l'admets. Je conviens aussi volontiers que la traduction française laisse à désirer et peine à...

Lire la critique

il y a 11 ans

15 j'aime