Critique

Avis sur Le Sixième Sommeil

Avatar Pierre Thomas
Critique publiée par le

Cela faisait un moment que je ne m'étais pas fait un Bernard Werber.
Je pense que c'est aux alentours du lycée que j'avais méthodiquement dégommé sa biblio, criant au génie du haut de mes 15-17 piges.

Et quelques années plus tard meeeeeeh force est de constaté que ça ne prend plus.

A force de lire ses bouquins, j'avais commencé à ressentir une certaine lassitude vis à vis de certaines de ses concepts qu'il distillait à longueur de volume. Et cet écueil est encore présent 8 ans après. On retrouve les meeeemes concepts qui sont repris et re-expliqués encore et encore...

Le charme premier que je trouvais à ses bouquins, c'est un coté très didactique. Beaucoup de concepts scientifiques et philo plus ou moins tordus à sa sauce. Mais la non c'est devenu juste indigeste. A trop vouloir nous prendre par la main, j'avais l'impression que ce cher Bernard s'adressait encore à mon mois de 16 ans.

Donc même si le livre se lit facilement, petite lassitude et envie de dire "Nanard, arrête de faire le prof, déroule l'histoire!".

Parce que l'histoire, re-meeeeeeh... C'est poussif. Les chapitres se suivent, les perso se développent, avancent, mais c'est plat. Il me semblait qu'il y avait un coté plus enquête dans ses anciens bouquins. La le premier acte bon on explique la jeunesse du héros. Deuxième partie, après un élément déclencheur qui arrive bien tard (après un bon tiers je crois), on se dit cool une petite enquête à suivre. Et après une enquête bien mo-mole, révélation à la noix. Du coup le gentil héros fait sa gentille vie, sa développe, ça explique, ça fait des ellipses eeeeeet re-révelation à la noix! Après re un tiers de livre.
La t'arrive dans le dernier tiers tu te dis qu'il faut que t'aille au bout de ce que t'as commencé.

Et force est de constater que la fin est à l'image du bouquin. Lecteur de la critique, pour un résumé du dernier tiers, relis le paragraphe précédent.

Au final un livre oubliable, malgré quelques concepts quand même sympa niveau sommeil et neurosciences. On va pouvoir retourner à des choses plus sérieuses...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1812 fois
14 apprécient

Autres actions de Pierre Thomas Le Sixième Sommeil