L'histoire se passe à Melancholy Cove, petite cité balnéaire sur la côte californienne. Tous les ans, à la fin de la saison touristique, Melancholy Cove redevient calme, voire morne, à la grande satisfaction de ses habitants. Tous les ans... mais pas cette année.


Cette année, trois évènements vont changer la donne :



  • le suicide d'une femme,

  • l'arrivée d'une bluesman,

  • une lègère fuite radioactive sur la centrale qui va réveiller et attirer un lézard géant endormi en fonds d'une fosse sous-marine.



Une créature de cette taille ferait passer un tyrannosaure pour un
nain de jardin. Il n'existe rien de cette taille sur cette planète
depuis soixante millions d'années.



"Le lézard lubrique de Melancholy Cove" est classé dans le policiers... mais en fait il est inclassable. Tout commence effectivement par un semblant d'intrigue policière, mais rapidement ça devient un joyeux bordel, total foutraque et complètement barré.


L'histoire est plutôt bien construite, avec moult rebondissements mais c'est surtout l'impressionnante galerie de personnages, tous plus déjantés les uns que les autres qui rend ce livre particulièrement attachant :



  • le Sheriff, adulescent de 40 ans, est accroc à la marijuana,

  • le Pharmacien fantasme sur les mammifères marins,

  • la Psychiatre est névrosée,

  • la Barmaid est une sorte de terminator,

  • les rats étudiées par le Biologiste se font la malle et son chien désespère de rendre ce "visage pal" plus intelligent et plus avisé,

  • l'ancienne Actrice de série Z post-apocalyptique ("Kendra, l'Amazone des Terres inconnues"), la foldingue du village est quelque peu schizophrène mais elle s'avère rapidement être la mieux à même de maîtriser la situation !


Ah, j'allais oublié Steve, le fameux "lézard" que l'évolution a doté d'une arme secrète : la diffusion de phéromones à gogo, ce qui va faire exploser la libido de toute la population de Melancholy Cove (lui-même aura une aventure avec un camion-citerne, et je ne vous parle pas de la scène la plus hot qui implique une tondeuse à gazon).


Bref, une histoire bien azimutée, une collection de barjos, un rythme soutenu (et notamment un final en apothéose) font de ce roman une réussite dont les quelques maladresses ou facilités s'oublient vite.


Un parfait "remède à la mélancolie" comme ils disent sur les ondes.

zemoko
8
Écrit par

Le 11 octobre 2016

1 j'aime

Le Lézard lubrique de Mélancholy Cove
GuixLaLibraire
7

Critique de Le Lézard lubrique de Mélancholy Cove par GuixLaLibraire

Dans la petite ville touristique américaine de Melancholy Cove, une insignifiante catastrophe nucléaire (hum) va réveiller un monstre millénaire moult fois mutant, un gros lézard qui n’a qu’une hâte...

Lire la critique

il y a 8 ans

5 j'aime

Le Lézard lubrique de Mélancholy Cove
Marcus31
8

Le roi Lézard

Un bouquin totalement loufoque et déjanté qui ne ressemble à rien d'autre : classé par son éditeur en roman noir, c'est un genre dont il reprend, certes, certains des codes. Il est néanmoins...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

3

Le Lézard lubrique de Mélancholy Cove
Hurlalune
8

Critique de Le Lézard lubrique de Mélancholy Cove par Hurlalune

Le lézard lubrique de Melancholy Cove ... J'aurais pu acheter le livre rien que pour le titre, que je trouve fabuleux. C'est important un titre ! Et quand le livre est à la hauteur de ce titre, c'est...

Lire la critique

il y a 10 ans

2 j'aime

Ce qui ne me tue pas - Millénium, tome 4
zemoko
9

Ce n'est pas du Stieg Larson... mais c'est un très bon roman

Est-ce que c'est du Stieg Larson ? Non, bien évidemment que non. Est-ce que c'est grave ? Pas tant que cela... Bon, d'accord, le fait d'avoir lu les premiers "Millenium" voici déjà quelques années a...

Lire la critique

il y a 7 ans

11 j'aime

2

Temps glaciaires
zemoko
9

Commissaire, ne changez pas, restez comme vous êtes !

Disclaimer : je suis fan de Fred Vargas et j'adore l'Islande... donc, attention, ma critique et la note que je donne à ce livre sont sans doute biaisés. Vous êtes prévenus. Ceci étant dit, j'ai...

Lire la critique

il y a 7 ans

11 j'aime

1

Ecoute la ville tomber
zemoko
8

Une ville en plein burn-out

« Écoute la ville tomber » est le premier roman de Kate Tempest dont on me dit quʼelle serait une rappeuse anglaise déjà connue et reconnue dʼune trentaine dʼannée (ce que je veux bien le...

Lire la critique

il y a 4 ans

8 j'aime