Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Couverture Le marathon d'Honolulu

Critiques de Le marathon d'Honolulu

Livre de (2012)

Le marathon d'Honolulu écorne l'imagerie hawaïenne chère aux Beach boys.Cûlotté et salvateur.

On connaît Hunter S Thompson grâce au film Las Vegas Parano où un certain Johnny Depp l'incarnaît à l'écran.Ne voulant pas rester sur la connaissance de ce seul film, je voulais lire un livre de l'initiateur du Gonzo journalisme ( qui mélange investigation, récit et substances dures et illicites sans oublier l'alcool en grande quantité!).Sacrée discipline en effet. Si vous n'aimez pas les... Lire l'avis à propos de Le marathon d'Honolulu

2 1
Avatar Locke
7
Locke ·

"Je suis Lono !"

En 2012, les éditions Tristram ont eu la bonne idée de publier un récit de Hunter S. Thompson jamais sorti en français auparavant. Le Marathon d’Honolulu, The Curse of Lono dans sa version originale, voit le fameux journaliste gonzo s’envoler pour Hawaï en 1980. Son but initial : couvrir ledit marathon en compagnie du dessinateur Ralph Steadman. Bien évidemment, l’événement n’occupe qu’une place... Lire la critique de Le marathon d'Honolulu

Avatar Nonivuniconnu
7
Nonivuniconnu ·

Critique de Le marathon d'Honolulu par EncoreDuNoirYan

C’est avec un inédit de Hunter S. Thompson que l’on découvre la collection de poche des éditions Tristram. On peut sans doute faire bien pire en la matière, d’autant plus que Thompson est bien entouré pour débuter cette collection hétéroclite, avec Laurence Sterne (la moindre des choses pour des éditions appelées Tristram), Joyce Carol Oates, Mark Twain ou Lester Bangs. Mais revenons à nos... Lire l'avis à propos de Le marathon d'Honolulu

Avatar EncoreDuNoirYan
4
EncoreDuNoirYan ·

Hunter Thompson en bout de course

J'ai découvert Thompson avec l'excellentissime Las Vegas Parano. Après avoir enchaîné sur un Rhum Express moins bon mais tout de même intéressant, j'ai décidé de m'attaquer à ce Marathon d'Honolulu. Le moins que l'on puisse dire, c'est que j'ai été déçu. Le marathon ne servant que d'excuse pour les première pages, on perd vite le fil conducteur de l'histoire (si jamais il y en a une).... Lire la critique de Le marathon d'Honolulu

Avatar adrock
5
adrock ·