Nous retrouvons Ophélie là où nous l’avons laissé à la fin du tome 1 : au cœur de la Citacielle. Le 1er tome se terminait au Clairdelune, ce 2e tome prends de la hauteur car Ophélie rejoint la tour, et la cour, de Farouk où, encore plus qu’ailleurs dans la Citacielle, tout n'est qu’intrigues de Palais et illusions tapageuses et trompeuses.


Farouk, l’esprit de famille du Pôle, a mauvaise mémoire mais il est fasciné par son Livre et attiré par Ophélie. Tant et si bien qu’elle se retrouve rapidement bombardée vice-conteuse. Pas mal, non, pour une petite animiste à la maladresse pathologique ?!


Au Clairdelune, rien ne va plus : alors que le domaine d’Archibald l’ambassadeur est censé être une abri diplomatique et ‘'endroit le plus sécurisé de la Citacielle, certains invités de l’ambassadeur disparaissent dans d’étranges circonstances (étranges même au regard des critères de la Citacielle)…


Le monde de la passe-miroir est toujours aussi riche, l’intrigue s’étoffe et l’histoire gagne en profondeur. Bref, le premier tome était un coup de cœur, ce deuxième tome confirme mon impression première. Passionnant, drôle, étonnant... une saga impressionnante !

zemoko
9
Écrit par

Le 2 août 2017

Critique lue 434 fois

Arnaud Malon

Écrit par

Critique lue 434 fois

D'autres avis sur Les Disparus du Clairdelune

Les Disparus du Clairdelune
MiJa
9

Stupeur et enchantements

Difficile de trouver les mots pour décrire le sentiment que j'ai ressenti à l'issue de ces 550 pages. Émerveillement d'abord tout au long de la lecture pour cet univers fantastique, qui réussit...

Par

le 25 oct. 2015

12 j'aime

Les Disparus du Clairdelune
AurélinebYami
10

Entre réunion familiale et enquête

Il fut un temps où j'occupais mon temps libre à pleins d'activités différentes : jeux vidéos, lecture, écriture, dessins, … mais aujourd'hui, je ne peux plus décrocher des livres de Christelle Dabos...

le 6 janv. 2020

3 j'aime

1

Les Disparus du Clairdelune
Gwen21
7

Critique de Les Disparus du Clairdelune par Gwen21

Le second tome de la célèbre saga de "La passe-miroir" gagne en effet en action et en rythme comme m'en avaient averti les aficionados, étonnés que je me sois un tantinet ennuyée à la lecture du tome...

le 19 janv. 2019

3 j'aime

Du même critique

Ce qui ne me tue pas
zemoko
9

Ce n'est pas du Stieg Larson... mais c'est un très bon roman

Est-ce que c'est du Stieg Larson ? Non, bien évidemment que non. Est-ce que c'est grave ? Pas tant que cela... Bon, d'accord, le fait d'avoir lu les premiers "Millenium" voici déjà quelques années a...

le 21 sept. 2015

11 j'aime

2

Temps glaciaires
zemoko
9

Commissaire, ne changez pas, restez comme vous êtes !

Disclaimer : je suis fan de Fred Vargas et j'adore l'Islande... donc, attention, ma critique et la note que je donne à ce livre sont sans doute biaisés. Vous êtes prévenus. Ceci étant dit, j'ai...

le 16 mars 2015

11 j'aime

1

Ecoute la ville tomber
zemoko
8

Une ville en plein burn-out

« Écoute la ville tomber » est le premier roman de Kate Tempest dont on me dit quʼelle serait une rappeuse anglaise déjà connue et reconnue dʼune trentaine dʼannée (ce que je veux bien le...

le 21 mars 2018

8 j'aime