Diaboliquement génial.

Avis sur Les Enfers virtuels - La Culture, tome 8

Avatar Ijarkor
Critique publiée par le (modifiée le )

Et si on pouvait sauvegarder son esprit dans un support informatique ? Quelles en seraient les conséquences ? Peter F. Hamilton explorait déjà cette idée dans "L’Étoile de Pandore", mais dans "Les Enfers Virtuels", Ian M. Banks va plus loin. Le cadre de son cycle de "La Culture", cette galaxie protéiforme où tout est possible, lui permet de pousser l'idée jusqu'à une conséquence des plus extrêmes: certaines civilisations transfèrent les esprits de leurs morts dans des Mondes Virtuels, qui seront, selon ce qu'a été leur vie, des Paradis ou des Enfers. La Technologie au service de la Religion en quelque sorte.

Une telle idée ne plait pas à tout le monde, et du coup, une guerre s'engage entre plusieurs civilisations pour savoir si ces Enfers virtuels - où les souffrances des damnés sont bien réelles - doivent être interdits ou non. Et comme la guerre, c'est pas bien, autant la faire elle aussi dans des mondes virtuels: ce sera plus propre. Et puis c'est si facile, il suffit d'y envoyer les esprits des combattants !

Et derrière tout cela, il y a une foule d'acteurs bien réels, humains ou IA, qui vont se retrouver impliqués dans ce conflit tentaculaire. Et c'est là que Banks fait très fort: au lieu de nous faire un exposé classique et linéaire de son intrigue, il enchaîne une suite de scénettes, toujours centrées sur des personnages très humains (même quand ce sont des IA), pleins de sentiments et d'humour. Les chapitres semblent parfois déconnectées les unes des autres, mais une fois mis en perspective, ils forment forment un récit complet, cohérent et passionnant. La technique des Impressionnistes au service de la littérature.

Certains chapitres sont assez durs - qu'ils se passent en Enfer ou dans le Réel. Malgré cela, j'ai eu du mal à lâcher ce roman tant la complexité de l'intrigue est stimulante et les personnages attachants. "Les Enfers Virtuels" est un grand roman de SF, et un grand roman tout court.

A noter qu'il n'est pas nécessaire de connaître les autres livres se déroulant dans le cadre de la Culture pour apprécier ce roman. C'est même une excellente introduction à cet univers très original.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 365 fois
2 apprécient

Autres actions de Ijarkor Les Enfers virtuels - La Culture, tome 8