👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Alors... Arrivée au terme de ce bouquin je crois qu'il y a un maître mot pour décrire ce que j'en pense: scepticisme. Ben oui, voyant la note qui même 4 ans après se maintient au dessus de 8 et certaines critiques élogieuses, je n'ai pas tergiverser avant d'acheter La passe-Miroir.

Je suis pourtant une fervente défenseuse de la littérature jeunesse contrairement à beaucoup d'entre-nous. Elle a souvent le mérite de donner le goût de la lecture à bien des adolescents, elle ne cible pas un public qu'on pourrait qualifier d'élite, et franchement elle met à l'honneur l'imaginaire et cela fait parfois un bien fou de s'embarquer loin de nos propres tracas vers des mondes fictifs... (Pour ne pas les citer des Harry Potter, A la croisée des mondes, l'Assassin du roi, why not Hunger Games et même la série des Peggy Sue quand j'étais un peu plus jeune faisaient largement le taf!).

Alors ici on parle quand même d'une Lauréate du Concours du premier roman (Gallimard jeunesse) ainsi que du Grand Prix de l'imaginaire... Quelle déception!! Si on peut accorder à Christelle Dabos un talent incontestable pour la description, et bien le compliment n'ira pas beaucoup plus loin. En s'accrochant on a bien quelques trouvailles et quelques rebondissements en fin de ce 1er tome, mais impossible de nier et de ne pas déplorer les éléments suivants:
- Un personnage principal (Ophélie) fadasse: moche, gauche, pas drôle, discrète, fragile et qui fait tout ce qu'on lui demande alors que chapitres après chapitres le nœud de l'injustice se serre autour de son cou. Bon en gros un personnage chiant, auquel on ne peut ni s'attacher ni s'identifier à moins de se sentir soi-même profondément looser et ne rien faire pour y remédier.
- Un monde laid où la manipulation, la trahison les apparences et faux semblants règnent en maîtres et chaque personnage y a sa place comme un stéréotype de soit la méchanceté, soit l'orgueil. Où trouver de l'espoir ou un quelconque sentiment positif dans tout ça je vous le demande?
- Et ce que je déplore par dessus tout, un manque cruel d'action!!

Pour ma part il n'y aura pas de tome 2 et 3, ou bien juste un court résumé par curiosité, pour savoir si l'histoire s'étoffe un peu.

caco2
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs ouvrages de littérature fantastique

il y a 4 ans

5 j'aime

6 commentaires

Les Fiancés de l'hiver - La Passe-Miroir, tome 1
Florentin
7

Critique de Les Fiancés de l'hiver - La Passe-Miroir, tome 1 par Florentin

Suite à un concours lancé par Gallimard, Christelle Dabos vient de recevoir le tout premier prix du premier roman jeunesse Gallimard-RTL-Télérama (dans le genre trop long à dire, ils ont fait fort) ;...

Lire la critique

il y a 9 ans

22 j'aime

Les Fiancés de l'hiver - La Passe-Miroir, tome 1
GuixLaLibraire
10

Une grande et belle découverte

" L'entrée en matière du premier tome, dans les archives du Grand Oncle d'Ophélie, vieillard aussi caractériel qu'il est attachant, avec cette description surréaliste et magnifiquement écrite de ce...

Lire la critique

il y a 6 ans

14 j'aime

2

L'Île mystérieuse
caco2
4

Mauvaise définition du Mystère

Trop hasardeux de critiquer ouvertement un tel classique alors je vais me critiquer moi-même: Petite fille sotte n'avait pas la moindre idée de ce qui se cachait non seulement sur l'île mais tout...

Lire la critique

il y a 3 ans

3 j'aime

Handi-gang
caco2
6
Handi-gang

Anti-Gang?

Plutôt pas mal dans l'ensemble. J'aime bien l'idée que le handicap soit mis à l'honneur dans un roman, et encore d'avantage les personnages qui interagissent dans l'œuvre. On a trop eu l'habitude de...

Lire la critique

il y a 3 ans

1 j'aime

La Possibilité d'une île
caco2
8

Un plaisir coupable ou ode à la bassesse humaine... ou bien n'importe quel titre, je ne sais plus

On m'avait dit qu'il n'y avait pas de demi-mesure avec Houellebecq, que j'allais soit adorer soit détester. Ben non c'est raté ^^. Je suis pile poil le cul entre deux chaises avec mon premier roman...

Lire la critique

il y a 4 ans

1 j'aime

1