Super Blomkvist is my new hero

Avis sur Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes -...

Avatar Ryusuke
Critique publiée par le

Après avoir vu le film, je me lance enfin dans l'écriture de la critique sur le livre ( Comment ça c'est pas logique ? XD )

Alors pour replacer un peu le décor, cela faisait très très très ( Je pourrais encore écrire des "très" mais ça serait rallonger la critique pour rien, vous avez compris l'idée ) longtemps que je n'avais pas lu de roman policier. Et là j'ai été assez surpris, ça ne ressemble pas vraiment à un policier au sens où on l'entend ( en tout cas au sens où je l'entends ), c'est à dire que quand on évoque un policier, on visualise souvent, un policier ( ben oui c'est un policer, donc il faut un policier XD ), une grosse enquête qui dure de la première à la dernière page.
Et bien là pas du tout, certes il y une enquête qui occupe une très grande partie du livre, mais pas seulement. L'auteur prend le temps de mettre en place l'histoire, il introduit bien ses personnages, tout au long du livre il prend le temps de les développer, et finalement c'est pas plus mal, ça donne une certaine dimension humaine au livre et ça se laisse lire plus facilement du coup, on est pas la à bêtement suivre le fil de l'enquête.
D'ailleurs, là je dis que c'est bien, mais au début c'était assez déroutant, mais finalement on s'y fait et c'est tant mieux.
Autre fait qui m'a "choqué" ( bon d'accord le mot est pas approprié, "titillé" ? Ou alors "surpris", oui "surpris" c'est bien ). Donc je disais, autre chose qui m'a surpris, c'est le fait que l'auteur détaille certaines choses qui peuvent nous paraître inutiles, c'est pas chiant à lire bien au contraire, mais c'est assez surprenant. Je vous arrête tout de suite avec vos "Mais t'es con c'est un policier il faut bien détailler les indices quoi ! Merde !" ou autre insulte en tout genre ( Non ne me frappez pas XD ) . J'ai bien dit "qui peuvent paraître inutiles", c'est pas pour rien, par exemple Lisbeth change d'ordinateur, et l'auteur nous décrit la configuration exacte qu'elle prend, avec les caractéristiques et tout. C'est marrant à lire certes, mais pas très utile. Pour autant c'est pas du tout dérangeant, c'est même une sorte de petite pause, évasion, tout au long du récit, ça évite d'avoir le cerveau qui surchauffe quoi. Et puis on se souvient qu'on est quand même en train de lire un policier, et là on se dit "ATTEND ! L'AUTEUR IL ESSAYE TROP DE M'ENTUBER JE SUIS SÛR IL Y A UN INDICE !", alors du coup on est tout autant attentif, mais ça reste sympa.
Une autre chose à remarquer dans ce livre, c'est que d'une part l'enquête met un peu de temps à se mettre en place au fil du récit, mais à la fin du livre ( j'ai pas dit si l'enquête était finie ou pas hein, pas de spoil ici XD ), et bien on ne reste pas sur sa fin, je veux dire qu'il y a un prologue qui parle d'autres choses si je puis dire, une sorte de continuité qui est très bien venue, en tout cas moi j'aime bien, on est pas la béa devant le livre en train de se dire "J'EN VEUX PLUS", bon certes on se le dit, mais pas parce qu'on est en manque d'information sur la fin du livre mais parce qu'on a simplement envie d'entendre parler à nouveau de nos deux compères.
Tout ça pour dire que le livre est bien fini et c'est tant mieux, j'aime bien les épilogues.
A part cela, rien à redire, c'est fluide, on se laisse guider et on a toujours envie de lire la suite, il n'y a pas de creux, de passage à vide au cours du récit, ça se laisse lire facilement. L'enquête est bien, elle nous tient en haleine jusqu'au bout, et quand on fait enfin quelques suppositions quant à la suite des évènements et ben on se rend compte 3 pages plus tard que ce qu'on a découvert se confirme, bref tout ça pour dire qu'il est assez difficile de savoir tout à l'avance, et c'est tant mieux comme ça, le mystère reste entier jusqu'au bout, rien ne filtre, du coup difficile de savoir à l'avance.
Au niveau des personnages, ils sont tous très bien développés, très atypiques, c'est sympa de se les représenter en tête grâce a toutes les informations fournies. La rencontre entre Mikael et Lisbeth est très bien amenée, c'est assez sympa de voir ces deux personnages qui n'ont vraiment aucun lien, aucune raison de se rencontrer et apprendre à se connaître. D'ailleurs il y a vraiment une flopée de personnages, c'est un peu dur de s'y retrouver au début, surtout avec les noms en suédois.
Tient voilà une belle transition ! Le livre se passe en Suède et donc évidemment les noms, les rues, les villes Suédoise, c'est un peu dur à prononcer, mais c'est pas gênant, je dirais même que c'est une bonne chose, ça nous montre quelque part un pays auquel on a peut l'occasion de se confronter. Du coup on découvre un peu une sorte de nouveau monde fait de Ikea et autres noms bizarres ( Bon OK ! Ikea tout le monde connait, mais quand même ! XD ), mais c'est vraiment sympa de se confronter à ce pays au travers d'un livre.

Bref je dis beaucoup de choses, mais bon il faut pas trop que je m'étale sinon ça va pas aller.
Donc ce premier tome de la série Millenium est un pur bonheur, je me suis régalé du début jusqu'à la fin, il est un peu atypique dans le genre des policiers, mais ça ne le dessert en rien, bien au contraire c'est une bonne chose. Si vous ne l'avez pas encore lu, et bien n'attendez plus, lisez le !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 256 fois
1 apprécie

Autres actions de Ryusuke Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes - Millénium, tome 1