👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Ce livre autobiographique décrit principalement deux points : Les problèmes d'amour d'une génération très peu présente dans la culture commune : les bisexuelles et la difficulté aux jeunes générations de savoir ce qu'elles veulent, ce qu'elles sont.

Cyril Collard, mort du sida à la trentaine, cinéaste, écrivain et musicien a sans doute voulu écrire ce livre comme une thérapie, une façon d'extérioriser ce qu'il avait en lui, même si cela à choquer plus d'un. A aucun moment il n'utilise son nom, ni même le pronom "Je", il souhaite prendre de la hauteur, que l'histoire ne se résume pas qu'à sa simple personne.
Peut être a-t'il tenté de savoir ce qu'il voulait vraiment car comme il le dit dans son roman : "Il veut tout. Ou peut être rien." On en revient toujours au deux mêmes points, ne laissant pas vraiment de surprise aux lecteurs ...

Du sexe, du sexe et encore du sexe. En tant qu'hétéro sexuel on est un peu embarrassé des premières scènes du cul gay, celles-ci sont écrites des manières toujours très crus ! Aussi c'est assez dur de s'imprégner de sa vision du monde mais c'est ce qui fait aussi son charme, le ressenti de ne pas comprendre un individu qui lui même ne se comprend pas vraiment. Cela étant cela n'enlève rien à la qualité d'écriture de Cyril Collard, de très beau passage par moment ! (Scènes de répondeur avec Laura, dérapages des émotions.)

Cependant je regrette que la narration est mise environ deux cents pages à se mettre en place. Ces deux cents premières pages ne sont pas ennuyeuses, non, mais elles auraient pu être raccourcie à mon goût. L'histoire d'amour avec Laura est intéressante mais le passage le plus marquant est la rencontre avec Jamel et le changement inquiétant de Samy. Or on ne sait au final pratiquement rien sur ce qui c'est réellement passé ... (Samy est-il un assasin, Jamel va t'il découvrir la vérité, Laura va t'elle par sa folie tout mettre en péril ?).

J'ai lu ce livre par rapport à Fauve, nouveau groupe de musique français. Je peux désormais dire que je comprend mieux leurs paroles des "nuits fauves". De là à dire que je les envie, il n'y a qu'un pas, que je ne ferais pas.

SebastienRoux
6
Écrit par

il y a 9 ans

4 j'aime

Les Nuits fauves
SebastienRoux
6

Et qu'on se noie dans les nuits fauves.

Ce livre autobiographique décrit principalement deux points : Les problèmes d'amour d'une génération très peu présente dans la culture commune : les bisexuelles et la difficulté aux jeunes...

Lire la critique

il y a 9 ans

4 j'aime

Les Nuits fauves
Iaoranamoana
9

Critique de Les Nuits fauves par Iaoranamoana

Quelle violence, quelle poésie, quelle beauté, quelle injustice. Ce roman m'a transporté et c'est une excellente découverte.

Lire la critique

il y a 11 ans

1 j'aime

Les Nuits fauves
Lycaonne
6

Critique de Les Nuits fauves par Lycaonne

Le film a surement altéré ma lecture, je n'y ai pas retrouvé la folie des émotions de Laura. Ici aucun moyen de s'attacher à elle, et de comprendre ses crises d'amour. Cyril aura donc réussi son...

Lire la critique

il y a 9 ans

1 j'aime

La Plage
SebastienRoux
7
La Plage

Apocalypse pleasure

Original. Sans doute le mot le plus adéquate pour exprimer "La Plage". Quatre ans après avoir réalisé "Transpotting", Danny Boyle reste fidèle à son mode de réalisation, mélange de scène...

Lire la critique

il y a 9 ans

18 j'aime

1

Il était une fois en Amérique
SebastienRoux
6

L'éternité ne dure pas 4h34, mais c'est long, surtout vers la fin.

Il était une fois -- dans une société pas si lointaine de la nôtre, mais quand même sacrément plus classe faut l'dire -- un prestigieux réalisateur qui voulait boucler sa carrière cinématographique...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

Les Nuits fauves
SebastienRoux
6

Et qu'on se noie dans les nuits fauves.

Ce livre autobiographique décrit principalement deux points : Les problèmes d'amour d'une génération très peu présente dans la culture commune : les bisexuelles et la difficulté aux jeunes...

Lire la critique

il y a 9 ans

4 j'aime