Couverture "Oh..."

"Oh..."

(2012)
12345678910
Quand ?
6.4
  1. 6
  2. 6
  3. 7
  4. 12
  5. 37
  6. 58
  7. 99
  8. 52
  9. 11
  10. 2
  • 290
  • 11
  • 105
  • 4

"Décembre est un mois où les hommes se saoulent – tuent, violent, se mettent en couple, reconnaissent des enfants qui ne sont pas les leurs, s'enfuient, gémissent, meurent..." "Oh...", titre énigmatique, est inspiré par la dernière réplique du récit, dont le narrateur est une femme. Construit...

Match des critiques
les meilleurs avis
"Oh..."
VS
"Oh, n'insultez jamais une femme qui tombe"

Dans son dernier roman, Philippe Djian se met dans la peau d’une femme quinquagénaire, narratrice du récit. Victime d’un viol, Michèle voit son quotidien, à l’équilibre déjà fragilisé par les échecs auxquels elle semble se heurter sans répit, basculer. Entre relation adultère avec le mari de sa meilleure amie, attirance soudaine pour son voisin marié, conflits avec son fils incapable d’autonomie et naïf, souvenirs de son père meurtrier, incommunicabilité entre elle et sa mère; le roman...

7
« Qu'est-ce qui est pire qu'un Philippe Djian ? — Un Philippe Djian »

Vous êtes peut-être l’un de ces individus enthousiastes pour les toutes petites choses, à la manière d’un Philippe Delerm — quoique béat, mais néanmoins bien conscient que notre existence est terriblement morne. Je n’en suis pas. Ou du moins, il m’est difficile d’en être, à tel point que je finis par écrire une critique sur quelque chose qui ne m’a vraiment pas plu. Faux-enthousiaste peut-être ? Ou même frustré passionné direz-vous ? Les caractères ne manquent pas, mais je vous laisse seul... Lire l'avis à propos de "Oh..."

5 7

Critiques : avis d'internautes (21)

"Oh..."
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"Alors voilà."

"Oh", cri spontané chargé de surprise, fait écho à la période de vacillement traversée par le personnage principal du roman. Michelle, narratrice du récit, apparaît comme une femme qui organise méticuleusement chaque pan de son existence. Cette véritable tour de contrôle semble gérer d'une main de maître les personnes qui composent sa vie. Tels des pions, toutes ses relations sont... Lire l'avis à propos de "Oh..."

2
Avatar Miss_Cobblestone
5
Miss_Cobblestone ·
Découverte
Oh, de Philippe Djian

Michelle est une femme qui a réussit. Elle est indépendante, on la devine séduisante et sûre d'elle. Elle sait ce qu'elle veut et ne veut pas. On ressent chez elle une froideur, un détachement. On comprend rapidement que cette froideur provient d'une histoire personnelle tragique, liée à son père, dans sa jeunesse. Cette froideur qui l'a poussé à avoir mis son mari à la porte pour jouir de la... Lire la critique de "Oh..."

8 1
Avatar Phil Dela
7
Phil Dela ·
Critique de "Oh..." par almiragulsh

J'ai lu "Oh..." juste après avoir (enfin) lu King Kong Théorie. Je crois que le hasard fait parfois bien les choses. "Oh..." c'est Michèle. Et Michèle, ça pourrait être n'importe laquelle d'entre nous. La cinquantaine, elle a mieux réussi sa vie pro que sa vie familiale. Son ex est autant casse pieds que son fils est ingrat. Par ennui, elle couche avec le mari sa meilleure amie, qu'elle aime... Lire la critique de "Oh..."

7 4
Avatar almiragulsh
8
almiragulsh ·
Quelqu'un d'autre pour le pire roman de la rentrée ?! (ah ! on me dit que Christine Angot arrive !)

Je ne vois pas l'intérêt de lire un roman de Philippe Djian, en tout cas celui-ci. Et je pourrais m'arrêter là. Mais ce serait gratuit et sans plus d'intérêt que ce Oh... Non content d'être expert dans l'art des titres courts (Vengeance, Impardonnables, Oh..., Criminels, Sotos, Frictions, Incidences, etc.), Philippe Djian se croit obligé de nous les faire partager presque chaque année. Michèle... Lire l'avis à propos de "Oh..."

5 3
Avatar culturez-vous
1
culturez-vous ·
Critique de "Oh..." par CamilleDelache

Philippe Djian réussit à prendre avec merveille les traits d'une femme, blessée dans son intime, en plein milieu des changements de la vie. Les mots et la narration de Philippe Djian nous emmènent avec elle! On dit souvent qu'il est le plus américain des auteurs français : la narration dans Oh... rappelle la psychologie des personnages chez Auster ou chez Roth! Bonne lecture Lire la critique de "Oh..."

2
Avatar CamilleDelache
7
CamilleDelache ·
Toutes les critiques du livre "Oh..." (21)