Impérialisme sociétale

Avis sur Prisonniers du paradis

Avatar Pierre Butic
Critique publiée par le (modifiée le )

Arto Paasalina nous décrit avec justesse comment l'homme, même confronté à la vie sauvage, a besoin de règles et de se constituer une micro-société pour survivre, et cela même après un violent naufrage. L'individualisme mettra d'ailleurs tous les personnages en danger. Les nombreuses astuces exposées par l'auteur pour reconstituer un confort minimum sur l'île font sourire : la réfrigération ainsi que toute les étapes pour la fabrication d'alcool, par exemple. Nous retrouvons un sujet récurrent dans certaine œuvres de Paasalina, le besoin de s'écarter d'une société pesante. Une fois loin d'elle, l'envie de la réintégrer se fait bien rare, cependant, elle finit toujours par nous rattraper. En tous cas, ce crash aérien sur une île déserte (déjà vu?) ne ressemble à aucun autre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 260 fois
1 apprécie

Autres actions de Pierre Butic Prisonniers du paradis