Plectude, reine du monde

Avis sur Robert des noms propres

Avatar Chat-alors
Critique publiée par le

Sous couvert d’un roman, Amélie Nothomb livre ici la biographie imaginaire de la chanteuse Myriam Roulet, dit RoBERT. Soit une petite fille au nom incongrue de Plectude et au destin non moins étrange, qui la pousse des bras d’une mère meurtrière et suicidaire à ceux béas d’admiration de sa tante, des bancs de l’école où elle brille par ses pitoyables résultats aux barres de danse où elle excelle. On navigue dans les eaux troublées de l’enfance de Plectrude au grès de ses exploits, de ses doutes et de ses envies. Et on se retrouve devant une sorte d’OVNI literaire, une histoire qu’on ne peut prendre au sérieux mais qu’on suit avec le plaisir de voir vers quelles délires nous mène cette aimable plaisanterie. Le format court du roman se prête d’ailleurs à merveille à ce type de délires : assez long pour mettre un minimum en place l’histoire, mais assez court aussi pour ne pas épuiser la patience du lecteur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 331 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Chat-alors Robert des noms propres