Avis sur

Sac d'os par lonewolf38

Avatar lonewolf38
Critique publiée par le

Suite au décès accidentel de sa femme l'écrivain Mike Noonan n'écrit plus, après des années de production continue, il est frappé durement du syndrome de la page blanche, une angoisse telle qu'il n'arrive plus à approcher d'une machine et qu'il en vient à se demander s'il saura occuper sa vie en attendant la mort.
Il décide de se retirer dans sa maison de campagne une petite maison du nom de Sara Laughs du nom d'une de ses anciennes propriétaire, mais une fois là bas il va se retrouver entrainé dans une histoire qui n'est pas la sienne et qui pourtant le touche très personnellement.
Que se passe t'il, que lui arrive t'il, ses nombreuses années d'écriture auraient elles eu raison de sa santé mentale? La mort de sa femme l'a t'elle touché au point de lui faire imaginer tout ce qu'il vit et tout ce qu'il ressent? Une chose est sure, sa vie ne sera plus jamais la même.

Stephen King signe là un pavé de plus de 700 pages, un livre qui hésite longtemps entre la dimension sentimentale et psychologique d'une part et le fantastique d'autre part. Concernant la partie psychologique, il traite du thème du deuil de manière approfondie, à certain moment je dirais presque que j'ai trouvé l'écriture lourde, lente, étouffante.
Puis passé ce moment là on sent un nouveau souffle qui vient alimenter le cours de l'histoire, et c'est le moment où tout va basculer dans ce qu'il sait faire de mieux, l'angoisse et le fantastique, et à partir de ce moment là, le roman se révèle absolument passionnant.
Certains le qualifie de chef d'œuvre de Stephen King, je ne saurais juger vu mon manque de connaissance de l'auteur, mais une chose est sure, on le vit très physiquement, je n'irais pas jusqu'à dire qu'il nous prend aux tripes, mais on est impliqué dans ce qui arrive à cet auteur en perdition.

On en vient à lui souhaiter la rédemption, à vouloir son bonheur, on partage sa souffrance, son mal être, on doute de sa santé mentale, on cauchemarde avec lui, on est réellement prit à témoin d'un drame qui se noue en grande partie dans l'esprit de cet homme.
A part le début qui est parfois un peut longuet à se mettre en place le reste de l'ouvrage est rapide à lire, j'ai mis plus de temps je crois à lire les deux cents premières pages qu'à lire les cinq cents autres ensuite...
Il faut dire qu'à partir du moment où Mike Noonan va se trouver à Sara Laughs les choses vont nettement s'accélérer, et que ce qui va lui arriver va avoir beaucoup de conséquences, il faut dire aussi que la rencontre avec la petite Kyra et sa mère vont chambouler totalement l'univers si sage et si austère de ce personnage attachant.

La bataille que Mike Noonan va mener contre des forces qu'il ne soupçonne pas, va lui faire prendre conscience que la vie peut se révéler parfois totalement différente de ce qu'elle pourrait laisser croire.
Un vrai bon roman à l'ambiance très sombre, à la noirceur d'encre, sur lequel souffle une inspiration qui le fait surfer sur plusieurs registres différents avec la même réussite et le même talent pour l'un ou l'autre de ces registres.
La région décrite par Stephen King va vivre sous vos yeux, et va vous engloutir tout entier dans cette histoire aux confins de la folie et du surnaturel, à l'endroit où les péchés du passé se doivent d'être payés et où il ne fait pas bon se trouver pris entre le marteau et l'enclume.
Un roman qui devrait plaire à ceux qui aiment le fantastique et qui ne devrait pas vous laisser insensible, en tout cas un roman qui a le pouvoir de vous glacer le sang et de vous chambouler au plus profond de votre âme.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 992 fois
2 apprécient

Autres actions de lonewolf38 Sac d'os