Couverture Soleil vert

Critiques de Soleil vert

Livre de (1966)

Un classique de la SF ?

Soleil vert est un classique... du cinéma. Je me demandais depuis longtemps ce que valait le roman, dont j'avais beaucoup moins entendu parler. Étrange ? En fait pas tant que ça, mais on va y venir. Déjà, un point sur le titre français. Bon, il n'a rigoureusement rien à voir avec le roman. je pense que l'éditeur français a repris le titre du film afin de donner une meilleure... Lire la critique de Soleil vert

3
Avatar M_le_maudit
6
M_le_maudit ·

Critique de Soleil vert par Hard_Cover

1999. New York une ville surpeuplée, avec ses 35 millions d'habitants. Conséquence de cette surpopulation : le rationnement en eau et en nourriture des New Yorkais, qui doivent s'entasser dans les logements trop peu nombreux. Andrew Rusch, policier, se voit charger de l'enquête sur le meurtre de Mike O'Brien. Ce dernier, malgré son statut de caïd du marché noir, avait de nombreuses relations... Lire l'avis à propos de Soleil vert

7
Avatar Hard_Cover
7
Hard_Cover ·

Un gout de déception

Avec un gout amer au travers de ma gorge j'ai la déception ténue face à cet ouvrage dont j'avais tissé quelques espérances. Grâce à mon professeur de cinéma l'année dernière j'ai pu apercevoir le début du film (le générique en réalité avec une musique qui rentre dans le crâne) attirantes photographies cousant une intrigue particulière. Alors, dans la librairie j'ai pu ravir le livre avant de... Lire l'avis à propos de Soleil vert

2
Avatar Vagabonde_
3
Vagabonde_ ·

Critique de Soleil vert par leleul

Manhattan, 1999. La canicule sévit depuis quelques jours, faisant fondre le bitume des rues et attisant les tensions. Trente cinq millions d’habitants vivent dans une cité réduite à un conglomérat d’immeubles surpeuplés, en quête d’un peu d’ombre et de tranquillité. Une quête hélas vouée à l’échec dans un climat de violence latente où le chacun pour soi semble considéré comme la norme. Dans... Lire la critique de Soleil vert

2
Avatar leleul
6
leleul ·

Malthusianisme tardif, écologie précoce.

Ce roman de 1966 présente une planète de 1999 surpeuplée et dévastée écologiquement. Une ville de New-York délabrée et comparable à une mégapole du Tiers-Monde tient lieu de scène à cette tragédie humaine. L'épuisement de l'eau, des sources de nourritures et des matières premières pressent certains personnages aux pires extrémités pour assurer leur survie. Quel avenir pour eux ? Pour les humains ?... Lire la critique de Soleil vert

2
Avatar Egoiste
7
Egoiste ·

Un livre qui fait réfléchir

J'avais pris ce livre au début pensant que ce serait juste un simple divertissement de science fiction comme j'aime bien lire de temps en temps. Mais après l'avoir lu, on se rend compte qu'il fait vraiment réfléchir sur les problèmes liés à la surpopulation et aussi à l'écologie. La vision de New York surpeuplée et la situation présentes dans les autres pays du monde donne déjà un contexte... Lire la critique de Soleil vert

Avatar Vallerand
9
Vallerand ·

Critique de Soleil vert par amaranth

Un peu déçue par ce livre, qui raconte une future Amérique surpeuplée, donc affamée, manquant de logements et survivant grâce aux Allocations qui donnent droit à de la nourriture à base d'algue Je n'ai pas été convaincue par le discours "anti-contraception" à l'origine de cette surpopulation, d'autant qu'il n'a pas fait allusion à une idéologie quelconque, ni à une police spéciale. Avec un tel... Lire la critique de Soleil vert

Avatar amaranth
6
amaranth ·