"Un certain M. Piekielny" de François-Henri Désérable : dans les pas de l'inconnu

Avis sur Un certain M. Piekielny

Avatar Lettres-it-be
Critique publiée par le

Nominé pour le prix Médicis, Goncourt, Interallié ou encore pour le Prix de l’Académie Française (où il croisera la route d’un certain Art de perdre ou encore d’un certain Summer), Un certain M.Piekielny est le coup d’éclat de cette rentrée littéraire 2017 à en croire nombre de critiques. Il s’agit du troisième roman de François-Henri Désérable, le troisième à être publié dans la plus prestigieuse des collections Gallimard après Evariste et Tu montreras ma tête au peuple. L’ouvrage de la maturité, celui du succès mérité avec cet hommage appuyé à Romain Gary ? Lettres it be vous dit tout.

La bande-annonce

"Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny..."
Quand il fit la promesse à ce M. Piekielny, son voisin, qui ressemblait à "une souris triste", Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s’en est toujours acquitté : "Des estrades de l’ONU à l’Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l’Élysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n’ai jamais manqué de mentionner l’existence du petit homme", raconte-t-il dans La promesse de l’aube, son autobiographie romancée.

Un jour de mai, des hasards m’ont jeté devant le n° 16 de la rue Grande-Pohulanka. J’ai décidé, ce jour-là, de partir à la recherche d’un certain M. Piekielny.»

L’avis de Lettres it be

Gary, Ajar. Romain, Emile. Qui n’a pas déjà entendu ces noms, ces prénoms qui reviennent dans l’Histoire des lettres françaises comme la rengaine du talent éphémère, comme cette étincelle d’un temps que l’on n’attend plus. François-Henri Désérable remet le couvert avec Un certain M.Piekielny. Il suffira d’une balade à Vilnius, sur les traces de Gary, pour que l’inspiration émerge dans l’esprit fécond et déjà remarqué de Désérable. Un livre qui débute donc à travers une quête, pourtant possiblement vaine et définitivement peu captivante : mais qui est donc ce M.Piekielny, celui-là même qui dit un jour à Romain Gary : « Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny… » ? C’est à travers la recherche de cet homme que Désérable va sembler trouver, et le lecteur avec, bien plus que cela.

La suite de la chronique sur le blog de Lettres it be : https://www.lettres-it-be.fr/critiques-de-romans/auteurs-de-a-%C3%A0-e/un-certain-m-piekielny-de-fran%C3%A7ois-henri-d%C3%A9s%C3%A9rable/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 146 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Lettres-it-be Un certain M. Piekielny