Magistral !

Avis sur Un feu sur l'abîme

Avatar glen
Critique publiée par le

Vernor Vinge est mathématicien. Il est célèbre dans le monde scientifique pour son essai "The technological singularity" paru en 1983, Il développe l'idée que de par la loi de moore (qui dit que la puissance de calcul des ordinateurs double tous les 18 mois)  les ordinateurs seront plus intelligents que les humains vers 2035.
il s'ensuivra une ère ou les progrès technologiques seront tellement complexes a apréhender que l'homme ne sera plus qu'un pion.
Si je vous explique ça c'set parce que La singularité est au centre de l'oeuvre de Vinge. 
"Un feu sur l'abîme " a reçu le prix Hugo en 1993.

La galaxie est séparée en plusieurs zones : Juste à l'exterieur il  a la transcendance où la technologie est a son summun, et ou les espèces conscientes peuvent se transcender (quitter leur état physique ), en dessous  vient l'en delà où la technologie devient moins efficiente au fur et mesure que vous vous rapprochez des lenteurs, Dans les lenteurs les IA ne valent rien, l'hyperpropulsion ne fonctionne plus et en général aucune technologie trop développé ne peut voir le jour. En dessous des lenteurs on se rapproche des profondeurs inconscientes et du noyau galactique. Personne n'y est allé ou du moins personne n'en est revenu.

Un énorme réseau permet la communication entre les différentes espèces et les différents systèmes habités (en delà + transcendance). C'est l'équivalent de notre internet à l'échelle galactique.

Le pitch :

En explorant une planête désertique, les straumliens (une espèce humaine très évolué) trouve des vieilles archives informatiques provenant d'une civilisation inconnue. En explorant ces programmes ils réveillent une perversion : Une IA dont l'unique but est de soumettre et de détruire toute forme de vie de la galaxie. Seuls deux enfants vont survivre lors de la fuite de l'expédition. Ils arrivent sur une planête peuplée par les Dards, un genre de petit loups vivant en meute et dont chaque personne est composé de plusieurs individus partageant une conscience (pour faire simple une "personne"  c'est 4 a 8 loups, a moins de 3 il n'y a plus d'intelligence) pour garder leur intégrité mentale les individus ne doivent pas trop s'approcher les uns des autres. Cette planête est très proche des lenteurs et le développement technologique est au niveau du moyen age. 
Sans le savoir les enfants ont emmenés avec eux la seule arme capable de vaincre la perversion. Entre la persersion et ses ennemis, une course poursuite à traves la galaxie s'engage pour retrouver cette fameuse contre mesure.

MAGISTRAL ! C'est tout ce qui me vient en tête concernant ce livre. Technologie cohérente, races ET très originales et bien décrite, des personnages très bien décrit avec une personnalité très fouillée . Vinge a un réèl talent de conteur en plus de celui d'écrivain. La description des Dards et de leur société est excellente (je vous laisse imaginer la complexité des intrigues et les possibilité que peut donner des êtres composé de plusieurs membres). 

Ce livre est resté collé dans mes mains et malgrès les 800 pages la fin arrive très vite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 253 fois
1 apprécie

Autres actions de glen Un feu sur l'abîme