Couverture Un homme qui dort

Critiques de Un homme qui dort

Livre de (1967)

Critique de Un homme qui dort par Elsahaha

Comment dire que je l'aime ? Ce livre, c'est un peu moi. C'est la réalisation du désir sourd que l'on peut ressentir lorsque l'on s'ennuie, lorsque le monde est trop ou trop peu, trop petit ou trop grand : s'échapper, cesser d'exister. Être ailleurs. C'est le fantasme du rêveur qui cherche à ressentir pleinement ce qu'est la vie en se détachant de la vie : vivre une expérience unique, se priver... Lire l'avis à propos de Un homme qui dort

26 3
Avatar Elsahaha
10
Elsahaha ·

Tristesse passionnelle

Première fois que j'ai eu autant de mal à rendre un livre à la bibliothèque. J'avais l'impression, et je l'ai toujours, d'avoir laissé quelque chose de moi dans ces pages. Perec, mon ravisseur. Une oeuvre intime... violente. L'écriture de Perec est tellement vivante. Comme il le dit lui-même dans une interview, "... rassembler les traces et tracer quelque chose qui fut fort...".... Lire la critique de Un homme qui dort

6 1
Avatar Δρόμος
10
Δρόμος ·

Le détachement du monde d’un jeune homme, ou comment écrire pour dissoudre le réel.

En épigraphe à «Un homme qui dort», publié en 1967 aux éditions Denoël, juste après «Les choses», on peut lire cet extrait des Méditations sur le péché de Franz Kafka : «Il n’est pas nécessaire que tu sortes de ta maison. Reste à table et écoute. N’écoute même pas, attends seulement. N’attends même pas, sois absolument silencieux et seul. Le monde viendra s’offrir à toi pour que... Lire l'avis à propos de Un homme qui dort

9
Avatar MarianneL
8
MarianneL ·

Présence du monde.

Un homme qui dort est le récit d'un homme qui se détourne du monde. Jeune étudiant, mutique, morose, il se rend compte, un jour, que ce monde trop complexe, trop vaste, n'a pas de place à lui donner. Il rentre chez lui, ferme la porte, coupe son téléphone, décide de ne plus aller étudier, de ne plus parler à personne, de ne plus rien faire du tout. Le narrateur s'adresse à lui à... Lire la critique de Un homme qui dort

2
Avatar B-Lyndon
9
B-Lyndon ·

Critique de Un homme qui dort par vico12

(p105) Libre comme une vache, comme une huître, comme un rat ! Mais les rats ne cherchent pas le sommeil pendant des heures. Mais les rats ne se réveillent pas en sursaut, pris de panique, trempés de sueur. Mais les rats ne rêvent pas et que peux-tu faire contre tes rêves?" Lire l'avis à propos de Un homme qui dort

3
Avatar vico12
9
vico12 ·

Tu te tais

Un homme qui dort a été écrit en 1967. Je ne sais pas dans quelle édition il a été publié pour la première fois, mais je l’ai acheté aux éditions Gallimard dans la collection Folio. Je ne connaissais pas cet auteur et j’avoue que j’ai été réticent au début à lire cet ouvrage, malgré sa petite épaisseur (une centaine de pages).Georges Perec a été un des auteurs de l’Ouvroir de... Lire l'avis à propos de Un homme qui dort

Avatar Le Bordel
9
Le Bordel ·

Critique de Un homme qui dort par Cédric Moreau

Publié en 1967, Un homme qui dort est le troisième roman de Georges Perec et le premier de cet auteur que je lis. Le narrateur, un jeune homme de vingt-cinq ans qui se referme sur lui-même et qui, peu à peu, se laisse envahir par la torpeur et va faire l'expérience de l'indifférence absolue, s'y adresse à lui-même en se tutoyant. Peu réceptif aux récits écrits à la deuxième... Lire l'avis à propos de Un homme qui dort

1 3
Avatar Cédric Moreau
3
Cédric Moreau ·