Pochette Il pleut (Les Carreaux)

Critiques de Il pleut (Les Carreaux)

Morceau de (1988)

Western Belge

Brel joue ici avec les silences, encore une fois. "Il pleut", comprenez "je pleure". Personne ne veut de lui, pauvre maladroit sans cavalière, pauvre ouvrier solitaire. Son univers se résume à l'usine, à son escalier, à ses carreaux, cassés, comme lui. Seul, il n'est bien que sous les cieux, qu'aux creux des bras du soleil, de la lune, dès qu'il les quitte, il retombe en enfer. Chanson très... Lire la critique de Il pleut (Les Carreaux)

8 3
Avatar EIA
10
EIA ·